OL – AZ (7-1) : le quart d’heure américain

OL

LES NOTES. C’est peut-être la seule fois de notre vie qu’on les verra Lacazette, Fekir, Aouar et Darder ensemble sur le terrain, donc on en a profité. L’OL s’est imposé 7-1 lors de son match retour face à l’AZ (et 11-2 en score cumulé), mais on retiendra surtout ce dernier quart d’heure avec une compo d’une douceur extrême.

 

Jeudi 23 février 2017, 16e de finale retour de Ligue Europe

Olympique Lyonnais – Alkmaar Zaanstreek 7-1

Buts : Fekir (4e, 27e, 78e), Cornet (17e), Darder (34e), Aouar (86e) et Diakhaby (89e) pour l’OL, Garcia (26e) pour l’AZ

Avertissements : Cornet (63e) Jallet (66e) pour l’OL, Garcia (45e) et Haps (60e) pour l’AZ

OL : Lopes – Jallet, Yanga-Mbiwa, Diakhaby, Rafael – Ferri (cap.), Tousar (Tolisso, 81e), Darder – Ghezzal (Lacazette, 77e), Fekir, Cornet (Aouar, 63e). Entr. : Bruno Genesio.

AZ : Krul – Johansson, Vlaar (cap.) (Van Eijden, 46e), Wuytens, Haps – Luckassen, Rienstra – Bel Hassani, Jahanbakhsh, Garcia – Friday (Weghorst, 77e). Entr. : John van den Brom.

Lopes 6 – Jallet 5, Yanga-Mbiwa 3, Diakhaby 6, Rafael 6 – Ferri 4, Tousart 5, Darder 7 – Ghezzal 2, Fekir 8, Cornet 4

 

Alexandre Lacazette et Nabil Fekir en pointe, Houssem Aouar en numéro dix, Sergi Darder en milieu relayeur : si ce n’est pas vraiment l’amour, ça y ressemble. Il faut certes un peu tourner la tête pour ne regarder que la moitié d’équipe bandante (on peut y rajouter Rafael), mais en ces temps difficiles, ça fait l’affaire. Alors imaginez notre état quand, cerise sur le gâteau, tout cela a payé avec un but de Fekir sur une passe de Darder après un beau relais avec Lacazette et avec le premier but en pro de Houssem Aouar. Mettre des joueurs de football sur la pelouse peut aider pour jouer au football. Quelle leçon ! (tellement hâte de revoir le double pivot Gonalons-Tousart)

 

Charité bien désordonnée

Avant ce quart d’heure américain, il y a eu 75 minutes aux allures de match de charité : pas d’enjeu, des largesses défensives aberrantes et des buts à gogo. À ce petit jeu-là, ce sont les All-Star Rest Of The Ligue 1 qui ont pris le dessus sur la Team Eredivisie But Not Ajax or PSV. Même pas besoin de beaucoup briller pour cela : Rachid Ghezzal a été transparent, Maxwel Cornet a une fois de plus montré ses limites techniques, Mapou Yanga-Mbiwa s’est fait prendre dans son dos plus souvent qu’il n’y a eu d’attaques néerlandaises… Mais le talent de Fekir et Darder a suffi pour prendre le large, tandis que Diakhaby et Lopes ont fait le nécessaire pour conserver un écart conséquent au score.  

La vie rêvée, losange ?

Reste maintenant à savoir si le 4-4-2 losange des dernières minutes ne restera qu’une douce parenthèse ou s’il peut s’installer durablement. On a déjà dit ce qu’on en pensait, même si tout n’est pas qu’une question de système. Puisque le podium n’est plus jouable et que la quatrième place est presque assurée, autant kiffer cette fin de saison en voyant jouer de bons joueurs de foot. Par exemple des jeunes prometteurs de 18 ans plutôt que de vrais-faux espoirs de 25 ans qui n’ont jamais marqué en coupe d’Europe, qui partiront en fin de contrat cet été et qui se permettent de faire la gueule quand il sont remplacés après un match catastrophique. Par exemple, hein. 

Hugo Hélin

(Photo UEFA)

5 Comments

  1. Saint Hubert 41

    24 février 2017 at 12:36

    Putain Rachon, c’est plus possible, niveau caca nerveux ça devient pire que feu Grenier, l’autre arnaque de 25 ans made in Lyon. Même si je l’avais trouvé gentil et simple sur J+1, j’espère qu’il se met pas à pourrir l’ambiance du vestiaire avec ses déconvenues footballistiques et contractuelles.
    En tout cas comme souligner dans l’article, voir le quatuor Darder-Lacazette-Aouar-Fekir, ça fait zizir ! Espérons que ça sera rééditer avec la fin de la saison.
    De ce que j’ai vu du match, et des précédents, Tousart est vraiment énorme à la récup et juste à la relance, avec un style assez proche de la Toul’ notamment dans sa façon de revenir sur le porteur du ballon et de lui choper le ballon à l’arrache, mais propre.
    Quelqu’un a des nouvelles de Kemen, au fait ? Il avait pas l’air dégueu à la base.
    Après cette belle semaine, espérons qu’on rechutera pas au prochain match.
    A+ et merci pour tes articles libérolyon, ça change du reste

  2. Jeanleb

    24 février 2017 at 12:42

    Au paragraphe Rachid Ghezzal on aurait pu rajouter « n’a été bon que 6 mois à 25 ans  » et « ne devrait même pas être dans le groupe »

  3. Pier Tyr de Laigle

    24 février 2017 at 7:46

    Yop.pareil merci pour le résumé, pas vu le match. J’espère en effet revoir souvent le quatuor :)

  4. Cris coOL

    24 février 2017 at 11:35

    Le 4 pour Cornet est quand même sévère sur ce match. Il a fait un gros boulot défensif et aurait pu finir avec trois buts sans une erreur technique (mais un très bel appel) et sans le bel arrêt de Krul devant le ballon qui partait dans la lucarne.

    Pour Rachon, rien n’indique que c’est son remplacement qui l’a frustré il me semble. Et c’est quand même assez incompréhensible de le remplacer, lui et Cornet, en prenant le risque que Lacazette ou Fekir se blesse.

  5. Philou passe

    24 février 2017 at 2:04

    7-1, beau roman.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>