Montpellier – OL (1-3) : la fin ne justifie pas les matchs moyens

ol

LES NOTES. Vous avez regardé le multiplex ? Vous avez de la chance. Le match de l’OL à Montpellier a été une nouvelle fois d’un ennui mortel et d’une indigence tactique rare à ce niveau. Jean-Michel Aulas pourra malgré tout parader sur Twitter : la quatrième place est assurée ! Youpi.

 

37e journée de Ligue 1, dimanche 14 mai 2017

Montpellier Hérault Sporting Club – Olympique Lyonnais 1-3

Buts : Mounié (35e) pour le MHSC, Fekir (17e) et Lacazette (22e et 90e+5) pour l’OL

Avertissements : Mukiele (39e), Sessegnon (41e) et Sylla (50e) pour Montpellier, Memphis (39e) pour l’OL

Montpellier : Pionnier – Mukiele, Congré, Pokorny, Sylla (Mbenza, 66e) – Sessegnon, Skhiri (cap) – Lasne (Ndiaye, 77e), Boudebouz, Ikoné (Dolly, 82e) – Mounié. Entr. : Jean-Louis Gasset.

OL : Lopes – Jallet, Nkoulou, Diakhaby, Rybus – Tousart, Tolisso – Ghezzal (Cornet, 46e), Fekir (Ferri, 82e), Memphis (Valbuena, 77e) – Lacazette (cap). Entr. : Bruno Genesio.

Lopes 5 – Jallet 4, Nkoulou 5, Diakhaby 4, Rybus 4 – Tousart 6, Tolisso 6 – Ghezzal 1, Fekir 4, Memphis 7 – Lacazette 8 + Cornet 3

 

LACAZETTETout au long d’une saison indigente, où le seul plan de jeu aura été de décharger les joueurs offensifs de leur responsabilité défensive pour leur permettre de faire la différence comme ils le pouvaient, Alexandre Lacazette a tenu la baraque. Son doublé à Montpellier a permis de faire monter son total de buts à 35 en 44 matchs toutes compétitions confondues. Et aurait même pu se transformer en triplé si Captain Alex n’avait pas décidé d’offrir l’ouverture du score à Nabil Fekir. Au-delà des chiffres, il y surtout tous ses bons choix offensifs et son travail défensif. On a du mal à imaginer ce qu’aurait été la saison de l’OL si le Kid de Mermoz n’avait pas été là. Il méritera en tout cas une belle ovation contre Nice, avant de partir dans un club qui mérite vraiment son talent.

À part ça, le match a été à l’image de la saison : du bon, du nawak défensivement et du très chiant. On a donc commencé par trente bonnes minutes, bien aidés par le laxisme défensif de Montpellier. La qualité des joueurs lyonnais a fait la différence à ce moment-là, même s’il a fallu un coup de pouce de Daniel Congré pour ouvrir le score. On retiendra notamment de cette demi-heure la bonne prestation d’un Memphis Depay appliqué et inspiré.

Il y a ensuite eu quelques minutes de grand nawak défensif, symbolisées par des Mouctar Diakhaby et Maciej Rybus toujours aussi perdus dans leur placement. En concédant plus d’occases entre la 34e et la 35e (voire entre la 34e et la 36e) que dans le reste du match, l’OL a logiquement fini par céder sur un corner où Anthony Lopes avait sorti son plus beau costume de Rémi Vercoutre.

Et puis il y a eu une mi-temps d’ennui absolu. Même pas un ennui à la sauce MHSC-OL 2003, avec passe à dix parce que les deux équipes étaient heureuses du résultat. Juste un match d’une pauvreté affligeante, comme cela est arrivé tant de fois à l’OL cette saison.

Suffisant pour assurer la victoire (après une barre transversale de Corentin Tolisso et un but de Lacazette dans les derniers instants) et donc la quatrième place, qui aurait quand même été acquise en perdant dans l’Hérault. Allez, plus qu’un match à subir et on pourra tourner la page de cette saison éprouvante.

Hugo Hélin

(Capture d’écran beIN Sports)

2 Comments

  1. kabongo

    15 mai 2017 at 9:00

    Genesio – maitre tacticien – semble parti pour rester.
    Avec Ghezzal et Cornet !
    En marche !
    La fin du jeu de football à Lyon.

  2. SteedMal

    16 mai 2017 at 3:27

    Lacazette a mis combien de buts contre Montpellier dans sa carrière?

    Avec tous les 5-1 qu’on leur a mis ces dernières années, Alex a du en enfiler quelques uns

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>