OL : Rafael, la recrue pas mal à droite

Olympique Lyonnais

MERCATO. Le fameux latéral polyvalent qui manquait à l’OL sera donc Rafael, le Brésilien de Manchester United. Un nom un peu trop ronflant pour un joueur qui n’a pas beaucoup joué depuis deux ans mais suffisamment pour mettre un gros coup de pression à Christophe Jallet, qui n’en méritait pas tant. Bref, un transfert qui a tout du plan foireux. Et pourtant.

 

Rafael Pereira da Silva est la nouvelle – et sans doute pas la dernière – recrue de l’OL. Son arrivée confirme le départ prochain de Mehdi Zeffane, sur lequel l’OL n’a, semble-t-il, jamais vraiment compté. Malgré son jeune âge, puisqu’il vient d’avoir 25 ans, il a sans doute beaucoup plus d’expérience au haut niveau que la totalité de l’effectif actuel de l’OL. Avec 27 matchs de Ligue des champions, il est d’office le joueur de l’effectif lyonnais ayant disputé le plus de matchs dans la compétition.

 

Cuidado frágil

Triple champion d’Angleterre, double-vainqueur du Community Shield, vainqueur du Mondial des clubs en 2008, de la League Cup en 2010 et vice-champion olympique en 2012, c’est un joueur de haut niveau qui arrive à l’OL. Du moins en apparence. Car le problème de Rafael n’est pas forcément sa qualité de footballeur, même si certains lui reprochent ses largesses défensives, mais bel et bien sa fragilité.

Dix-huit blessures depuis mars 2010, 109 matchs de Premier League en sept saisons, dix la saison dernière dont seulement six titularisations, cela peut susciter l’inquiétude, surtout dans un club où les blessés sont légion depuis plusieurs années.

 

Latéral do Brazil façonné par Sir Alex

Rafael est un vrai latéral brésilien, dont les qualités tournent presque au cliché. Il est très habile techniquement, avec une excellente patte droite, et sa qualité de centre est largement supérieure à celle de Christophe Jallet. Il est également très rapide et possède un goût pour les duels suffisant pour s’imposer en Premier League quand on mesure moins d’1,75 m. C’est sans doute le fruit d’un travail orchestré par Sir Alex Ferguson, bon comme peu quand il s’agit de développer la qualité individuelle d’un jeune joueur. Mais Rafael reste un latéral brésilien, avec ses défauts défensifs, dans le placement ou dans l’anticipation.

 

Doublure, concurrent, successeur

Avec Rafael, l’OL tient le latéral polyvalent demandé par Hubert Fournier il y a quelques semaines – même si l’OL indique dans son communiqué officiel que le Brésilien peut jouer milieu droit, mais pas arrière gauche. Le jeune joueur formé à Fluminense vient compléter un secteur en difficulté ces dernières années à l’OL, où les inamovibles titulaires Anthony Réveillère, Mouhamadou Dabo (si si, même si ça n’a duré que douze mois) et Henri Bedimo avaient pour doublure les limités ou décevants Lamine Gassama, Timothée Kolodziejczak ou Fabian Monzon. Une doublure de choix, et peut-être un peu plus si Rafael évite les blessures. Jallet part avec plusieurs longueurs d’avance, mais si son futur concurrent retrouve le niveau qui avait fait de lui un des meilleurs right back de Premier League il y a quelques années, le divin chauve pourrait tester la qualité des sièges Recaro. Et même si Jallet parvient à conserver son statut de titulaire, la place semble, à terme, être promise à Rafael. On peut aisément imaginer qu’en 2017, à la fin de son contrat, Jallet ne partira pas fâché, mais quittera l’OL en ayant un successeur. Enfin, si tout va bien.

Raymond Jacquet


(Photo Jason Cairnduff – Action Images / Panoramic)

2 Comments

  1. Lhop

    5 août 2015 at 9:43

    Est-ce qu’il ne va pas finalement s’inscrire dans cet espèce de mode de faire remonter les arrière latéraux en milieux relayeur ? (Djad jédjé, Lahm, Vieirinha…)

    • Le Libéro Lyon

      5 août 2015 at 10:09

      Ce serait étonnant vu le nombre de milieux à l’OL. Surtout s’il y en a trois nouveaux qui débarquent. Rafael est plus susceptible de jouer sur l’aile dans un 4-2-3-1, mais c’est pas trop la tendance. Enfin faut espérer.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>