L’OL s’impose O’Talent

OL

AMICAL. Pour son deuxième match amical, l’OL n’a pas montré grand chose collectivement sur la pelouse du Celtic Park. Mais a malgré tout réussi à s’imposer par quatre buts d’écart. Une tactique au talent qui a ses charmes, mais qui a aussi démontré ses limites l’an dernier.

 

Samedi 15 juillet, match amical

Buts : Cornet (52e), Maolida (61e) Fekir (78e) Gouiri (87e) pour l’OL

OL 1ere période : Lopes – Jallet, Nkoulou, Morel (cap), Mendy – Ferri, Grenier – Del Castillo, Aouar, Memphis – Maolida.

OL 2e période : Gorgelin – Tete, Mammana, Morel (Diakhaby, 61e), Mendy (Marçal, 61e) – Ferri (Tousart, 61e), Darder – Traoré, Fekir, Cornet – Maolida (Gouiri, 61e).

 

Ce n’était pas forcément illogique vu la différence de préparation physique entre une équipe qui disputait son deuxième amical et une autre dont c’était le cinquième match de l’été (quatre amicaux et l’aller du deuxième tour de Ligue des Champions hier) : pendant la première période, l’OL a souffert. Il est difficile de juger la tactique indépendamment du physique. La meilleure forme globale des Écossais a sans doute contribué à rendre inoffensif le 4-2-3-1 « on met le ballon sur les ailes en espérant que quelqu’un percute » des Lyonnais, malgré la puissance d’un Memphis Depay déjà en jambes (mais toujours aussi horripilant dans ses choix par moments).

La saison passée, les carences tactiques étaient souvent compensées par les exploits d’Alexandre Lacazette ou Corentin Tolisso. On risque fort de s’en remettre encore aux individualités cette année. Il faut donc espérer que Nabil Fekir et Bertrand Traoré restent au niveau de cet amical. Tous les deux sont capables de créer des différences à chaque prise de balle et ils l’ont prouvé sur l’ouverture du score : une passe millimétrée du Français, une percée parfaite du Burkinabé qui bute sur le gardien, et Maxwel Cornet n’a plus qu’à pousser la balle au fond.

 

L’Académie royale

Myziane Maolida sollicite un une-deux avec Nabil Fekir le long de la ligne de touche, à plus de quarante mètres du but du Celtic. 15 secondes et toute une défense éliminée plus tard, le Gone est applaudi par les supporters adverses. Examen de passage réussi avec mention. Alex et Coco partis, l’Académie continue de prouver qu’elle est toujours aussi formidable. Intelligent dans ses déplacements et à l’aise techniquement, Maolida a marqué un but fantastique quelques instants avant d’être remplacé par Amine Gouiri pour la dernière demi-heure.

L’international U17 a profité de ce court laps de temps pour faire le gros du travail sur le troisième but (signé Fekir) et pour y aller lui aussi de sa réalisation après un contrôle benzemesque. Le pari de faire une saison avec Mariano titulaire et des jeunes du centre de formation en remplaçants semblait risqué. Celui de faire une saison avec des jeunes du centre de formation en pointe et Mariano remplaçant l’est sans doute tout autant. Mais il est beaucoup plus bandant.

Comme tous les étés, les amicaux servent aussi à jauger les nouveaux. Seule recrue à avoir disputé plus d’une mi-temps aujourd’hui, Ferland Mendy a été l’un des hommes du match côté OL. Sa puissance physique ne l’empêche pas de réaliser des prouesses techniques, grand pont ou passe en profondeur bien sentie par exemple. Le côté gauche de la défense est en tout cas prometteur : Fernando Marçal avait déjà été enthousiasmant la semaine dernière contre Bourg. Il n’a guère eu le temps de se montrer offensivement en Écosse, mais a été solide lors de sa demi-heure sur le terrain. Kenny Tete a moins brillé, mais rien d’alarmant. On a d’ailleurs souvent eu l’impression qu’il manquait juste un tout petit rien au Néerlandais pour être plus en vue. L’entraînement devrait vite permettre à ses coéquipiers de mieux le connaître, et vice-versa.

À part ça, l’un des enjeux de l’été à l’OL est le choix du nouveau capitaine. Cette fois, c’était au tour de Jérémy Morel d’endosser le costume. Le défenseur central a ensuite laissé Lucas Tousart remplir la tâche à sa sortie à l’heure de jeu. Les 13 ans d’écart entre les deux capitaines du soir indiquent en tout cas que le profil du futur porteur du brassard est loin d’être clairement défini.

Jordan Ferri, capitaine en début de match à Péronnas, est apparu en difficulté à Glasgow. La première période a d’ailleurs été compliquée pour le double pivot : Clément Grenier est toujours aussi à l’aise techniquement, mais a globalement trop peu pesé sur le jeu. Sergi Darder part peut-être avec une longueur d’avance pour la place de titulaire aux côtés de Tousart…

Hugo Hélin

(Captures d’écran Canal+)

2 Comments

  1. Rsklnkv

    15 juillet 2017 at 7:13

    Vous portez pas Cornet dans le cœur mais il finit le match avec une passe D (propre en plus) et un but (plus facile), en plus d’avoir réussi des choses intéressantes.

    Clairement, plus affuté physiquement, plus lucide, moins imprécis, je regrette que vous ne le constatiez pas. Après, que de satisfaction pour les jeunes, Mendy, Fékir, Traoré… y’a du bon!

  2. genoise

    17 juillet 2017 at 2:03

    bonjour a toutes et a tous.

    Cornet est un joueur très limité, indigne des ambitions de l’ol. Je n’ai jamais vu un attaquant avec aussi peu de potentiel. Avec Jimmy Briand ou Kader Keita , il y avait un mince espoir de sortir un match convenable mais cornet est une calamité. Une conduite de balle douteuse, très fébrile devant le but et je ne l’ai jamais vu deborder un défenseur.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>