AZ – OL (1-4) : losange passe

Lacazette

LES NOTES. Le losange a fait son retour à l’occasion du match contre l’AZ. Si l’OL n’a pas vraiment affiché une maîtrise folle, il l’a malgré tout emporté grâce à ses individualités. On commence de toute façon à en avoir l’habitude : le résultat des matchs de l’Olympique Lyonnais se joue désormais sur quelques occasions converties ou non, et non pas sur sa maîtrise tactique. Et ce, quel que soit le système.

 

Jeudi 16 février 2017, 16e de finale aller de Ligue Europa

AZ – Olympique Lyonnais

Buts : Tousart (26e), Lacazette (45e+2, 57e) et Ferri (90e+5)  pour l’OL, Jahanbakhsh (68e sp) pour l’AZ

Avertissements : Jahanbakhsh (67e) pour l’AZ

AZ : Krul – Luckassen, Van Eijden, Wuytens, Haps – Seuntjens (Van Overeem, 74e), Rienstra (cap.) – Bel Hassani, Jahanbakhsh, Tankovic (Garcia, 65e) – Weghorst (Friday, 65e). Entr. : John van den Brom.

OL : Lopes – Jallet, Mammana, Diakhaby, Rybus – Tousart (Ferri, 67e), Gonalons (cap.), Tolisso – Darder (Aouar, 84e) – Lacazette (Cornet, 66e), Fekir. Entr. : Bruno Genesio.

Lopes 6 – Jallet 2, Mammana 3, Diakhaby 4, Rybus 1 – Tousart 7, Gonalons 1, Tolisso 6 – Darder 4 – Lacazette 8, Fekir 4.

 

C’est l’un des grands hommes du match. Anthony Lopes a sauvé son équipe à de nombreuses reprises quand elle prenait l’eau. Pourtant, le Portugone n’a pas particulièrement brillé dans ses sorties aériennes et a passé une bonne partie de la rencontre au sol après avoir percuté le poteau ou tout simplement des joueurs de champ. Mais Lopes a serré les dents pour ne pas être remplacé par Gorgelin, et le bilan est finalement positif. Son style de kangourou bondissant a été encore plus exacerbé que d’habitude. L’ecsta aussi est légalisée aux Pays-Bas ?

 

À court de latéraux

L’OL a-t-il un latéral au niveau à part Rafael ? La question est en droit d’être posée, tant Christophe Jallet semble cramé et Maciej Rybus ressemble à tout sauf à un footballeur. Sérieusement, l’a-t-on vu montrer une seule qualité depuis ses débuts sous le maillot lyonnais ? Le Polonais était auparavant ailier, il est peut-être temps de le replacer devant (même si on a honnêtement du mal à voir ce qu’il pourrait apporter là aussi).

La défense centrale n’a guère été impériale. Emmanuel Mammana n’a que trop peu montré son sens de l’anticipation et sa qualité de relance, tandis que Mouctar Diakhaby a souvent rattrapé les coups à l’arrache. Ses tacles dans la surface n’ont pas causé de penalties, mais ont sans doute provoqué quelques infarctus chez les supporters.

 

Le losange est aussi un carré

On n’a pas vraiment su au coup d’envoi s’il fallait qualifier l’organisation du milieu de terrain de losange : deux numéros 6 et deux relayeurs, sur le papier ça ressemble aussi pas mal à un carré ! Lucas Tousart a été bon dans un rôle de relayeur qui ne correspond pourtant pas à ses qualités. Le contraste a une nouvelle fois été flagrant avec Maxime Gonalons, qui a à peu près raté tout ce qu’il a tenté (y compris ses contrôles).

Et si c’était Tousart le futur 6 du losange ? Corentin Tolisso et Sergi Darder ont beaucoup permuté. Le second, numéro 10 sur le papier, a en effet eu beaucoup de mal dos au but (quelle surprise). C’est donc le premier qui a brillé, avec une passe superbe pour Lacazette en profondeur (un gimmick repris par Tousart en seconde période).

On serait presque tentés d’inclure Nabil Fekir dans la ligne de milieu tant il est redescendu. L’international a été loin de nous offrir du grand Fekir, et a même souvent fait du mauvais Ghezzal en repiquant depuis la droite de façon trop prévisible.

Alexandre Lacazette nous a lui fait du grand Lacazette, une constante cette saison. Isolé en pointe, l’attaquant a malgré tout su parfaitement combiner dès qu’il en a eu l’occasion. Et en parlant d’occasions, il ne lui en a fallu que deux pour mettre un doublé. Son premier sur la scène européenne. La confirmation que Lacazette est désormais un grand d’Europe et a bien gagné le droit de parler de ses envies d’ailleurs tant qu’il nous sort des matchs de cet acabit.

Enfin, l’entrant Houssem Aouar a confirmé les espoirs qu’on place en lui en cinq minutes et quelques prises de balle. Maxwel Cornet a lui confirmé qu’il y a sans doute bien des jeunes du cru qui méritent plus que lui d’avoir sa chance en ce moment. Jordan Ferri a marqué un but après 25 minutes à faire du Ferri, gros volume de jeu et approximations technique.

Hugo Hélin

2 Comments

  1. Etienne

    17 février 2017 at 8:49

    Un match curieux avec une réussite incroyable tant défensivement qu’offensivement mais en effet l’organisation était catastrophique !
    Je trouve que Fékir revient quand même de mieux en mieux, mais il aurait du jouer en 10 dans ce système pour avoir plusieurs soutiens devant.
    Nos latéraux sont catastrophiques oui mais je vous trouve quand même durs avec Rybus : ça se voit que ce mec est juste complètement perdu et en manque de confiance alors il tente n’importe quoi et fait des fautes par excès d’engagement. Je pense qu’avec un meilleur coach il saurait mieux jouer sur ses qualités.
    Gonalons fait du Gonalons, il n’est pas si mauvais car il fait de bonnes interceptions et une distribution correcte. Par contre Tousart crève l’écran à côté de lui donc il faut vraiment lui retirer le brassard et le mettre sur le banc le temps qu’il se reprenne.

  2. Pier Tyr de Laigle

    17 février 2017 at 12:49

    Ahahah le kangourou sous excta fera ma journée. Vu le résumé, l’est bondissant l’Anthony !
    J’ai peur du jour où Alex va se barrer.
    En fait BG me fait penser au capitaine du bateau retrouvé mort attaché au gouvernail alors qu’il transportait Vlad Tepes. Vu la première mi-temps est c’est du grand mais alors du grand n’importe quoi. Un exemple, on joue la 33eme et quelques, Alex, Nabillon, Coco et Lucas enclenche le pressing, la balle arrive sur la gauche de l’Az et au lieu de monter sur le porteur et de le prendre à la gorge(lin) le Jallet recule, recule, recule, lui laisse le temps de lever la tête, il recule toujours… Alors que t’as Max qui a déjà fermé et couvre, Jallet laisse le dédoublement se faire tranquillement. Mais putain monte tout de suite. Bref, si en même temps c’est pas travailler à l’entrainement ou que BG ne lui arrache pas les yeux suite à ça… on ne peut pas y faire grand chose…

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>