Barça – OL : on ne va quand même pas laisser Rennes être le dernier club français en lice

Lopes

AVANT-MATCH. 86 jours après le tirage au sort, les supporters de l’OL vont enfin pouvoir reprendre leur respiration et connaître l’issue du premier huitième de finale lyonnais en Ligue des Champions depuis 2012. À Barcelone (ce mercredi à 21h00, en direct sur RMC Sport 1) et après le 0-0 de l’aller, Lyon devra gagner ou faire un match nul avec des buts pour se qualifier.

Enjeu. C’est une question de fierté nationale, une question de crédibilité de notre Ligue 1 bien aimée, une question de pouvoir continuer à dire sans honte que l’on est Français lorsqu’on est à l’étranger. Bordel, on ne va quand même pas laisser Rennes être le dernier club tricolore en lice en coupes d’Europe cette saison ?

Au-delà de cette blague destinée à faire passer quelques secondes qui s’écoulent si lentement aujourd’hui (*remonte frénétiquement cette page et fixe le compte à rebours pour la 276e fois de la journée*), on n’est pas vraiment sûrs d’avoir besoin de vous présenter l’enjeu de ce match. Depuis 2012 et l’élimination contre l’APOEL, on a en effet tous eu le temps de mesurer à quel point un huitième de C1 était quelque chose d’exceptionnel.

Entretemps, l’OL a en effet vécu pas mal de péripéties, loin des sommets européens : le club lyonnais a liquidé l’héritage de l’ère Puel et les gros salaires qui allaient avec, a lancé par la force des choses des jeunes sous Garde, a contesté le titre au PSG qatari avec ces mêmes jeunes sous Fournier, a inauguré de nouvelles ambitions économiques en même temps que son Formidable Outil et a remporté l’Eusébio Cup sous Genesio.

Et voilà comment un joueur comme Nabil Fekir, 25 ans et un titre de champion du monde au compteur, s’apprête à disputer le premier match à élimination directe de sa carrière en Ligue des Champions (le capitaine de l’OL était suspendu à l’aller). Et si l’OL ne devrait pas attendre sept ans avant de retrouver ce niveau de la compétition, cela donne forcément envie que l’histoire aille encore un peu plus loin cette saison. Surtout que les deux matchs contre Manchester City ont montré qu’elle pouvait aller très loin.

1898 : Hans Gamper, à Lyon
avant de devenir Joan

Compo. Le sujet qui a occupé les esprits des supporters lyonnais ces derniers jours était l’identité du remplaçant de Marcelo, voire la possibilité de passer à une défense à trois pour le suppléer.

Le groupe de l’OL : Lopes, Racioppi, Gorgelin – Rafael, Denayer, Marcelo, Dubois, Morel, Marçal, Mendy, Tete, Solet – Aouar, N. Fekir, Diop, Ndombele, Tousart, Y. Fekir – Terrier, Dembélé, Traoré, Memphis, Cornet.

Finalement, le défenseur central devrait pouvoir tenir sa place… mais l’OL devrait aussi aligner une défense à trois. Marcelo sera en effet a priori accompagné de Jason Denayer et Fernando Marçal.

Le reste de l’équipe semble donc connu, avec des doutes principalement sur l’identité du deuxième milieu aux côtés de Tanguy Ndombele (vu l’état de forme d’Houssem Aouar, ce devrait être Lucas Tousart) voire des attaquants alignés devant Nabil Fekir (ce devrait toutefois être Moussa Dembélé et Memphis Depay).

La composition probable : Lopes – Denayer, Marcelo, Marçal – Dubois, Tousart, Ndombele, Mendy – Fekir – Dembélé, Memphis.

BarçaOL

Le prono de la rédac. 2-2 grâce à un doublé de Memphis, après avoir été mené deux fois au score. Non, après avoir mené deux fois au score. Et avec une grosse occasion barcelonaise ratée dans les dernières secondes. Et c’est Dembélé et Ndombele qui marquent en fait. Non finalement, large victoire barcelonaise 3-0. Ou bien non, ouverture du score rapide de Fekir et l’OL tient le 0-1 jusqu’à la fin. Ou bien pareil mais ça fait 1-1. Bref, on est comme vous et on va passer la journée à s’imaginer tous les scénarios, et peut-être même plus. En espérant que le vrai ne soit pas trop décevant.

Hugo Hélin

(Photo UEFA)

3 Comments

  1. baba

    13 mars 2019 at 9:50

    11h !! Plus que 11h avant LE match de l’année pour nos Gones !!!
    La journée va être longue… Vite, à ce soir pour le coup d’éclat!!

  2. FORTICHE

    13 mars 2019 at 10:56

    votre article reflète tres bien l’état d’esprit et surtout d’incertitude dans lequel sont les supporters lyonnais avant ce match. Tout est possible, y compris, il faut bien l’admettre, la branlée !

  3. Damien

    14 mars 2019 at 1:53

    Quelle ramassis de connerie cette articles et mépris envers l’autre club français aussi en liste, vous êtes vraiment un club de grosse merde a tous les étages, on est bien content de votre branler que vous avez pris ici à rennes et on vous en remettra une fin mars x2 bande d’abrutit, aucun respect et chauvinisme mal placer en plus et votre 0-0 de l’aller est bien chanceux au vu de votre match et que devant le bar à a été pire que maladroit car le 5-1 devait être là dès le match aller

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>