OL – Bordeaux (3-3) : scénario cruel, premiers rôles au top

Traoré

LES NOTES. Les deux buts encaissés lors des cinq dernières minutes ont transformé une victoire qui semblait acquise à l’OL en match nul frustrant contre les Girondins de Bordeaux. Mais l’état de forme de Nabil Fekir et Bertrand Traoré est très prometteur.

 

Samedi 19 août 2017, 3e journée de Ligue 1

Olympique Lyonnais – Girondins de Bordeaux

Buts : Fekir (10e), Tete (22e) et Traoré (74e) pour l’OL, Malcom (41e et 90e+1) et Lerager (88e) pour Bordeaux

Avertissements : Darder (33e et 36e), Traoré (39e) et Morel (82e) pour l’OL, Lerager (59e) et Cafu (64e) pour Bordeaux

Expulsion : Darder (36e)

OL : Lopes – Tete, Marcelo, Morel, Marçal (Diakhaby, 74e) – Tousart, Darder – Traoré, Fekir (cap), Memphis (Cornet, 65e) – Mariano (Ferri, 44e). Entr. : Bruno Genesio.

Bordeaux : Costil – Sabaly, Jovanovic, Toulalan (cap), Pellenard – Vada (Cafu, 37e), Lerager, Sankharé – Malcom, A. Mendy (Laborde, 46e), Kamano. Entr. : Jocelyn Gourvennec.

Lopes 6 – Tete 6, Marcelo 5, Morel 4, Marçal 5 – Tousart 5, Darder nn – Traoré 8, Fekir 8, Memphis 5 – Mariano nn + Ferri 5

 

Le scénario a été cruel, mais sans eux il aurait pu être pire. Nabil Fekir et Bertrand Traoré ont confirmé leur excellent début de saison et prouvé qu’ils étaient en forme physiquement. En résistant aux défenseurs bordelais à l’épaule tout comme en fournissant un gros travail défensif, sans avoir peur de multiplier les courses. Mais c’est bien évidemment techniquement que les deux joueurs ont brillé, en remplissant au passage le Top Buts. Fekir a ouvert le score d’un lob en pleine course du milieu de terrain, et de son mauvais pied s’il vous plaît. Traoré lui a répondu en inscrivant un superbe coup franc pour le troisième but, certes un peu aidé par le placement aléatoire de Benoît Costil. La saison 2017/18 devrait être celle de Captain Bilon et les 10M€ déboursés pour faire venir le Burkinabé devraient être vite remboursés.

Memphis Depay a aussi peu pesé sur le jeu que d’habitude, mais a une nouvelle fois terminé le match avec une passe décisive au compteur. Cette fois, c’était pour son compatriote Kenny Tete, dont la reprise sur coup franc a récompensé un match solide sur le plan défensif. Mariano Diaz a touché un nombre famélique de ballons avant son remplacement tactique, la faute au carton rouge. Il n’a même pas eu l’opportunité de tirer au but, c’est dire. Avec deux individualités au niveau de Fekir et Traoré, l’OL n’avait de toute façon pas vraiment besoin de plus d’offensifs en feu.

Si l’OL a finalement plutôt bien converti une domination nette mais qui aurait pu se révéler stérile sans une certaine réussite (les buts viennent après tout de deux coups de pied arrêtés et d’une frappe de 50 mètres), il a aussi plutôt bien géré les moments où les Girondins poussaient. Jusqu’aux cinq dernières minutes en tout cas, lorsque l’OL s’est mis à jouer trop bas et que des Bordelais plutôt inoffensifs jusque-là se sont mis à faire des différences. La glissade de Jérémy Morel sur le but du 3-2 de Lukas Lerager en restera le symbole individuel, mais le collectif a aussi été défaillant sur l’égalisation d’un Malcom qui n’a pas été particulièrement pressé par les milieux de terrain (qui étaient plutôt collés à leur défense qu’au milieu de terrain, d’ailleurs).

Si le scénario a été si cruel, c’est aussi de sa faute. Sergi Darder a été expulsé après avoir pris deux jaunes en moins de cinq minutes juste après la demi-heure. Le milieu de terrain espagnol semblait avoir la tête dans le seau avant cela, malgré un début de match rêvé pour l’OL. Et l’on ne sait pas vraiment s’il s’agissait d’un match raté ou d’un malaise plus global. Propulsé titulaire après le départ de Maxime Gonalons, Darder a pourtant une chance peut-être unique de faire son trou à l’OL. À l’Ibère de profiter de l’été.

Son expulsion a en tout cas empêché l’OL de tirer des conclusions très abouties de son premier affrontement contre une équipe (brièvement) européenne. Le mercato semble toutefois avoir été réussi, malgré les interrogations Mariano Diaz (qu’on attend de voir sur toute une saison) et Marcelo (qu’on attend de voir sur plus de matchs). Pour le reste, les individualités continuent de sauver la mise et la défense peut être aux abois n’importe quand. Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso ne sont plus là, mais il y a des constantes.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG)

2 Comments

  1. Daimsao

    19 août 2017 at 8:16

    Tete meriterais un 7 il a fait un gros match!

  2. -Twist-

    20 août 2017 at 5:00

    Au-delà du côté foufou de ce match, j’ai trouvé que c’était globalement pas terrible des deux côtés. Les buts sont beaux, les fortes individualités au top (Fékir, Traoré, Malcolm) mais sinon, c’était faible collectivement. Et Bordeaux fait pas mal peur.
    Par contre, en ce qui concerne le latéral droit ca devrait être réglé, Tete m’a semblé meilleur en tous points que Rafael.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>