Roma – OL : jouer pour marquer

OL

AVANT-MATCH. L’OL aborde son match retour (jeudi 21h05, beIN Sports 1 et W9) contre la Roma avec deux buts d’avance après une belle victoire 4-2 à l’aller. Mais pas question de jouer défensif : ce n’est pas la force de l’équipe lyonnaise et marquer est donc la meilleure façon de se qualifier.

Enjeu. L’OL n’a jamais perdu à Rome ! La stat ne se base que sur deux précédents (la victoire 2-0 au retour contre la Lazio en Coupe UEFA 1995/96, le 0-0 à l’aller contre la Roma en Ligue des Champions 2006/07), mais on signe tout de suite pour un « jamais deux sans trois ». L’OL arrive en effet en Italie avec deux buts d’avance après sa belle seconde période et sa victoire 4-2 à l’aller, et ne pas encaisser de buts qualifierait automatiquement les Lyonnais.

Ce n’est toutefois pas le plan qui est ressorti des déclarations d’Anthony Lopes (par exemple). La force de l’OL, c’est son attaque, pas sa défense. On voit donc mal le Portugone garder une clean-sheet face à l’une des meilleures attaques d’Europe. Il faudra a priori marquer pour se qualifier en quarts de finale de la Ligue Europa et s’offrir une fin de saison passionnante. Ça tombe bien : marquer, l’OL sait le faire. Avec quinze buts inscrits en trois matchs depuis le reversement en Ligue Europa, le secteur offensif lyonnais en pleine forme. De quoi nous offrir un match aussi vivant qu’à l’aller et de vrais espoirs de qualification.

Compo. On a connu des compos plus difficiles à deviner que celle-ci.

Le groupe :Lopes, Gorgelin, Mocio – Rafael, Jallet, Morel, Mammana, Diakhaby, Yanga-Mbiwa – Aouar, Darder, Ferri, Tolisso, Gonalons, Tousart – Cornet, Fekir, Valbuena, Ghezzal, Lacazette.

On devrait en effet revoir la même composition qu’au match aller. Deux incertitudes subsistent à 24 heures du coup d’envoi.

Si Rafael, sorti à la pause il y a une semaine, n’était pas en état de jouer, Christophe Jallet le remplacerait au pied levé. Les deux derniers matchs du Divin Chauve ont prouvé qu’il était en forme et qu’on pouvait lui faire confiance.

Toujours sur le côté droit mais en attaque, Maxwel Cornet pourrait être une option alternative à Rachid Ghezzal si Bruno Genesio décidait de se passer de son Rachouchou. L’ancien Messin pourrait apporter un peu de verticalité grâce à sa vitesse, et donc être une solution utile dans un match où la Roma est obligée de marquer. Le suspense est assez faible pour le reste de la composition, et même pour l’identité des deux joueurs qui devraient monter en tribunes (désolé les gones Lucas Mocio et Houssem Aouar).

La composition probable : Lopes – Rafael (ou Jallet), Mammana, Diakhaby, Morel – Gonalons, Tousart – Ghezzal (ou Cornet), Tolisso, Valbuena – Lacazette.

Le prono de la rédac. On a vécu un superbe spectacle et des rebondissements à l’aller, on espère donc la même au retour. La Roma démarre pied au plancher et Dzeko finit par trouver la faille juste avant la pause (1-0, 39e). C’est le feu au retour des vestiaires dans un Stadio Olimpico rempli à plus de 40% (record d’affluence sur la décennie) et les Lyonnais craquent à nouveau sur un slalom de Salah (2-0, 53e). Lopes sauve les siens à plusieurs reprises, tout comme Morel auteur d’un sauvetage sur sa ligne. Sur une passe-laser de Tolisso, Cornet prend la profondeur et fait taire les tifosi (2-1, 73e). Mais les supporters romains vont exulter juste avant les arrêts de jeu, quand Nainggolan envoie une patate sous la barre (3-1, 89e). Et puis Fekir contrôle dos au but, se retourne et sert Lacazette à l’entrée de la surface à la 90e+2… On vous laisse écrire la suite que vous préférez, en espérant que celle que nous offriront les 22 acteurs sera aussi belle.

Le scénario idéal, le scénario catastrophe : tout est dans le Fraude Book de mars

Hugo Hélin

(Photo AS Roma)

One Comment

  1. Goth

    15 mars 2017 at 5:07

    La suite c’est poteau-poteau-but a la Inzaghi. Pour venger l’histoire !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>