On était à la dernière réunion du lobby anti-OL

Lobby anti-OL

ZÉNON INVESTIGATION. Il a fallu être conduit yeux bandés dans un lieu tenu secret au fin fond du Forez (pléonasme ?), porter un masque à l’effigie de Kim Milton Nielsen et se prosterner devant une statue de Daniel Riolo. Enfin nous y étions. Dans l’antre de nos ennemis. Un de nos reporters a en effet réussi à s’infiltrer à la dernière réunion du lobby anti-OL, dont l’existence a été mise au jour par Jean-Michel Aulas ce samedi sur Twitter.

Bertrand Desplat entre en dernier dans la pièce. Le Président du Lobby Anti-OL est le seul à ne pas être masqué (nous désignerons chacun des autres intervenants par un surnom) et tape sur la table avec un marteau, avant de s’asseoir au bout de l’immense table.

Desplat : En vertu des pouvoirs qui me sont conférés par la Société de la Déneigeuse Sacrée, je déclare cette nouvelle réunion ouverte. Le débriefing sera forcément heureux, puisque l’OL reste sur trois défaites d’affilée en Ligue 1 (rire diabolique du gendre de Noël Le Graët). Je tenais d’ailleurs à commencer en adressant des félicitations sincères à la Confrérie des Hommes en Noir.

(l’ensemble de la tape applaudit un homme habillé tout en noir, masque compris, et dont le crâne luisant dépasse au-dessus de ce triste accoutrement)

Le Chauve : Merci beaucoup. (attendant que les applaudissements s’arrêtent) Mais rien ne serait possible sans vous. Dites à vos joueurs de continuer à cibler Nabil Fekir ! Dites-leur de plonger dans la surface pour qu’on leur accorde des penalties imaginaires ! Vous savez que vous pouvez compter sur nous ! (les applaudissements reprennent de plus belle)

Desplat : Vous faites bien de rappeler que c’est un travail d’équipe. Nous travaillons main dans la main. Nous y arriverons tous ensemble ou nous n’y arriverons pas ! (hurlant) QUE VOULONS-NOUS ?

Le reste de la salle (d’une seule voix) : L’OL HORS DU PODIUM !

Desplat (avec un sourire en coin) : Un petit bravo au passage à nos hommes à la commission de programmation de la LFP. L’OL jouera en effet ses quatre prochains matchs à 17h00, j’espère que le staff sait bien gérer les collations… (rires de la salle) Bien, passons maintenant aux choses qui fâchent. Cela fait des années que nous essayons d’avantager la Concurrence Régionale, mais elle n’arrive toujours pas à en profiter.

(tout le monde se retourne vers deux hommes portant des maillots vintage Manufrance, des lunettes de soleil et de grosses perruques vertes. L’un d’eux est en train de s’empiffrer au buffet, l’autre drague une secrétaire)

Clown 1 (des Curly plein la bouche) : Fouya, on y remonte doucement la pente…

Clown 2 (virant la secrétaire de ses genoux) : Je jure sur les Saints Poteaux Carrés que nous serons mieux armés le 25 février que le 5 novembre. On a mis fin au salary cap, on a recruté des internationaux français…

Costume-cravate (avec un accent du Golfe) : Ci qui ti internatiounal fronçais ? Même Bertrond il peut recrouter Jimmy Briond et Clémont Grenier.

(rires de la salle, à part les deux responsables de la section Concurrence Régionale qui grommellent)

Desplat : Ouais les duettistes, on sait que Mvila aurait dû finir au Barça, on passe à autre chose. Prenez exemple sur le Concurrent National, qui fait à merveille son job depuis qu’on y a muté Monsieur E…

Monsieur E : Il faut m’appeler J-E et pas Monsieur E ! Combien de fois je vais devoir le répéter ? Allez, 1€ dans la cagnotte !

Desplat (mettant 1€ dans une tirelire en forme d’Adidas Ultraboost) : Bref, bravo pour ton travail J-E, tu as parfaitement repris le flambeau de Margarito en faisant même encore mieux que lui. En parlant de Margarito, certains sont sans doute déjà au courant qu’il s’occupe désormais de l’Unité d’Infiltration. Les résultats en sont toujours satisfaisants ?

Margarito (avec une perruque blonde et une cigarette à la main) : On a des hommes à nous infiltrés à tous les échelons de l’OL. Vous avez sans doute compris que l’idée du mug après la victoire contre le PSG émanait de l’un d’eux, mais nous avons même un agent de chez nous sur le terrain. Je ne peux pas dévoiler son identité pour préserver sa sécuri…

Clown 1 : Le grand en défense centrale ? C’est un badabeu formé à l’Étrat, non ? Y m’a semblé le reconnaître au derby, mais je comprenais pas ce qu’il faisait chez les quenelles maléfiques.

Margarito (un peu énervé) : Oui, c’est bien Carl Medjani. Il s’est donné à fond au début pour être sûr d’être titulaire le reste de la saison, mais là il est de retour à son vrai niveau. Heureusement pour nous, si j’ose dire. Les gens à l’OL pensent toujours qu’il est Brésilien. Ça doit être le crâne rasé, parce que techniquement c’est plutôt Marcel de l’ASPTT Poissy que Marcelo du Real Madrid.

Desplat : Et le Grand Infiltré ? Personne ne se doute de rien ?

Margarito : Non. Et je peux vous dire que l’OL n’arrivera pas à contourner un bloc bas tant qu’il sera en pla…

(deux vigiles me saisissent alors par les bras et m’emmènent dans une pièce où m’attend un drôle de bonhomme déguisé en gros chat blanc)

Le Chat : Alors mon zoli, tu as cru passer inaperzu ? Un conzeil : oublie ce que tu as vu et entendu ze zoir…

(je ressens alors une vive douleur à la nuque, avant le blackout. Je me réveille dans une pelouse des bords du Rhône, entre la Passagère et le Volle Petrol. Tout cela n’était-il qu’un rêve ? Je n’ai en tout cas aucune idée de comment j’ai pu me faire cette énorme bosse à l’arrière de la nuque…)  

Zénon Zadkine

One Comment

  1. pier feuil scifo

    18 février 2018 at 8:46

    Hehe ! Merci pour ce reportage réalisé au péril du bon sens. Curieux qu’on y est rien appris sur M.C. ou R.G. Mon avis qu’ils sont en contact avec l’ennemie. Bon R.G. ne nous posera plus problèmes (enfin moins que lorsqu’il avait activé son sort de titularisation éternelle).

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>