On a créé la sélection de la Métropole de Lyon

metropole

SIMULAÇÃO. Depuis le 1er janvier, la Métropole de Lyon a remplacé la communauté urbaine. Une nouvelle collectivité territoriale avec des prérogatives plus grandes, mais toujours pas le droit de présenter une sélection nationale. Le Libéro Lyon a réparé cette injustice.

« Depuis le 1er janvier 2015, la Communauté urbaine de Lyon a fait place à la Métropole de Lyon ! Une collectivité moderne qui réunit les champs d’action du Département et de la Communauté urbaine sur les 59 communes qui composent le territoire du Grand Lyon. » Des attributions élargies qui sont un bon début en attendant l’élément de souveraineté ultime : une sélection nationale. Le jour de son indépendance, quelle équipe pourrait présenter le Grand Lyon ? Le Libéro a tenté de répondre à cette question en sélectionnant sa propre liste des 23. Les règles sont simples : tous les joueurs de cette équipe sont nés dans une commune de la nouvelle Métropole (ou au moins arrivés assez jeunes pour espérer en obtenir la nationalité). Une liste que nous avons essayé de faire équilibrée au niveau des postes, afin d’être prêt à participer à une grande compétition internationale.

 

Une défense centrale parfaite

grandlyon

© Aurélien Carpentier

Dans les buts, on retrouve deux gardiens formés à l’Olympique Lyonnais et titulaires en Ligue 1 : Anthony Lopes (né à Givors) et Rémy Riou (Lyon). Pour les accompagner, on comptera sur l’expérience de Florent Perraud (Rillieux-la-Pape), soutier des divisions inférieures de 32 ans passé notamment par Sedan et aujourd’hui à Dijon, comptant 80 et quelques matchs de Ligue 2. En espérant qu’il se révèle être notre Lionel Charbonnier.

Moins d’expérience au poste de latéral droit, où l’on sélectionne Mehdi Zeffane (Sainte-Foy-lès-Lyon), seulement 22 matchs en pro avec l’Olympique Lyonnais malgré son statut d’international algérien, et Julien Faussurier (Lyon), qui ne compte que deux saisons en Ligue 1 avec Troyes et Sochaux.

Un peu plus de choix sur l’aile gauche. Pour sa hargne et son improbable doublé contre le PSG, Julian Palmieri (Lyon) mérite sa place dans nos 23  – s’il accepte de lâcher la sélection corse. Il est mis en concurrence avec Jérémy Berthod (Tassin-la-Demi-Lune), que l’on ne présente plus et qui fera sans aucun doute le voyage depuis la Norvège pour représenter le Grand Lyon avec plaisir. Fethi Harek (Oullins) rate le coche de peu. Mais l’international algérien a perdu sa place à Bastia la saison passée au profit de… Julian Palmieri. Le karma.

La défense centrale fait bien plus envie, avec la présence de deux jeunes joueurs prometteurs : Kurt Zouma (Lyon) et Samuel Umtiti (né à Yaoundé mais arrivé dans ses premières années à Lyon, ce qui lui vaut largement la nationalité. Ouais, c’est nous qui l’attribuons). Un mix parfait entre puissance et classe, et une charnière Heal The World entre un joueur formé à l’ASSE et un autre formé à l’OL. Pour les épauler, Jérémie Bréchet (né à Lyon) apportera toute son expérience. On prévient Carl MedjaniSébastien Faure et Sandy Paillot (tous nés à Lyon) de ne pas partir en vacances trop vite, mais on prie tout de même pour éviter une blessure de nos titulaires.

La meilleure attaque d’Europe ?

Du côté des milieux défensifs et relayeurs, quatre de nos cinq sélectionnés sont formés à l’OL mais seul l’indispensable Maxime Gonalons (Vénissieux) y évolue encore. À ses côtés, on retrouve deux joueurs de Ligue 1 : Florent Balmont (Sainte-Foy-lès-Lyon) et Pierrick Valdivia (Bron). On fera aussi confiance à Enzo Reale (né à Vénissieux), considéré à l’époque de sa formation comme le plus doué de sa génération. Enfin, on inclut aussi dans notre liste notre petit chouchou Jason Ranneaud (Lyon), dont la polyvalence pourrait être utile. En réserve de la nation, on garde au chaud au cas où Yacine Hima (Lyon), son ancien coéquipier à la Duchère, et on envoie un membre du staff suivre les performances de Kubilay Aktaş (né à Saint-Priest), jeune milieu défensif de Kasımpaşa et international turc U19.

Enfin, le choix est plus difficile devant, où le talent coule à flot. Du côté des indispensables, on récupère évidemment les internationaux français Karim Benzema, Alexandre Lacazette (nés à Lyon) et Loïc Rémy (Rillieux-la-Pape). On en profite aussi pour trancher le débat sur la nationalité sportive de Nabil Fekir (Lyon) : bienvenue à la maison, gone ! On n’oublie pas Bryan Bergougnoux (Lyon), autre chouchou du site à qui l’on offre enfin l’opportunité d’évoluer au niveau international. Enfin, on complète notre liste avec trois Africains : la hype de la saison en Premier League Yannick Bolasie (Lyon) dont la puissance et les dribbles imprévisibles peuvent faire des ravages, l’expérimenté Abdelkader Ghezzal (né à Décines-Charpieu), qui peut offrir une solution de plus grâce à son jeu en pivot, et le polyvalent Bouna Sarr (Lyon) capable d’évoluer sur les deux côtés. Tant pis pour le frèrot Rachid Ghezzal (né à Décines-Charpieu lui aussi) et Harry Novillo (né à Lyon), qui restent à disposition du sélectionneur en cas de désistement.

 

Notre liste des 23

Voici la liste transmise à la FIFA (avec une classification milieux/attaquants à la Raymond Domenech).

Gardiens : Anthony Lopes (Olympique Lyonnais), Florent Perraud (Dijon), Rémy Riou (Nantes)

Défenseurs : Jérémy Berthod (Sarpsborg), Jérémie Bréchet (Gazélec Ajaccio), Julien Faussurier (Sochaux), Julian Palmieri (Bastia), Samuel Umtiti (Olympique Lyonnais), Mehdi Zeffane (Olympique Lyonnais), Kurt Zouma (Chelsea)

Milieux : Florent Balmont (Lille), Maxime Gonalons (Olympique Lyonnais), Enzo Reale (Arles-Avignon), Jason Ranneaud (Brest), Pierrick Valdivia (Lens)

Attaquants : Karim Benzema (Real Madrid), Bryan Bergougnoux (Tours), Yannick Bolasie (Crystal Palace), Nabil Fekir (Olympique Lyonnais), Abeldkader Ghezzal (Parme), Alexandre Lacazette (Olympique Lyonnais), Loïc Rémy (Chelsea), Bouna Sarr (Metz)

 

La tactique

On vous laisse proposer vos compositions, mais on en a imaginé quelques-unes. Pour rester dans le thème, pourquoi pas un 4-3-3 à la lyonnaise de la grande époque, avec des permutations incessantes des trois de devant :

LYON-METRO-433

Ou un 4-4-2 losange à la lyonnaise actuelle, avec un choix de milieu gauche très offensif

Lyon-metro-442

Ou encore un 3-5-2 assez classique, avec des latéraux assez offensifs mais très solide dans l’axe :

lyon-metro-352

Et enfin la compo la plus dingue, un 3-2-3-2 (ou WW) pour maximiser le potentiel offensif et de cassages de reins :

lyon-metro-3232

 

Sondage :

 

Quel niveau ?

Après tout ça vient fatalement le moment de se demander quel niveau aurait cette sélection. La métropole de Lyon compte un peu plus de 1,3 million d’habitants, commençons par la comparer aux équipes de pays de tailles équivalentes. Chez les pays de moins de 2 millions d’habitants, le mieux placé au classement FIFA est le Gabon de l’ancien Stéphanois Pierre-Emerick Aubameyang à la 58e place. Si le match serait sans doute disputé, on a toutefois plutôt tendance à imaginer le Grand Lyon All Star Team en sortir vainqueur. Alors, pourquoi ne pas viser plus haut…

Sondage :

 

Hugo Hélin

(Photomontage Aurélien Carpentier – Le Libéro Lyon)

8 Comments

  1. Remss

    25 mars 2015 at 10:44

    Un 4-3-3 avec :
    Lopes
    Faussurier – Zouma – Umtiti – Berthod
    Gonalons – Balmont – Fekir (en pointe haute)
    Remy – Benzema – Lacazette

    • myan

      26 mars 2015 at 2:29

      Moi j’aurai fais la même équipe que toi.
      Un 4-3-3 avec :
      Lopes
      Faussurier – Zouma – Umtiti – Berthod
      Gonalons – Balmont – Fekir (en pointe haute)
      Remy – Benzema – Lacazette

      • alsac-ol

        27 mars 2015 at 12:36

        Et griezman?

        • Hugo Hélin

          27 mars 2015 at 12:44

          Il n’est pas né dans la Métropole et n’y a jamais vécu.

  2. alsac-ol

    27 mars 2015 at 9:53

    Et bessat qui a nous a tué en cdf

  3. alsac-ol

    27 mars 2015 at 9:59

    Et surtout Bryan the one bergougnou! L’oubli de la liste de Deschamps pour la coupe du monde!

  4. canizares

    28 mars 2015 at 7:38

    Je ne sélectionnerai pas Zouma ce n est plus un lyonnais depuis qu il a enfiler pour la première fois le maillot des verts!

  5. Sebnet

    31 décembre 2015 at 6:02

    Fred Kanouté a arrêter trop tôt, dommage, il aurait eu sa place..

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>