Alexandre Lacazette, Lib’héros 2017

Lacazette

LES NOTES – CLASSEMENT FINAL. On a mis un peu de temps, la faute à notre maîtrise approximative des tableurs Excel, mais nos notes ont livré leur verdict pour la saison passée. Pas la peine de faire monter un suspense éventé : Alexandre Lacazette est notre Lib’héros 2017.

 

Tous les matchs du Lib’héros

Lacazette, comme une évidence

LACAZETTELe Libéro a toujours connu Alexandre Lacazette. Lors de la première saison du Rank’n’OL (et ses modalités différentes des notes plus classiques d’aujourd’hui), le Kid de Mermoz – le plus souvent ailier à l’époque – avait terminé 11e. Il a ensuite vite pris les choses en main : premier du classement la saison suivante, il avait devancé d’une courte tête Nabil Fekir l’année d’après. Le barème a ensuite été simplifié : les joueurs sont désormais tous notés sur 10 à l’issue de chaque match (pour ceux qui ont joué au moins une mi-temps, ou qui ont eu une influence particulière sur la rencontre). Samuel Umtiti avait terminé en tête l’an passé. Cette saison, les cinq noteurs ont remis Alexandre Lacazette en haut du classement. Tout sauf une surprise. L’avant-centre a notamment chopé le seul 10/10 de la saison (qui avait certes valeur de symbole pour son dernier match, et dernier doublé, avec l’OL) et trois 9, meilleur total. Lacazette termine donc pour la troisième fois en cinq saisons en tête de nos classements, un chiffre qui rappelle encore un peu plus les difficultés qu’aura l’OL pour remplacer celui qui n’est pas qu’un buteur implacable. Une nouvelle aventure commence. Sans Lacazette.

Les six indestructibles

Si l’on ne prend en compte que les joueurs ayant été notés au moins deux tiers des matchs, seuls six joueurs sont concernés. Tous n’ont pourtant pas vécu la même saison. Corentin Tolisso – autre partant qui sera compliqué à remplacer – et Anthony Lopes n’ont globalement pas usurpé leur statut de titulaire indiscutable. Nabil Fekir a lui connu des prestations en dents de scie. Son talent a parfois fait la différence, mais a aussi été plus discret parfois. Le jeu des moyennes lui permet toutefois de se retrouver en chasse-patate entre les échappés Tolisso – Lopes et le gruppetto Maxime Gonalons - Jérémy Morel. Les notes ne font que confirmer l’impression que tout le monde a eu : le capitaine et l’(ex) arrière gauche ont beaucoup joué, mais peu apporté.

Lacazette 6,21
Tolisso 5,37
Lopes 5,33
Fekir 4,61
Gonalons 4,10
Morel 4,02

 

Tousart s’incruste sur le podium

En étant un peu plus souple et en prenant en compte les joueurs ayant été notés un match sur deux, six joueurs de plus font leur apparition. Dont Lucas Tousart, qui grille d’un poil de barbe Corentin Tolisso et monte sur le podium. Là aussi une confirmation de la bonne saison du milieu défensif, qui tentera de confirmer cette année en étant (pour l’instant) le seul joueur de son profil dans l’effectif. Changement aussi au classement à l’envers : Maxwel Cornet coiffe au poteau Jérémy Morel pour la place de lanterne rouge, en profitant notamment de ses deux 0/10 contre l’Ajax Amsterdam (qui avaient aussi une valeur symbolique, souvenez-vous de cette occasion à la dernière minu… RHAAAAA !)

Lacazette 6,21
Tousart 5,40
Tolisso 5,37
Lopes 5,33
Valbuena 5,05
Rafael 4,71
Fekir 4,61
Diakhaby 4,56
Yanga-Mbiwa 4,31
Gonalons 4,10
Morel 4,02
Cornet 3

 

Mammana et Darder dans le top 10

Le classement bouge moins en ne prenant que les joueurs notés au moins un tiers des matchs. Emanuel Mammana et Sergi Darder font malgré tout leur entrée dans le top 10. L’Argentin est d’ailleurs le défenseur central le mieux noté, pas mal pour un quatrième choix qui ne s’est jamais adapté (comme le veut désormais le discours officiel). Grosse bataille pour la lanterne rouge, mais même l’inclusion de notre chouchou Rachid Ghezzal n’empêche pas Maxwel Cornet de squatter la dernière place. Solide.

Lacazette 6,21
Tolisso 5,37
Tousart 5,40
Lopes 5,33
Valbuena 5,05
Mammana 4,96
Rafael 4,71
Darder 4,67
Fekir 4,61
Diakhaby 4,56
Mapou 4,31
Jallet 4,26
Nkoulou 4,19
Gonalons 4,10
Morel 4,02
Rybus 3,90
Ghezzal 3,17
Cornet 3

Enfin, si l’on veut récupérer Jordan Ferri (4,57 de moyenne, ce qui le mettrait à la dixième place) et Memphis Depay (4,43, douzième) dans le classement, il faut compter ceux qui ont été notés un match sur quatre… Les quelques joueurs qui restent alors sont uniquement des jeunes joueurs n’ayant disputé que quelques rencontres (Jordy Gaspar a été noté 3 fois, Olivier Kemen, Aldo Kalulu et Jean-Philippe Mateta une seule fois).

EP (avec HH)

(Photo Damien LG)

2 Comments

  1. paps

    2 août 2017 at 4:35

    « On a mis un peu de temps, la faute à notre maîtrise approximative des tableurs Excel »

    Ça se voit.
    Tousart est deuxième, pas troisième. Sur Excel, la touche de tri décroissant c’est celle qui représente un A superposé sur un Z, avec une flèche vers le bas.
    Service !

    • Hugo Hélin

      2 août 2017 at 6:42

      Merci ! (tu es le frère du responsable Excel « EP » du coup ? Il m’a envoyé un mail pour me prévenir que son frangin l’avait averti de l’erreur)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>