OL – Dinamo Zagreb : en Erasmus pour se rattraper

OL

AVANT-MATCH. Le Parc OL découvre la Ligue des Champions à un moment où son équipe résidente a désespérément besoin de rebondir. Face au Dinamo Zagreb, Bruno Genesio devrait d’ailleurs lancer un nouveau système de jeu inédit afin de combler les nombreuses absences et de relancer l’Olympique Lyonnais… 

 

Enjeu. On imaginait tous que la première fois se passerait un peu mieux… Pour sa découverte de la Ligue des Champions, le Parc OL ne sonnera a priori pas plein. Il faut dire que les deux derniers matchs ont dû refroidir l’enthousiasme des plus optimistes. L’enceinte décinoise a perdu son invincibilité samedi dernier et on ne s’attend guère à du grand spectacle ce mercredi.

D’autant que le Dinamo Zagreb n’est pas un cador européen capable de rameuter les foules. Même s’ils ont battu Arsenal l’an passé, les Croates restent des seconds couteaux. Une situation à double tranchant : le Dinamo est certes le sparring-partner parfait pour se relancer en pleine crise, mais l’OL n’aura aucun droit à l’erreur. Surtout que la troisième place semble un minimum dans ce groupe, et qu’il faudra faire un carton plein contre Zagreb pour espérer être dans les deux premiers.

Le jour d’après la défaite

 

Compo. Peut-être enfin autre chose que du 4-3-3 ! L’OL devrait jouer en 3-5-1-1 ce soir. “1-1” ? Oui, avec Corentin Tolisso en soutien de l’avant-centre, comme avec les Espoirs.

Le groupe : Gorgelin, Lopes – Yanga-Mbiwa, Rafael, Nkoulou, Morel, Rybus, Mammana, Diakhaby, Gaspar – Darder, Ferri, Gonalons, Tolisso, Tousart, Kemen – Cornet, Ghezzal, A. Kalulu, Dzabana

On attend bien évidemment de voir pour juger, mais ce système a au moins le mérite de jouer avec les points forts de l’OL : beaucoup de milieux centraux, des arrières latéraux offensifs, pas de vrais ailiers… Et même la présence d’un seul vrai joueur offensif (Maxwel Cornet en pointe) pourrait être compensée par un gros pressing des milieux de terrain…

La composition probable : Lopes – Nkoulou, Yanga-Mbiwa, Morel – Rafael, Darder, Gonalons, Ferri, Rybus – Tolisso – Cornet.

Le prono de la rédac. L’OL monopolise le ballon mais a du mal à défendre dans son nouveau système. Chaque ballon long est une occasion de but pour le Dinamo Zagreb. Ça tient par miracle jusqu’à l’ouverture du score de la tête de Mapou Yanga-Mbiwa sur corner (44e). La suite du match est plus ennuyeuse, surtout que Corentin Tolisso ôte tout suspense à la fin de match en inscrivant le deuxième but d’une frappe à l’entrée de la surface (67e). Score final : 2-0 et 65% de possession de balle pour l’OL.

Le fraude book du mois de septembre

 

Bonus

La stat rassurante. En trois qualifications en phase de poules de Ligue des Champions dans les années 2010, le Dinamo Zagreb n’a jamais remporté un match à l’extérieur. Neuf matchs, trente-et-un buts encaissés : on pourrait bien jouer en 2-7-1-0 que ça devrait normalement passer.

La stat inquiétante. L’OL a perdu ses quatre derniers matchs européens à domicile (Valence, Zénith Saint-Pétersbourg et la Gantoise l’an dernier, Astra Giurgiu l’année précédente). Glop.

La vidéo. Tout le monde se souvient du 1-7 du retour, mais il y avait avant cela eu un match aller. Lob astucieux de Bafé Gomis et but de Bako Koné : le score était moins sévère mais le résultat tout aussi honteux pour les Croates.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG)

One Comment

  1. Denis

    14 septembre 2016 at 12:36

    But de Bako Kone ? Et même pas un CSC ? Mdr

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>