OL – Manchester City (2-2) : un gros Cornet et un peu les boules

Lopes

LES NOTES. L’OL a mené deux fois au score contre Manchester City, grâce à un doublé de Maxwel Cornet, mais n’a finalement pas réussi à rééditer l’exploit du match aller (2-2). Les Lyonnais joueront leur qualification en Ukraine, ou ailleurs selon la situation géopolitique, chez le Shakhtar Donetsk. Il faudra ramener au moins un point pour voir les huitièmes de finale de Ligue des Champions pour la première fois depuis 2012.

OL : Lopes 7 – Denayer 6, Marcelo 6, Marçal 7 – Rafael 6, Ndombele 9, Aouar 8, Mendy 7 – Fekir 4 – Cornet 9, Memphis 5

Les boules pour… la non-victoire

Comme à l’aller, l’OL a fait trembler Manchester City, dont l’implication a toutefois souvent rappelé que la Ligue des Champions commençait vraiment en huitièmes pour les géants d’Europe. Sauf que contrairement à l’aller, où l’OL avait deux buts d’avance à la pause, on avait cette fois après 45 minutes la sensation que les Lyonnais avaient laissé passer leur chance. La première période a en effet été marquée (le terme est mal choisi) par deux énormes croquages à quelques mètres du but anglais, par Memphis Depay qui a vu le ballon lui passer sous le pied et par Maxwel Cornet qui a fait le contrôle de trop, auxquels vous pouvez rajouter un ciseau acrobatique de l’Ivoirien sur l’équerre.

Mais Cornet allait finalement soigner son statut de bête noire des Citizens en seconde période, en inscrivant un doublé sur une superbe frappe enroulée du gauche à l’entrée de la surface et un duel gagné avec Ederson après être parti en profondeur (bien servi les deux fois par Memphis). Le numéro 27 a au 28 novembre marqué près d’un tiers des buts encaissés par Manchester City cette saison (3 sur 10). Un doublé finalement insuffisant pour faire de nouveau l’exploit, la faute à deux têtes de Laporte et Aguero sur coups de pied arrêtés. Un domaine que Bruno Genesio avait reconnu le 17 octobre ne pas assez travailler. Ça fout forcément les boules après un match où l’OL avait tout bon sur le reste.

Les boules pour… la non-qualif

« C’est les ralentis de fin de match ou ils viennent de marquer ? » Notre réaction en zappant sur Hoffenheim-Shakhtar Donetsk au coup de sifflet final d’OL-Manchester City. Pas de bol, c’était la deuxième option. L’OL aurait pu être qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions dès aujourd’hui en cas de match nul contre les Anglais, à la condition que l’autre match se termine lui aussi sur un score de parité. Le but de Taison dans les arrêts de jeu de Taison qui offre le 2-3 au Shakhtar signifie donc que l’OL ira jouer sa qualif le 12 décembre en Ukraine (ou pas), d’où il faudra ramener au moins un point.

Les boules pour… la non-qualité de jeu habituelle

L’idée de mettre Fernando Marçal dans les trois de derrière, où sa hargne et sa capacité à porter le ballon en s’excentrant si besoin font des merveilles. Le 3-4-2-1 qui a renforcé l’axe en bloquant City et en permettant à Houssem Aouar et Tanguy Ndombele de s’exprimer pour parfaitement ressortir du pressing. Le choix de Cornet, titulaire pour la deuxième fois seulement de la saison et tellement précieux lorsqu’il s’agit d’exploiter des espaces.

Bruno Genesio a, comme à l’aller, géré à la perfection ce choc. Ce qui prouve que l’on a raison d’être exigeant avec l’OL et n’efface pas le sentiment de gâchis que l’on ressent si souvent, bien au contraire. L’OL peut certes rater certains matchs, cela arrive à tout le monde. Mais ce sont les mauvais matchs qui doivent être l’exception, et pas les bons. Cela passera sans doute au-dessus de la tête des observateurs neutres et occasionnels de l’OL, ceux qui regardent les grosses affiches et se permettront dans les prochains jours de se plaindre des enfants gâtés que seraient les supporters lyonnais. Mais s’ils avaient vu les matchs contre Strasbourg, Nantes, Nîmes ou Angers (liste non exhaustive) et pas juste les résultats, eux aussi auraient les boules.

Hugo Hélin

(Photo UEFA)

One Comment

  1. paps

    28 novembre 2018 at 9:40

    Excellent titre !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>