Trop corporate, l’OL féminin fait 0-0 contre Dijon

OL

FÉMININES. L’OL féminin a dû se contenter du nul contre Dijon (0-0), malgré une pelouse parfaite (le match se jouait au stade Gaston-Gérard) et un gros soutien de ses supporters qui ont mis l’ambiance dans des tribunes à l’affluence notable (ou alors c’est la TV qui aide).

OL : Bouhaddi – Cayman, Mbock, Renard (cap.), Greenwood (Bacha, 83e) – Kumagai (Parris, 64e), Henry – Cascarino (Van de Sanden, 73e), Marozsán, Le Sommer – Hegerberg. Entr. : Jean-Luc Vasseur.

Jean-Luc Vasseur a clairement oublié de faire tourner après le long déplacement au Danemark en milieu de semaine (victoire 0-4 contre le Fortuna Hjørring mercredi) et cela s’est un peu trop vu. L’OL a en effet affiché un déchet technique inhabituel, avec notamment beaucoup de passes dans le vide et un rythme de retraitées.

L’OL s’est donc cassé les dents sur une équipe de Dijon qui a évidemment joué à la tortue, en passant la majeure partie de son temps dans sa propre surface de sa réparation. Sous la pluie, et le vent en prime en seconde période, des Fenottes en manque d’idée auraient pu l’emporter malgré tout mais ont aussi buté sur une gardienne en grande forme en la personne d’Émmeline Mainguy (ancienne de la maison).

Une réminiscence du match des garçons la veille et un résultat identique (0-0) mais encore plus inattendu pour les féminines, même si cela n’est pas non plus si inhabituel que ça. La saison passée, l’OL avait ainsi laissé deux points sur la pelouse de Fleury à la 19e journée (1-1), sans conséquence pour la lutte pour le titre. Mais il faudra continuer à être impitoyable contre le PSG, et ne pas laisser filer d’autres points en route.

SM (avec HH)

(Photo DFCO)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>