OL : le Fraude book du mois d’août

Olympique Lyonnais

DEMANDEZ LE PROGRAMME. Entre l’ouvreuse et la diseuse de bonne aventure, mais toujours entre deux femmes, Zénon Zadkine présente le programme du mois à venir pour l’Olympique Lyonnais. Après des résultats mitigés la saison dernière, il revient le teint hâlé en espérant avoir un meilleur taux de réussite cette année. Mais rien n’est moins sûr.

PSG-OL

Trophée des Champions, samedi 1er août (21h00)

Le Trophée des Champions est une compétition dont l’importance se situe quelque part entre la Coupe de la Ligue, la Peace Cup et la Coupe du monde de rugby. C’est à dire que tout le monde s’en fout. Pourtant, l’OL a visiblement décidé de donner une importance disproportionné à ce trophée cette saison, au point d’en faire des caisses pour que Nabil Fekir puisse jouer malgré sa suspension. Attention toutefois à ne pas se transformer en Marseillais fêtant le titre de champion d’automne.

Le chiffre : 7. L’OL détient le record de victoires en Trophée des Champions. Oui, on fait comme si ça suffisait à se la péter.

 

OL-Lorient

1re journée de Ligue 1, dimanche 9 août (21h00)

L’OL et le FCL partagent un même point commun : l’apprentissage de la vie sans Gourcuff. La tâche est quand même plus difficile pour Lorient, privé depuis un an de son grand gourou, que pour Lyon, déjà habitué à gérer les absences de Yoann lorsqu’il était là. Sylvain Ripoll semble avoir définitivement coupé le cordon et devrait adopter une tactique en 4-1-4-1 cette saison, loin du 4-4-2 immuable de l’actuel sélectionneur de l’Algérie. Suffisant pour réussir à Gerland, une terre hostile pour les Merlus ?

Le chiffre : 1. L’OL n’a perdu qu’une fois en onze confrontations contre Lorient à Gerland. Mouhamadou Dabo s’était fait expulser. OK, comme lors de la moitié des matchs qu’il a disputé sous le maillot lyonnais (l’autre moitié s’étant terminée sur un brancard).

 

Guingamp-OL

2e journée de Ligue 1, samedi 15 août (20h00)

La saison passée, Guingamp et Lyon étaient deux des coqueluches du foot français, deux équipes inattendues, enthousiasmantes et agréables à voir jouer. Cet été, Lyon en a pris six contre Arsenal et Guingamp a perdu contre une sélection de chômeurs. Tout va très vite dans le football.

Le chiffre : 37. L’âge de Jia Jia, plus vieux panda du monde.

 

OL-Rennes

3e journée de Ligue 1, samedi 22 août (17h00)

L’OL continue son fest-noz du mois d’août avec la réception de Rennes. À première vue, Rennes peut sembler être le Guingamp du riche : c’est un club breton, qui joue en rouge et noir avec un plus gros budget. Sauf que le jeu des Rennais est chiant comme la mort, que leurs prestations en Coupe d’Europe sont ridicules et qu’ils ne gagnent jamais rien. Du coup on ne sait plus trop qui est le riche de qui. Et on n’est même pas sûr que le concept de « riche » soit vraiment pertinent en Bretagne.

Le chiffre : 1971. Cette année-là, le Stade Rennais remporte son dernier trophée en date, la Coupe de France, face à l’OL. Bim : quarante-cinq ans de malheur, série en cours.

 

Tirage au sort de la Ligue des champions

Jeudi 27 août

Après des moments difficiles en barrages de la Ligue des Champions, en Europa League puis en Europa Leak, l’OL retrouve enfin la grande Coupe d’Europe. Première étape : Monaco, pour le tirage au sort de la phase de poules. L’occasion de lire plein d’articles sur la répartition des pots et de s’amuser en tentant de faire plein de groupes à thème (le plus facile / le plus difficile / celui avec uniquement des clubs jamais rencontrés…). Prudence toutefois puisque le tirage sera forcément difficile pour l’OL qui ne pourra pas affronter le Stade Rennais ou l’AS Montferrand.

Le chiffre : 1981. La date de la dernière participation de l’ASSE à la Coupe des clubs champions, le nom donné à la compétition au XXe siècle.

 

Caen-OL

4e journée de Ligue 1, samedi 29 août (17h00)

On avait tout pour aimer les Caennais : ils pratiquent un jeu offensif et sympa, ils évoluent en rouge et bleu, les copains de We Are Malherbe sont un peu le Libéro Caen, ils ont enchaîné la saison passée un nul miraculeux après avoir été mené 2-0 à Paris et une victoire miraculeuse après avoir été mené 2-0 à Marseille qui auraient pu nous offrir le titre… Et puis patatras, ils nous collent 3-0 en plein sprint final. Ah ouais ? Ben retournez en Ligue 2 les bouseux.

Le chiffre : 2008. La date de la dernière victoire lyonnaise à Caen. But de Karim Benzema sur une passe décisive de Chelito Delgado. Une autre époque.

Zénon Zadkine


 (Photo Anthony Bibard – FEP / Panoramic)

One Comment

  1. TOULOUZE

    31 juillet 2015 at 5:18

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>