OL: quel mercato pour 2015 ?

Olympique Lyonnais

FM COMME FLORIAN MAURICE. Mercato oblige, les rumeurs vont bon train et tout supporter s’y intéresse, même si elles viennent de sites sur lesquels nous avons honte de nous rendre. C’est désormais une habitude, les supporters lyonnais ne devraient pas avoir grand chose à se mettre sous la dent en ce mois de janvier, Jean-Michel Aulas ayant clairement fermé la porte au départ des cadres et ne l’ayant que très faiblement entrouverte à l’arrivée d’un espoir offensif (qui pourrait être Maxwell Cornet). Si mouvements il y a ce sera l’été prochain, et il faudra être malins. Jean Fion a écumé les mains courantes pour vous.

 

Comme chaque année, les managers en herbe que nous sommes tous nous transformons l’espace de quelques semaines en recruteurs de génie, qui pensons voir mieux et plus intelligemment que nos recruteurs maison. Habituellement située aux alentours du mois de mai, cette période n’existe plus ou presque pour les supporters lyonnais, qui n’ont plus le cœur à s’y amuser tant les finances actuelles du club nous sont présentées comme inadaptées à d’éventuels recrutements.

Reste alors l’option du pauvre, ou de l’opportuniste, qui est celle du joueur libre. Ces derniers, dont le contrat se terminera en juin prochain, sont autorisés à négocier avec d’autres clubs à partir du mois de janvier. Il convient donc de s’y intéresser dès aujourd’hui, sous peine de voir les bonnes affaires nous filer sous le nez.

 

Les départs

Avant toute chose, et afin de cibler les manques de notre prochain effectif, il nous faudra vendre ou nous séparer de certains éléments. Les joueurs arrivant en fin de contrat au club sont les suivants.

L’avenir de Gaël Danic ne fait guère de doute, et L’Armoricain restera comme un pari raté, qui avait pourtant tout d’une bonne idée à l’origine à mon sens. Le fait que nous évoluions  sans ailiers aura probablement joué pour beaucoup mais Superheroj n’aura jamais séduit, même lors de ses rares apparitions à son poste. Il garde une cote correcte et devrait pouvoir rebondir en Ligue 1, dans un club de milieu/bas de tableau à son niveau et où il ne fera sans doute pas tache.

En ce qui concerne Yoann Gourcuff, si le parcours est tout autre, l’irrémédiable issue semble être la même. Et ça fait clairement chier, il n’y a pas d’autres mots, car tout le monde est bien conscient que c’est un super joueur, mais même s’il finit la saison sans pépins et à un très haut niveau qui peut être le sien, on ne voit pas comment il pourrait prolonger. Je suis de toute façon persuadé que lui n’en a pas l’envie et qu’il lui faut découvrir autre chose pour rebondir sur la durée. Sa fin de saison définira le standing des clubs qui s’intéresseront à lui, mais nul doute qu’ils seront nombreux et compétitifs. Je mets une pièce sur l’Atletico Madrid.

Mouhamadou Dabo ne devrait pas être retenu et son départ n’attristera sans doute pas grand monde, mais il devra impérativement être remplacé.

Pour finir, Sidy Koné, en qui le club n’a a priori plus confiance, devrait également être laissé libre, s’il n’est pas parti cet hiver.

En plus de ces quatre joueurs qui quitteront donc l’OL, je mise sur trois départs sous la forme de transfert. Bon, soyons clair, à partir de maintenant on est dans de la fiction totale et ça va plus ressembler à une story Football Manager qu’à un article formel, mais ça donnera des idées et je vais essayer d’éviter les fantaisies et de rester le plus réaliste possible. Dans un premier temps du moins.

Trois départs donc. À commencer par celui attendu de Bakary Koné. Critiqué et annoncé partant depuis plusieurs mois par Jean-Michel Aulas, le défenseur burkinabé ne devrait pas faire de vieux os. Si lui souhaite rester et s’imposer, il n’a plus la confiance du club. À moins d’un scénario à la Gomis/Briand, il partira contre un chèque de 3M€.

Seul joueur clairement identifié comme sur le départ, il ne devrait pas être le seul à quitter Tola Vologe. Auteurs tous deux d’un bon début de saison, Mohamed Yattara et Clinton N’Jie ont rapidement montré leurs limites et je ne vois pas l’OL les retenir en cas d’offre. Les deux jeunes attaquants lyonnais ont une surprenante cote (N’Jie surtout) et il ne serait pas étonnant de voir un club mettre jusqu’à 3/4M€ sur l’un des deux. À ce prix là, merci pour tout et bonne chance pour la suite.

Vient ensuite le tour de la vente annoncée comme JMA comme « indispensable pour la santé financière du club et pour passer sereinement devant la DNCG ». Ce sauveur, ce sera Jordan Ferri. Personne ne veut de Grenier, auteur d’une saison transparente, et c’est l’un des seuls joueurs transférables dont Lyon pourra retirer une indemnité de transfert relativement conséquente. Auréolé de stats un peu trompeuses qui le présentent comme « l’un des meilleurs passeurs décisifs de Ligue 1″, il plaît à quelques clubs intéressants et se résout à quitter son club formateur contre un contrat sympa. Le tout pour 5M€ qui s’ajoutent aux comptes olympiens.

On résume donc, nous quittent :

– Gaël Danic, Yoann Gourcuff, Mouhamadou Dabo et Sidy Koné (fin de contrat)

– Bakary Koné (3M€)

– Mohamed Yattara / Clinton N’jie (3,5M€)

– Jordan Ferri (5M€)

Soit une belle baisse de la masse salariale et 11,5M€ en transferts.

 

Les arrivées

L’option réaliste

Après le départs, les arrivées. Pour commencer, ciblons les manques de notre effectif.

Dabo vendu, le poste d’arrière gauche apparaît comme une priorité. Et ça tombe bien, ces derniers temps, un joueur s’attire les louanges de tous les spécialistes : équipes type de mi-saison, révélation, etc. : Ludovic Baal se fait un nom en Ligue 1. Ce latéral gauche plutôt offensif de 28 ans est arrivé à Lens en 2011, où il est tout de suite devenu titulaire. Il enchaîne les bonnes prestations cette année au sein d’une défense qui souffre tous les week-ends. En fin de contrat en juin prochain, il serait une bonne doublure pour Henri Bedimo à qui un peu de concurrence ne ferait pas de mal.

À droite, Mehdi Zeffane devrait rester la doublure de Christophe Jallet.

En défense centrale, Samuel Umtiti apparaît comme le seul titulaire indiscutable. Milan Bisevac est bon par intermittence, Koné est parti et Linsday Rose reste une inconnue. Une recrue ne serait pas de trop. Si je me suis d’abord penché sur des profils de joueurs confirmés et expérimentés, je n’en ai pas trouvé qui m’excite plus que ça. Je me suis donc tourné vers Fabian Schär, le jeune défenseur Suisse du FC Bâle. À tout juste 23 ans, il est titulaire depuis deux saisons et a l’expérience du haut niveau puisqu’il dispute la Ligue des Champions tous les ans. De nombreux (gros) clubs européens se seraient montré intéressés (Juve, Inter, Arsenal…) et il sera difficile de leur passer devant. Cependant, sa belle forme, sa politique actuelle qui fait la part belle aux jeunes, et surtout ses ambitions, peuvent permettre à l’OL de rafler la mise. Actuellement blessé, le joueur sera libre en juin. On va pas se mentir, pour lui j’y vais un peu à l’aveugle et fait confiance à ce que j’en ai lu, je ne l’ai pas beaucoup vu jouer. C’est donc un pari.

Au milieu de terrain, le départ de Sidy Koné ne laissera pas un grand vide. L’arrivée attendue est déjà au club en la personne de Gueïda Fofana. S’il réussit à retrouver sa place et son niveau, ce sera déjà un renfort de choix. Sur un plan défensif/relayeur, le club reste cependant orphelin de Jordan Ferri et n’a pas de profil similaire au club, bon défenseur et bon relanceur. Sur le marché, plusieurs joueurs de qualité sont disponibles mais ils ne rentrent pas dans le projet du club. Il y a par exemple Rio Mavuba, qui n’accepterait pas autre chose qu’un rôle de leader et une place de titulaire (et dont le salaire sera relativement élevé).

Mon choix se porte donc sur un autre joueur dont la cote est moindre mais qui me semble un bon choix : Antoine Devaux. À 29 ans, le milieu rémois est une valeur sûre de Ligue 1. Il a un profil plutôt défensif mais est capable de faire le jeu et est un joueur intelligent. Il connaît particulièrement bien Hubert Fournier pour avoir été sous ses ordres, et je pense qu’il s’adapterait bien à cet effectif jeune dans lequel il ne serait pas la star mais un joueur dont l’expérience servirait aussi bien sur le terrain qu’en dehors.

Vient la question du remplacement du Yoann Gourcuff. Puisqu’il n’est pas parti, on peut envisager qu’il soit remplacé par Clément Grenier, en espérant que ce dernier se mette enfin en tête qu’il n’est pas une star et comprenne ce qu’il doit faire pour en devenir une. Cela dit, je le place plus bas, en 8 où il a brillé la saison dernière lorsque l’on alignait notre losange titulaire. En numéro 10, je fais confiance en Nabil Fekir, n’en déplaise à certains qui le préfèrent plus haut. Il y a brillé et reste l’option que je privilégie. Le club de recrute pas de doublure pour ce poste et fait confiance au Libéro Lyon qui annonce cette saison 2015-2016 comme celle de l’avènement de Fares Bahlouli.

En attaque pour finir, il semble indispensable de trouver un joueur capable d’épauler Alexandre Lacazette. Vous l’aurez compris, je ne fais pas vraiment confiance au duo Yattara-N’Jie… L’un sera parti mais l’autre n’aura qu’un rôle de joker à mes yeux. Alors évidemment, il y a Yassine Benzia, mais bien qu’ayant une place importante dans le onze de l’an prochain, je ne le vois pas comme un titulaire indiscutable.

Bon, fin du suspense, pour ce poste je n’ai pas cherché longtemps avant de me décider. Irrésistible en 2012/2013 avec 22 buts en 32 matchs joués, en perdition depuis (8 buts l’an passé, 3 cette année), je suis persuadé que Dario Cvitanich ne joue pas à son niveau et qu’il peut se relancer. Alors certes, il a 30 ans, certes, ce n’est pas le joueur le plus mobile de Ligue 1, mais son profil de tueur devant le but manque clairement à l’OL. Lacazette pourra être ce joueur qui dézonne et qui participe à la construction du jeu. Libre en juin ce serait vraiment dommage de ne pas tenter le coup. Et puis convaincre un joueur offensif de quitter Claude Puel ne devrait pas être trop compliqué.

Ce que ça donne concrètement :

Olympique Lyonnais

Également envisagés :

Jérémy Sorbon (Défenseur central, 31 ans, Guingamp) > Jurisprudence Bakary Koné, risqué.

Ismaël Traoré (Défenseur central, 28 ans, SB29) > Meilleur défenseur de L2 cette année, pas l’an passé.

Philippe Mexès (Défenseur central, 32 ans, AC Milan) > Salaire, niveau… trop d’incertitudes

Clément Chantôme (Milieu central, 27 ans, PSG) > Aurait pu coller mais je le sens moyen, simple choix.

Vincent Pajot (Milieu défensif, 24 ans, Stade Rennais) > Rennais.

Yann Jouffre (Milieu offensif latéral, 30 ans, FC Lorient) > Ça rappelle Gaël Danic, profil intéressant mais son poste n’existe pas.

 

L’option Football Manager

Pour compléter, deux autres équipes faites avec des joueurs libres à l’été 2015. Je ne me suis fixé qu’une règle : un joueur par ligne est intransférable et gardera son titre de titulaire indiscutable : Lopes dans les buts, Umtiti en défense, Gonalons au milieu, et Lacazette en attaque.

Pour commencer, voici l’Olympique Lyonnais 2015-2016, avec des mecs au nom ronflant, qu’on ne pourrait jamais se payer, qui ne viendraient même pas dans FM2015, et dont l’association pue le flop.

Avec…

Ron Vlaar (Pays-Bas, défenseur central, 29 ans, Aston Villa), auréolé d’une carrière marquée par… une bonne Coupe du Monde 2014, Vlaar est LE joueur surcoté qu’il nous faut pour épauler Umtiti.

Christopher Samba (France-RD Congo, défenseur central, 30 ans, Dynamo Moscou) : vous avez demandé du joueur surcoté ? Allez, un deuxième pour le banc.

Stephan Lichtsteiner (Suisse, latéral droit, 30 ans, Juventus), qui rêve d’un retour en France.

Juan Manuel Vargas (Pérou, couloir gauche, 31 ans, Fiorentina), qui rêve d’une dernière pige en France.

Sami Khedira (Allemagne, milieu défensif, 27 ans, Real Madrid), qui rêve de soutenir Fares Bahlouli.

Mathieu Flamini (milieu, 30 ans, Arsenal), qui rêve de chauffer un banc de Ligue 1 sans créer de conflits.

Alberto Aquilani (Italie, milieu, 30 ans, Fiorentina), qui est italien.

André Ayew (Ghana, milieu offensif, 25 ans, OM), qui serait une vraie bonne idée.

Martin Ödegaard (Norvège, milieu offensif, 16 ans, Strømsgodset IF), séduit par le deuxième centre de formation d’Europe.

Rafael Van der Vaart (Pays-Bas, milieu offensif, 31 ans, Hambourg), en pré-retraite depuis ses 25 ans.

Sebastian Giovinco (Italie, attaquant de soutien, 27 ans, Juventus), qui rêve de remplacer Danic dans le cœur des gones.

Alexandre Pato (Brésil, attaquant, 25 ans, Sao Paulo), qui rêve de découvrir les infrastructures médicales du club.

Klaas-Jan Huntelaar (Pays-Bas, attaquant, 31 ans, Schalke 04), parce qu’il sait qu’il y a une place devant à l’OL pour les joueurs tout le temps hors-jeu.

Ce qui nous donne :

Olympique Lyonnais

 

L’option du cœur

Toujours la même règle, un joueur par ligne est intransférable et gardera son titre de titulaire indiscutable: Lopes dans les buts, Umtiti en défense, Gonalons au milieu, et Lacazette en attaque.

Pour les épauler, les dirigeants misent sur les anciens et reforment une équipe made in Lyon. Voici donc l’Olympique Lyonnais 2015-2016, avec des mecs (pas à leur poste) avec qui on jouerait le maintien mais pour qui nos petits cœurs battraient très fort (AHOU !).

Avec :

Anthony Réveillère (latéral droit, 35 ans, Sunderland), après seulement une saison en Angleterre, y est déjà surnommé « The White Chimbonda ». Il est temps pour Antho de rentrer au pays.

Jérémy Toulalan (milieu défensif, 31 ans, AS Monaco), parce que.

Michael Essien (Ghana, milieu défensif, 32 ans, AC Milan), qui rêve de rejouer avec Juninho (faudra le prévenir).

Kim Källström (Suède, milieu, 32 ans, Spartak Moscou), qui rêve de rejouer latéral gauche sous les ordres de Claude Puel.

Florent Malouda (milieu offensif, 34 ans, FC Metz), qui rêve de rejouer au foot.

Bryan Bergougnoux (milieu offensif, 31 ans, FC Tours), pour accomplir sa destinée.

Sidney Govou (attaquant, 35 ans, Chasselay), à qui Fournier a promis du Recaro.

César Delgado (attaquant, 33 ans, CF Monterrey), parce qu’il n’aurait jamais dû partir.

Jimmy Briand (attaquant, 29 ans, Hanovre), pas souvent utile, mais toujours au bon moment.

En image :

Olympique Lyonnais

 

Vous en voyez d’autres ? Quel OL pour l’année à venir ? On attend vos propositions.

Jean Fion

(Photo Anthony Bibard – FAP – Panoramic)

One Comment

  1. Jean Fion

    5 janvier 2015 at 5:55

    A la place de Cvitanich, je mettrais Ben Yedder (soyons fou)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>