OL – DFCO : Dijon, c’est pas le PSG

Tete

AVANT-MATCH. Une semaine après avoir tenu tête au PSG au Parc des Princes, l’OL revient au train-train du quotidien en recevant Dijon au cœur du Multi Ligue 1 (ce samedi à 20h00, beIN Max 6). Pas la même histoire.

 

Enjeu. Après le match au Parc des Princes, Bruno Genesio disait que « si on est capables de reproduire ce genre de prestation, on peut penser qu’il y a de belles choses à venir pour nous. » Il a depuis un peu modéré ses propos en conférence de presse ce jeudi : « Le match de samedi sera tout à fait différent dans le contexte. On sera obligés de faire le jeu plus souvent. On n’aura pas un bloc bas comme à Paris. » Un signe de lucidité. Car même si Dijon est plutôt une équipe joueuse, elle ne devrait pas pour autant avoir 65% de possession de balle et passer son temps dans les 30 mètres lyonnais. Le PSG, ce n’est pas Gijon. Ce n’est pas Dijon non plus. À l’OL de trouver d’autres solutions qu’un bloc bas et des projections rapides, choix imposé par le niveau du PSG et tout à fait logique la semaine dernière. Mais qui a prouvé ses limites contre Guingamp ou Limassol.

Compo. Il y a des surprises dans le groupe.

Le groupe : Lopes, Gorgelin – Diakhaby, Marcelo, Morel, Mendy, Tete – Aouar, Grenier, Ferri, Tousart, Owusu, Ndombele – Mariano, Fekir, Maolida, Geubbels, Traoré.

Memphis Depay et Maxwel Cornet ne sont pas là, ce qui devrait signifier qu’un jeune commencera sur l’aile gauche. Reste à savoir si cela sera Houssem Aouar ou l’encore plus juvénile Willem Geubbels (16 ans depuis le mois d’août).

On vous a mis l’équipe-type logique pour le reste de la compo, mais d’autres changements pourraient avoir lieu. L’OL attaque en effet une semaine à trois matchs (avec la réception de l’Atalanta Bergame et le déplacement à Angers) et le coach pourrait être tenté de faire tourner (ce ne sera a priori pas en défense, vu que cinq joueurs seulement sont dispos).

La composition probable : Lopes – Tete, Marcelo, Morel, Mendy – Tousart, Ndombele – Traoré, Fekir, Aouar (ou Geubbels) – Mariano.

Le prono de la rédac. Houssem Aouar passe le match à étaler sa complicité naturelle avec Nabil Fekir. Bertrand Traoré régale le Parc OL de ses crochets courts. Ferland Mendy montre toute sa puissance et épuise le couloir droit dijonnais à lui tout seul. Mariano Diaz n’a qu’à se contenter de faire ce qu’il sait faire le mieux, mettre le ballon au fond des filets. 4-0 au talent. Doublés de Mariano et Traoré.

Le Fraude Book du mois de septembre

Hugo Hélin

(Photo C. Gavelle / PSG)

2 Comments

  1. Romain Voyat

    23 septembre 2017 at 9:53

    Bravo le prono les gars !

    • Hugo Hélin

      24 septembre 2017 at 12:14

      Hé oui, la vérité risque d’en déranger quelques-uns mais elle éclate enfin : je suis trop optimiste concernant l’OL.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>