OL : un mercato calme, mais pas plat

Bad Gones

MERCATO. À la veille de la reprise, mais surtout au lendemain de la clôture de l’exercice comptable, le mercato de l’OL apparaît pour l’instant relativement calme. Aucun membre de l’équipe type n’est parti, même pas Nabil Fekir dont le départ semblait inéluctable. Le mercato lyonnais est toutefois loin d’être totalement plat.

 

Arrivées : mais si, y en a eu !

On les a presque oubliées. Parce qu’elles ont été anticipées et officialisées avant le début du mercato, et aussi sans doute parce qu’elles concernent des joueurs qui ne débarquent pas forcément en tant que titulaires. Mais l’OL a déjà enregistré deux arrivées, celle de Martin Terrier (recruté au LOSC cet hiver, mais immédiatement re-prêté à Strasbourg où il avait débuté la saison) et celle de Léo Dubois (dont le contrat à Nantes expirait hier). Deux signatures qui n’ont pour l’instant pas provoqué de jeu de chaises musicales. Même pas au poste d’arrière droit, dont Dubois est le troisième spécialiste dans l’effectif.

À lire aussi >>> Abdou Diallo, la leçon de drague par l’absurde

Départs : le jackpot inattendu

Mais cela ne signifie pas non plus qu’il n’y a pas eu de départs. L’OL a même touché le gros lot avec les ventes de Willem Geubbels à Monaco, Mouctar Diakhaby à Valence et Jean-Philippe Mateta (à Mayence) : 20M€ + 15M€ + 8M€, ça nous fait 43M€ (sans compter les proverbiales « incentives ») pour trois joueurs cumulant 25 matchs avec l’OL la saison dernière… dont 21 pour le seul Diakhaby. Un pactole surprise, qui s’ajoute à celui de la qualification en Ligue des Champions.

Alors, un grand nom ou Fekir ?

On se met du coup forcément à rêver un peu. L’effectif n’a pas subi de grosse perte et l’OL a déjà encaissé de beaux chèques : et si cela signifiait un mercato ambitieux ? On n’a pas tout suivi (ou compris) à la communication de Jean-Michel Aulas et on ne sait pas du tout si le grand nom promis avant de rétro-pédaler dans la semoule est toujours d’actualité, mais une autre hypothèse est apparue dans les dernières interviews du président de l’OL. Celle de conserver le capitaine Nabil Fekir, qui bénéficie d’un bon de sortie mais dont la vente semble beaucoup moins urgente après celles déjà effectuées. Sauf que là aussi, on ne sait pas trop à quel point la volonté de le garder d’Aulas est réelle ou juste une façon de faire un peu monter les enchères, en comptant sur une Coupe du monde réussie pour faire le reste. Une chose est toutefois sûre : si Aulas veut nous sortir son traditionnel « [insérer un nom de joueur déjà au club] est notre meilleure recrue » avec Fekir le 31 août, personne ne s’en plaindra.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG)

One Comment

  1. Rems

    1 juillet 2018 at 9:50

    Pourquoi ne pas évoquer Del Castillo, et surtout Kalulu ?
    Je suis curieux de savoir ce qu’il va se passer avec CMP et Kemen.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>