OL – Metz : un retour sans aller

OL

AVANT-MATCH. L’Olympique Lyonnais accueille le FC Metz (dimanche 17h00, beIN Sports) pour une troisième réception d’affilée (après deux succès contre Dijon et Alkmaar). Un match retour qui se jouera avant même que la date de l’aller ne soit fixée, l’appel étant toujours en cours.

 

Enjeu. Metz contre l’OL cette saison c’est un but toutes les 30 minutes, aucun encaissé et… zéro victoire. Pas besoin de vous reparler des pétards du match aller (qu’on a cru gagner sur tapis vert), tout le monde s’en souvient. Mais l’affaire n’est toujours pas réglée : le match est pour l’instant à rejouer, avec deux points de pénalité pour les Lorrains, qui ne se sont pas déplacés à la commission d’appel de la Fédération pour cause de… vacances scolaires. L’appel concernant le match aller sera finalement examiné le 26 mars, soit un mois jour pour jour après le match retour. Entre intérêt sportif limité et jeu dégueulasse, heureusement qu’il y a cette histoire pour mettre un peu de fun dans une fin de saison lyonnaise bien terne !

Compo. On n’a plus la prétention d’être totalement sûr de savoir la veille pour quel système Bruno Genesio optera.

Le groupe : Lopes, Gorgelin – Rafael, Diakhaby, Gaspar, Jallet, Mammana, Rybus, Yanga-Mbiwa – Darder, Ferri, Tolisso, Tousart – Cornet, Fekir, Memphis, Valbuena, Ghezzal Lacazette

Maxime Gonalons (raisons familiales) et Jérémy Morel (soins) sont absents du groupe. Si le second est facilement remplaçable par Maciej Rybus (on n’ose plus envisager l’option Jordy Gaspar), l’absence du second nous empêchera au moins de revoir un double pivot horrible associant deux purs milieux défensifs. On rêve de losange, mais on devrait voir un 4-2-3-1 ou un 4-3-3.

La composition probable : Lopes – Rafael, Mammana (ou Yanga-Mbiwa), Diakhaby, Rybus – Tousart, Tolisso – Ghezzal, Fekir (ou Darder), Memphis – Lacazette

Le prono de la rédac. L’OL reste sur trois victoires d’affilée toutes compétitions confondues et reçoit une équipe qui ne devrait pas trop lui poser de soucis sur le papier : le timing semble donc idéal pour la traditionnelle rechute lyonnaise. Même si on a du mal à voir comment elle pourrait avoir lieu (ils jouent avec Georges Mandjeck bordel !), on mise donc sur une victoire 1-2 du FC Metz, peut-être après une ouverture du score de l’OL.

Le Fraude Book du mois de février

 

Bonus

La vidéo. 1997-98. Bad Gones, Lugdunum’s et Section Girls (?) cohabitent en virage nord et le FC Metz rate le titre à la différence de buts en fin de saison au profit du RC Lens. En août 97, les Grenats sont pourtant largement dominés par l’OL à Gerland et ne doivent leur salut qu’à leur gardien Lionel Letizi et à un but de Vladan Lukić, qui quittera la Lorraine la saison suivante pour rejoindre… l’armée de Slobodan Milošević.

Hugo Hélin

(Photo Jean-Marc)

One Comment

  1. Pier Tyr de Laigle

    26 février 2017 at 2:06

    Je pronostic le 4-1 avec doublé de Fekir, une but pour Rafael et un de Memphis :) le 1 de Metz, à 2-0 du Cheik si il joue.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>