OL – Slavia Prague (9-1) : les Tchèques, les Tchèques, les Tchèques, aïe, aïe, aïe

OL

FÉMININES. L’Olympique Lyonnais n’a pas fait dans le détail en quarts de finale de la Ligue des Champions féminine face au Slavia Prague en s’imposant 9-1. Les filles peuvent déjà se projeter sur le prochain tour, où elles affronteront le PSG ou le Barça. Et savourer une première réussie au Parc OL.

Mercredi 30 mars 2016, quarts de finale de Ligue des Champions

Buts : Necib (19e), Le Sommer (24e), Hegerberg (35e et 86e), Mbock (39e et 53e), Majri (56e), Abily (64e et 80e) pour l’OL, Svitková (42e) pour le Slavia Prague

OL : Bouhaddi – Kaci (Tarrieu, 64e), Kumagai, Mbock, Majri – Abily (cap), Henry (Perisset, 79e), Necib – Thomis, Hegerberg, Le Sommer (Lavogez, 76e). Entr : G. Prêcheur.

Slavia Prague : Sladká – Tomášková, Necidová, Budošová, Juračková – Malinová (Benýrová, 29e), Cahynová (Matějková, 85e), Chlastáková – Svitková, Divišová (Dlouhá, 76e), Pěničková (cap.). Entr : A.Mišove.

Plus de deux mois après son inauguration, les fenottes découvraient enfin le parc OL à l’occasion de la réception du Slavia Prague. Une première qui coïncidait aussi avec des retrouvailles : celles avec les quarts de finale de la LDC. Après deux éliminations en huitièmes de finale contre Potsdam et le PSG l’an dernier, l’OL retrouvait en effet le top 8 européen, un rang plus conforme à ses ambitions.

Le spectacle au rendez-vous

Largement favorites, les joueuses de l’OL ont pourtant mis un peu de temps (tout est relatif) à trouver la faille dans un bloc tchèque compact. Mais elles ont su le faire de façon spectaculaire, avec trois premiers buts tous sublimes, chacun dans leur style : frappe lointaine et excentrée de Louisa Nécib (on aura la clémence de ne pas évoquer la prestation de la gardienne du Slavia), technique individuelle parfaite d’Eugénie Le Sommer et action collective magnifique bien conclue par Ada Hegerberg. De quoi lancer parfaitement le match et se permettre de gérer un peu plus, en profitant surtout des coups de pied arrêtés en seconde période.

Abily toujours au top

Au niveau des prestations individuelles, le bilan est bien sûr aussi positif que la différence de buts. On retiendra en particulier la prestation XXL de Camille Abily : en plus de son coup-franc déposé en lucarne et de sa papinade, la capitaine a aussi et surtout brillé par sa qualité de passes et sa faculté à faire jouer l’équipe. Ada Hegerberg, auteure de son cinquième doublé en… cinq matchs de Ligue des Champions, a une nouvelle fois prouvé que l’OL ne s’était pas trompé en allant la chercher à Potsdam. Une bonne pioche, pas seulement pour l’avenir mais déjà pour le présent. Seul bémol : la prestation d’Élodie Thomis, qui n’a jamais réussi à utiliser sa vitesse à bon escient et n’a pas autant pesé sur le match que les autres joueuses offensives.

En défense, on retiendra (malgré le but) le bon match de la charnière Saki KumagaiGriedge Mbock, forcément délaissée par ses deux arrières latérales pour des raisons tactiques et qui a bien su gérer les contre-attaques tchèques menées par Kateřina Svitková. On n’en demandait pas plus.

 

Le Parc OL, forteresse imprenable

Même si l’adversité n’était pas au niveau des Potsdam et PSG rencontrés en huitièmes les saisons précédentes, l’OL a réussi son retour en quarts en finale. Et sa première au Parc OL : les filles ont, malgré Christophe Maé, attiré près de 12.000 spectateurs, plus que lors de n’importe lequel de leurs quarts à Gerland (où les chiffres à ce stade de la compétition oscillaient entre 1107 spectateurs, en 2010 contre le Torres Calcio, et 9985 spectateurs, en 2012 contre Brøndby). Les fenottes ont surtout su préserver le plus important : l’invincibilité du grand stade. Avant d’y recevoir le PSG ou le Barça au prochain tour.

Hugo Hélin 

(Photo Damien LG)

One Comment

  1. SteedMal

    24 mars 2016 at 11:58

    Bravo. J’ai rigolé tout seul dans le metro pour le « malgré Christophe Maé ».

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>