OL : Maciej Rybus, le choix de l’offensive

OL

MERCATO. Maciej Rybus devrait être la première recrue du mercato estival de l’OL. L’arrière gauche polonais arrivé en fin de contrat avec le Terek Grozny s’apprête en effet à signer un contrat de trois ans avec l’Olympique Lyonnais. Un choix exotique et un profil de joueur très offensif. 

 

Si Maciej Rybus convainc à l’OL, les supporters lyonnais pourront remercier Danijel Ljuboja. Joint par nos soins, l’ancien attaquant du PSG et de Sochaux se souvient : « Je suis arrivé au Legia Varsovie et il n’était pas du tout titulaire. J’ai vu qu’il avait un gros potentiel. L’entraîneur me faisait confiance après mes bons débuts. Il m’a appelé une fois dans le bureau en me demandant ce que je pensais de l’équipe et des jeunes joueurs. Je lui ai dit que je mettrais Rybus dans l’équipe quelques matchs, qu’il pouvait aider les joueurs de devant et qu’il avait du potentiel. Celui qui jouait à son poste avait 30 ans et n’allait jamais progresser. Ça ne coûtait rien de l’essayer. On est parti jouer le match contre le Spartak de Moscou [match retour des barrages de Ligue Europa 2011-12] et le coach Maciej Skorża l’a mis titulaire. Rybus a mis un but de trente mètres du pied droit, alors qu’il est gaucher. À partir de là, il a été titulaire pendant six mois, en nous faisant plein de passes décisives et en marquant quelques buts, avant d’être transféré au Terek Grozny. Il a ensuite été appelé en équipe nationale. Ça a été vite pour lui. La dernière fois que je l’ai vu à Varsovie, je lui ai dit qu’il fallait qu’il me paye une bouteille de champagne. Des fois ça se joue à rien. »

 

 

S’il faut tempérer les souvenirs de Danijel Ljuboja par le fait que Maciej Rybus avait déjà joué 73 matchs de championnat sur les trois saisons précédentes, le buteur confirme en tout cas que la nouvelle recrue de l’OL a un profil pour le moins offensif. Ljuboja se souvient d’ailleurs d’un « ailier droit qui jouait comme Robben, en rentrant sur son pied gauche. » Mais le Polonais est entre-temps redescendu d’un cran, sous l’impulsion notamment de son sélectionneur Adam Newalka. Une reconversion qui ne surprend pas Ljuboja, qui ne l’a jamais connu à cette position mais l’imagine tout à fait y jouer : « Ce n’est pas un joueur de grande taille [1,72m] mais il est costaud, il va vite et il voit bien le jeu. Quand t’es gaucher, tu peux t’adapter. »

 

Maciej Rybus reconnaissait d’ailleurs lui-même devoir prendre la pleine mesure de son nouveau poste défensivement. Mais sa force de frappe offensive devrait permettre d’apporter des solutions face aux blocs bas que doit le plus souvent affronter l’OL. Un profil qui contraste donc avec celui de Jérémy Morel, titulaire la saison passée, et rappelle plutôt Henri Bedimo, qui a rejoint Marseille à la fin de son contrat. Le Polonais dispose en plus d’une autre arme qui peut débloquer certaines situations fermées : un pied gauche redoutable sur coups de pieds arrêtés, dont la puissance ravira les nostalgiques de Michel Bastos (s’ils existent).

Privé d’Euro par une blessure à l’épaule (le joueur qui fêtera ses 27 ans en août a été sélectionné à 41 reprises et faisait partie des plans initiaux de son entraîneur), Rybus semble en tout cas convaincu par le professionnalisme de l’OL et par ses infrastructures (notamment le Formidable Outil© Parc OL), qu’il avait déjà visitées avant d’arriver à Lyon ce lundi. On ajoutera pour l’anecdote que le Polonais semble avoir une idée assez précise de la concurrence qu’il sera amené à affronter : il se souvient en effet d’avoir affronté Jérémy Morel avec le Legia Varsovie lors d’un match amical contre le FC Lorient à l’été 2010. Il faut dire que Rybus était à l’époque ailier droit et donc l’adversaire direct du latéral gauche merlu. On attendra de le voir en action pour juger de ses qualités sur le terrain, mais on sait déjà qu’il a une sacrée mémoire.

 

Hugo Hélin 

(Capture d’écran Youtube)

2 Comments

  1. Etienne

    21 juin 2016 at 9:05

    Cela ressemble à une bonne recrue, et au poste où le besoin était le plus urgent.
    Espérons qu’il s’intègre rapidement, ce que devrait faciliter une signature avant le début de la préparation, et qu’il soit à la hauteur de nos attentes !

  2. Etienne le Second

    21 juin 2016 at 5:18

    J’ai lu que, malgré ses 41 sélections, il n’en avait fait que 6 au poste d’arrière gauche.

    Pareil à Varsovie il jouait ailier (Lluboja le dit aussi).
    C’est pas vraiment un latéral de métier mais bon il a l’air d’avoir du ballon.

    C’est aussi possible qu’il ne soit pas le seul latéral gauche qui arrive. Morel glisserait dans l’axe (Mapou, le remplaçant d’umtiti, Morel et une arrivée ? pour les 4 postes de centraux).

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>