Shakhtar Donetsk – OL : un cinquième nul pour un premier huitième depuis 2012

Traoré

AVANT-MATCH. La donne est simple. En cas de victoire ou de nul en Ukraine, l’OL sera qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. En cas de défaite contre le Shakhtar Donetsk, l’OL sera reversé en Ligue Europa.

Enjeu. Ce n’est pas le moment de perdre pour la première fois de la saison en Ligue des Champions. Après une victoire initiale sur la pelouse de Manchester City aux allures d’exploit pour lancer parfaitement sa phase de poules, l’OL a enchaîné avec quatre matchs nuls plus ou moins malheureux. Tout se joue donc maintenant à quitte ou double lors de l’ultime match à Kiev (mais contre le Shakhtar Donetsk) d’où l’OL devra ramener au moins un nul pour se qualifier en huitièmes de finale de la Ligue des Champions.

Un gratin européen que l’OL a bien connu, avant de le quitter. Son dernier huitième de finale remonte en effet à 2012. Et l’élimination face à l’APOEL Nicosie semble sortie d’une autre époque (et pas seulement parce que Bafétimbi Gomis a changé quatre fois de club de cœur depuis) : entre-temps, l’OL a inauguré son nouveau stade, été porté par sa Formidable Académie en période de vache maigre et a recruté le numéro 7 de Manchester United après des mercatos où la star s’appelait Arnold Mvuemba. Aux Memphis, Fekir, Ndombele, Aouar et Mendy d’écrire désormais leur histoire. En même temps que celle de l’OL.

À lire aussi >>>
Combien la qualification rapporterait à l’OL ?

Compo. A priori pas de surprise.

Le groupe : Lopes, Gorgelin, Racioppi – Denayer, Dubois, Marçal, Marcelo, Mendy, Tete – Aouar, Caqueret, Diop, Ndombele, Ndiaye, Tousart – Dembélé, Memphis, Fekir, Terrier, Traoré.

Jérémy Morel n’est pas du voyage et Fernando Marçal devrait donc être reconduit dans l’axe du 3-4-1-2. Houssem Aouar et Tanguy Ndombele devraient faire la paire au milieu de terrain, à moins que Lucas Tousart ne vienne renforcer ce secteur sur une pelouse gelée qui pourrait transformer le match en guerre des tranchées.

La composition probable : Lopes – Denayer, Marcelo, Marçal – Tete, Aouar, Ndombele, Mendy – Fekir – Traoré, Memphis.

Le prono de la rédac. Un nul suffit ? On signe pour un cinquième nul d’affilée en Ligue des Champions alors. Dans un match fermé, l’OL ouvre le score en début de deuxième période sur une frappe de loin de Memphis Depay. Les Ukrainiens égalisent à une vingtaine de minutes du terme, mais n’arrivent plus à enflammer la rencontre par la suite (1-1). Normal par température négative.

Hugo Hélin

(Photo UEFA)

One Comment

  1. FORTICHE

    12 décembre 2018 at 12:05

    Le type même de match pendant lequel on va se chier dessus à la fois sur le terrain et devant la TV…
    D’aileurs, je me pose la qiuestion de l’interet de se qualifier en LdC pour etre sortis au prochain tour ou bien d’etre reversés en EL qui nous est plus abordable …..

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>