La saison des anciens de l’OL : les tops

OL

GONES AWAY. Il n’y a pas que l’OL dans la vie ! Certains anciens joueurs de l’Olympique Lyonnais ont réussi à briller loin de la capitale des Gaules lors de cette saison 2015/16…

La saison des anciens : les flops

La saison des anciens : les bof

 

On commence par celui qui a remporté le titre de Gone Away 2016 : Karim Benzema. Le Brondillant a vécu une année mouvementée et forte en émotion. Au coeur du scandale de la sextape de Mathieu Valbuena qui le privera finalement d’Euro, Karim Benzema a malgré tout réussi une grande saison, particulièrement après la nomination de Zinedine Zidane au poste d’entraîneur du Real Madrid. Bilan : une Ligue des Champions (la onzième des Merengues, la deuxième de l’attaquant formé à l’OL) et une saison à 28 buts en club pour KB9. Il y a pire.

On passe à l’autre star de la génération 87. Hatem Ben Arfa sortait d’une année blanche et beaucoup doutait de son état physique. Claude Puel et l’OGC Nice lui ont fait confiance et ils ont eu raison. Décisif, régulier et toujours aussi spectaculaire, Hatem Ben Arfa a illuminé la Ligue 1 de sa classe. HBA a conduit Nice à une belle quatrième place et a même pu regoûter à l’équipe de France en novembre. Réserviste pour l’Euro, il a aussi été l’un des grands animateurs du mercato. Jean-Michel Aulas a tenté de le faire revenir dans son club formateur. Ben Arfa régalera finalement les supporters du PSG de ses dribbles la saison prochaine.

Nicolas Belvito a réussi une belle saison en National malgré la relégation de son club. À Colmar, le transfuge du Red Star a marqué 15 buts en 33 matchs. Il devrait prochainement s’engager avec Grenoble.

Timothée Kolodziejczak a été l’un des hommes de base d’Unai Emery à Séville. De nouveau vainqueur de l’Europa League, Kolo a joué 50 matchs cette saison, le plus souvent au poste d’arrière central.

Joan Hartock a pour la première fois de sa carrière vécu une saison dans la peau du gardien titulaire. S’il n’est pas toujours le portier le plus rassurant du championnat, il a malgré tout bien aidé un Stade Brestois souvent dans le dur à finir 10e de Ligue 2 grâce à ses 51 arrêts et ses 133 ballons repoussés.

Le transfert d’Anthony Martial de Monaco à Manchester United a beaucoup fait parler l’été dernier. Martial ne s’est pas laissé intimider par la pression et n’a pas déçu en inscrivant 17 buts pour sa première saison en Angleterre. Son Euro a toutefois été un peu plus compliqué puisqu’il a perdu sa place de remplaçant-dynamiteur au profit de Kingsley Coman. Et l’arrivée à MU de Zlatan Ibrahimovic l’empêchera a priori d’évoluer en pointe et de porter son numéro fétiche. Mais Anthony Martial a prouvé qu’il savait relever les défis.

Comme beaucoup de préretraités, Florent Malouda a tenté l’aventure indienne avec le Delhi Dynamos. Et le Guyanais est allé encore plus loin dans l’exotisme, en profitant de la fin de saison en Inde pour se faire prêter en Égypte. Au Wadi Degla, club entraîné par Patrice Carteron, Malouda a réussi six bons mois et peut retourner à Delhi en ayant fait le plein de confiance.

Rémy Riou a une nouvelle fois été une valeur sûre de notre championnat et une pièce maîtresse des Canaris. 31 matchs de Ligue 1 pour le gardien de Nantes, qui aurait bien voté pour lui-même aux trophées UNFP…

Il y a une vie après un penalty refusé. Nilmar en est le parfait exemple : après avoir beaucoup voyagé au cours de sa carrière, le voici de retour au Moyen-Orient. Le Brésilien a inscrit 16 buts avec son club émirati d’Al-Nasr.

Ishak Belfodil, l’un des ex-futur Benzema de l’Académie, a eu du mal à rebondir après la faillite de Parme. Lui aussi aux Émirats, l’international algérien a marqué 11 buts avec Baniyas. Il souhaite désormais revenir en France.

Après des années à faire le G.O. dans le vestiaire lyonnais et à gueuler sur les arbitres depuis le banc, Rémy Vercoutre vit une seconde jeunesse à Caen. Il sera encore le gardien titulaire des Normands la saison prochaine.

On pense que c’est un U17 mais le voici à l’aube de la retraite… Benoît Pedretti vit surement son dernier challenge à Nancy et on peut dire qu’il finit en beauté. Homme de base de Pablo Correa, l’ancien Sochalien a réalisé une grande saison et a guidé son club vers la montée. Nous verrons donc le Cyril Féraud du foot français en Ligue 1 la saison prochaine.

Fred continue d’empiler les buts en championnat brésilien. Le buteur de 32 ans a quitté en juin dernier Fluminense pour rejoindre l’Atlético Mineiro de Robinho.

Après le Spartak Moscou, Kim Källström s’est un peu rapproché de Lyon et joue désormais au Grasshopper Club Zurich. Pilier du vestiaire et de son équipe, il a disputé sa dernière compétition internationale cet été. Ce n’était pas évident de briller dans une équipe suédoise à la dérive, mais le milieu de terrain a fait ce qu’il a pu pour tenir la baraque.

Nadir Belhadj a joué 26 matchs de championnat sur 26 avec son club qatari d’Al Sadd. Un bon cru pour les joueursde Doha, qui ont terminé 3e.

À São Paulo, Michel Bastos affiche des statistiques pas infâmantes (5 buts en 30 matchs dans une équipe moyenne). Sa situation pourrait toutefois évoluer pendant le mercato puisque certains supporters semblent l’avoir pris en grippe. À surveiller.

41 matchs, 12 buts, une troisième place avec la Roma et un transfert à la Juve : la saison de Miralem Pjanić a été une réussite. Gonzalo Higuain va avoir des caviars à gâcher la saison prochaine…

Lisandro López a rejoint au mercato hivernal son club de cœur, le Racing. Et Licha a déjà réussi ses débuts. On le remerciera aussi pour son lobbying pro-OL (qui se sera finalement révélé vain) auprès de son coéquipier Roger Martínez.

À Lyon, on se souvient plus de lui pour le tweet du « Sauf 1 » que pour ses performances. Gaël Danic revit du côté de Bastia (37 matchs de Ligue 1, 5 buts, 5 passes décisives).

Destin assez similaire pour Jimmy Briand. Le héros de la 93e a inscrit 7 buts en Ligue 1 avec Guingamp et a été l’un des hommes clés de Jocelyn Gourvennec. Son profil devrait sans doute plaire à son nouvel entraîneur Antoine Kombouaré.

Son passage à Lyon n’avait pas laissé un souvenir indélébile, mais Fabián Monzón s’éclate en Amérique du Sud. Après avoir remporté le titre avec Boca Juniors en 2015, l’Argentin a signé à l’Universidad de Chile.

Après avoir marqué 10 buts en championnat australien avec Melbourne City, Harry Novillo voulait revenir en Europe. Ce sera le cas, même si son choix est quelque peu bizarre : l’attaquant s’est en effet engagé avec Manisaspor, club de deuxième division turque.

Par Gary

One Comment

  1. Denis

    8 octobre 2016 at 8:59

    Ya à boire et à manger, lol.
    Passer de benzema à nouillo…

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>