OL : un an après, Gueïda Fofana a rejoué au foot

Olympique Lyonnais

ON Y ÉTAIT. Un an pile après son dernier match contre Monaco et huit mois après son opération de la cheville, Gueïda Fofana a rejoué au foot. C’était ce samedi avec l’équipe de CFA de l’Olympique Lyonnais contre Chasselay (0-1) à la Plaine des jeux de Gerland. Le milieu de terrain, qui aura 24 ans en mai, a joué 45 minutes, durant lesquelles il a géré physiquement et rassuré balle au pied.

 

Il est là, avec le numéro 8. Dès les premières secondes, Gueïda Fofana parle, encourage et replace, comme il l’a de toute façon toujours fait, qu’il soit capitaine ou non, qu’il évolue avec des gamins ou des joueurs expérimentés.

Deuxième constat, et ce n’est pas une surprise pour ceux qui l’ont vu ces dernières semaines à Tola Vologe : Gueïda Fofana boite. De toute façon, le deal était clair en interne : « Si on attend qu’il soit complètement prêt, il n’est pas près de rejouer, nous expliquait-on en fin de semaine. C’est un pari et il le sait. » Et ce pari, il l’a réussi. Fofana, relayeur droit dans un 4-3-3 qui a vite muté en losange quand Bahlouli a quitté son aile droite pour prendre la mène, ne court jamais pour rien. Mais au bout de 25 minutes, il est déjà le meilleur joueur du match.

Jusqu’à la 19e minute, il a « juste » été propre. Un sprint pour récupérer un ballon, un petit crochet de l’extérieur et une subtile balle longue pour lancer Fahd Moufi le long de la touche plus tard, il a rassuré tout le monde. Cinq minutes plus tard, il offre un nouveau bon ballon à Yassine Benzia d’une belle diagonale. À la 35e, il se lance vers l’avant et crie : « Dylan ! Dylan ! » Mboumbouni s’exécute et envoie le ballon en profondeur. Fofana est à l’arrivée.

Quand le ballon sort en touche, il plisse les yeux et serre les dents. Mais il ne lèvera pas pied jusqu’au terme de la première mi-temps, qu’il aura survolé, avec beaucoup de courage, et pas moins de classe. À la pause, Maxime D’Arpino s’échauffe, enlève sa veste et se prépare à remplacer son coéquipier. Comme prévu, Gueïda Fofana n’a joué que 45 minutes. Mais a gagné son pari.

À la Plaine des jeux de Gerland, Pierre Prugneau (avec HH)

(Photo : Hugo Païen-Bourré)

One Comment

  1. JND

    14 mars 2015 at 4:15

    GUEEEEEIIIIIIIIDDDDDDDDAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Sinon c’est un 8 mois après, pas 8 moins :)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>