OL – Monaco (1-2) : Tousart, tank top

Tousart

LES NOTES. En basket, le tanking c’est le fait de perdre volontairement des matchs pour augmenter ses chances d’obtenir de meilleurs joueurs à la draft. La comparaison avec la défaite de l’OL à domicile face à Monaco a bien sûr ses limites : le calendrier a tout simplement fait que les Azuréens avaient plus à jouer que les Lyonnais, qui arrivaient crevés par les 120 minutes disputées à Istanbul et avaient décidé de faire tourner. Le Tank, c’est aussi un surnom qui irait bien à Lucas Tousart. Toujours aussi puissant, le milieu de terrain défensif a été le meilleur gone d’un match qui a sans doute permis à l’OL de conserver son record de titres consécutifs.

 

34e journée de Ligue 1, dimanche 23 avril 2017

Olympique Lyonnais – AS Monaco 1-2

Buts : Tousart (51e) pour l’OL, Falcao (36e) et Mbappé (44e) pour Monaco

Avertissements : Ferri (22e) Rafael (67e) pour l’OL, Lemar (65e) pour l’ASM

OL : Lopes – Rafael, Nkoulou, Diakhaby, Rybus – Ferri (cap) (Gonalons, 78e), Tousart, Darder (Aouar, 78e) – Cornet, Mateta (Valbuena, 72e), Memphis. Ent. : Bruno Genesio.

Monaco : Subasic – Dirar, Glik, Jemerson, Raggi – B. Silva, Fabinho, Bakayoko, Lemar – Falcao (cap) (Moutinho, 85e), Mbappé (Germain, 79e). Entr. : Leonardo Jardim.

Lopes 5 – Rafael 3, Nkoulou 5, Diakhaby 3, Rybus 4 – Ferri 4, Tousart 6, Darder 3 – Cornet 3, Mateta 4, Memphis 4

 

TOUSARTÀ l’aller, il avait livré une prestation aboutie en détruisant méthodiquement le jeu monégasque. Lucas Tousart a cette fois encore été le meilleur Lyonnais du match, même si sa performance était moins impressionnante résultat et jeu collectif du reste de l’équipe obligent. Toujours aussi présent à la récupération (les rares fois où Maciej Rybus a semblé présent défensivement, c’était en réalité Tousart), l’Aveyronnais a aussi marqué son premier but en Ligue 1 et est passé tout proche d’un doublé de la tête (un domaine dans lequel on ne l’attendait pas) qui aurait permis d’arracher un nul immérité. Après un premier rendez-vous prometteur, le staff monégasque a peut-être pris son 06 en cas de départ de Fabinho et Tiémoué Bakayoko. On ne pourra pas s’empêcher de remarquer que ces deux beaux matchs de Tousart ont eu lieu lorsqu’il n’était pas associé à Maxime Gonalons, mais à un (à l’aller) ou deux (au retour) milieux relayeurs…

Mateta, my own private Hoarau

Dans un contexte difficile, Jean-Philippe Mateta a connu sa première titularisation avec l’OL. Plutôt surprenant en première période, la grande tige a ensuite baissé de pied et connu un second acte plus compliqué. On a malgré tout eu le temps de constater qu’il avait un profil de pivot pas inintéressant, avec une vitesse et une coordination pas ridicules pour son gabarit. De faux airs de Guillaume Hoarau, ancienne cible de Bruno Genesio. Il y a une certaine logique. À revoir dans un contexte plus favorable.


Et pour le reste ? Bof. On retiendra que Memphis Depay, inefficace dans le jeu, a plutôt pas mal tiré les coups de pied arrêtés. Une option à retenir pour l’avenir là aussi.

Sinon, on a surtout vu la défense. Rafael a confirmé sa baisse de régime : incapable de porter le danger devant par maladresse, le Brésilien a aussi fait sa classique grosse faute en retard. À 26 ans, il serait temps de bosser là-dessus. Nicolas Nkoulou a enchaîné son deuxième match en deux jours et a été aussi serein qu’en Turquie. Le Camerounais a relancé pour deux en prenant le relais de Mouctar Diakhaby, qui a peut-être réalisé son pire match en pro (circonstance atténuante : il avait Mbappé et Falcao face à lui). On ne sait pas encore trop comment appréhender la nouvelle de cette résurrection de Nkoulou après Pâques : soulagement en constatant que l’ancien Marseillais n’était sans doute pas aussi cramé qu’on l’imaginait ou regrets de ne pas avoir réussi à l’utiliser correctement avant ? Un peu des deux sans doute. L’un des rares matchs nuls lyonnais de cette saison.

Hugo Hélin

(Capture d’écran Canal+)

One Comment

  1. herve

    26 avril 2017 at 4:30

    Le terme « cramé » pour quelqu’un de 26 ans, a fortiori un athlète qui a à disposition un staff médical, n’a peut-être pas le caractère inexorable qu’il peut avoir pour un joueur trentenaire non plus.

    Quoi qu’il en soit, heureux de voir qu’on est partis pour avoir une défense centrale l’année prochaine, ça compensera peut-être partiellement la vente de certains de nos offensifs.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>