AS Monaco – OL (2-0) : tout sur le 0

Subasic

LES NOTES. À bout de souffle cinq jours après son match nul contre le Barça, l’OL n’a pas trouvé sa ventoline et s’est payé une crise d’ASM à Monaco dans une soirée où vraiment rien n’a souri aux Lyonnais (2-0).

26e journée de Ligue 1, dimanche 24 février 2019

Association sportive de Monaco – Olympique Lyonnais 2-0

Buts : Martins (18e) et Lopes (26e).

Avertissements : Sidibé (52e), Glik (70e) et Falcao (90e+2) à Monaco ; Terrier (28e) à l’OL.

Monaco : Subasic – Sidibé, Glik, Badiashile, Ballo-Touré – Silva, Fabregas – Martins (Vinicius, 90), Golovin (Aholou, 81e), Lopes – Falcao (cap.). Entr. : Leonardo Jardim.

OL : Lopes – Dubois, Marcelo (cap.), Denayer, Marçal (Mendy, 11e) – Ndombele, Tousart, Aouar (Cornet, 81e) – Traoré, Dembélé, Terrier (Memphis, 40e). Entr. : Bruno Genesio.

Lopes 4 – Dubois 2, Marcelo 3, Denayer 4, Mendy 3 – Ndombele 4, Tousart 4, Aouar 2 – Traoré 4, Dembélé 4, Memphis 3.

Après avoir vécu des saisons où OL Infirmerie était un running gag qui courait encore plus que Ngolo Kanté lors de n’importe quelle rencontre de Premier League, on avait presque oublié ce que ça faisait de perdre un joueur sur blessure. Une OL Préparation Physique au top depuis le déménagement à Décines qui a sans aucun doute fait gagner en moyenne une ou deux places au classement au Lyon des trois dernières saisons, mais qui a connu à Louis-II sa soirée de bizutage.

Déjà privé de Nabil Fekir, victime d’une béquille à l’entraînement et préservé, l’OL a en effet dû épuiser au bout de 40 minutes deux de ses trois changements suite aux blessures de Fernando Marçal et Martin Terrier. Le score était déjà de 2-0 à ce moment-là, un avantage largement mérité pour des Monégasques entreprenants. Et qui n’ont pourtant même pas eu besoin de l’être pour inscrire les deux buts du soir, avec à chaque fois une mise en position parfaite offerte par les Lyonnais : une glissade de Ferland Mendy pour permettre à Gelson Martins d’armer son tir sur le premier but (1-0, 18e), une perte de balle stupide de Léo Dubois et un recul-frein jusque dans la Méditerranée de Marcelo sur le deuxième (2-0, 26e).

Ils ont le Petrov, on n’a pas d’idées

Difficile de faire pire que cette première période, conclue qui plus est sans vraie occasion lyonnaise. L’OL y arrivera pourtant, au moins dans le scénario en ratant un penalty via Memphis Depay (71e). Ce sera un peu moins désespérant dans le jeu, sans doute plus grâce à un Monaco heureux de reculer pour tenir son résultat et tenter de piquer en contres que grâce au passage du 4-3-3 au 4-2-3-1 avec Memphis dans l’axe et Aouar à gauche. Un repositionnement qui aura au moins permis d’en apprendre plus sur la hiérarchie au poste de meneur de jeu en l’absence de Fekir, à peu près le seul enseignement de ce week-end où l’OL aura perdu des points sur tout le monde jusqu’à la 9e place de Ligue 1 à part Montpellier.

Votez pour le
néo-Jurynho !

Hugo Hélin

(Photo AS Monaco)

One Comment

  1. Philou Passe

    25 février 2019 at 3:34

    Dubois, ton ballon de la 73ème, j’ai ressenti la même douleur pendant tout le match.
    Sinon, d’accord avec vos notes. J’aurais juste divisé par 3.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>