Toulouse – OL : objectif première partie de tableau, pour commencer

Memphis

AVANT-MATCH. Dans une Ligue 1 très serrée, l’OL est avant cette 12e journée à seulement cinq points du podium. Mais le club lyonnais doit encore enclencher une série pour oublier son début de saison compliqué.

> Toulouse-OL, ce samedi à 20h00 (en direct sur beIN Max 8)

Enjeu. S’il fallait retenir une statistique avancée des deux premiers matchs de Rudi Garcia à la tête de l’OL en Ligue 1, ce serait sans aucun doute celui des expected goals (xG) en faveur des Gones. Car le nul contre Dijon (0-0) et la victoire contre Metz (2-0) ont en effet été les deux rencontres produisant le plus grand xG lyonnais depuis le début du championnat (1,86 contre les Bourguignons et 1,94 contre les Mosellans selon Understat), même si cela n’a abouti qu’à deux buts et quatre points.

Une constance depuis le début de la saison, puisqu’après une claire sur-performance lors des deux premiers matchs de l’ère Sylvinho (9 buts en 2,33 xG cumulés) l’OL est depuis plutôt mal payé. Et est ainsi treizième au vrai classement de Ligue 1, alors qu’il est troisième aux expected points. Après la victoire de la semaine dernière contre Metz, il est donc l’heure de poursuivre un retour à la normale qui pourrait être accéléré si la libération offensive se confirme.

Et si l’OL arrive enfin à lancer une série, lui qui n’a pas gagné deux matchs d’affilée depuis la mi-août et les fameux débuts de Sylvinho. Il faut dire que l’OL n’a pas gagné beaucoup depuis (à Leipzig et la semaine dernière contre Metz), et devra donc le faire dans un Stadium longtemps maudit mais où les Lyonnais n’ont perdu aucun de leurs quatre derniers déplacements (trois victoires et un nul). Afin d’entamer en première partie de tableau une semaine où il pourra penser, même sans les voir tout de suite, aux huitièmes de finale de Ligue des Champions (mardi contre le Benfica) et au podium de Ligue 1 (dimanche à Marseille) plutôt qu’à la zone rouge.

Compo. Deux questions se posent à l’heure d’imaginer la compo lyonnaise : celle du système de jeu et celle du turn-over avant la C1.

Le groupe de l’OL : Lopes, Tatarusanu – Koné, Tete, Andersen, Denayer, Marcelo, Dubois – Aouar, Tousart, Reine-Adélaïde, Mendes, Caqueret, Jean Lucas – Memphis, Traoré, Cornet, Dembélé.

S’il poursuit avec le 4-4-2, Rudi Garcia devrait évidemment conserver devant le duo Moussa Dembélé – Memphis Depay pour qui ce dispositif a en grande partie été mis en place. Bertrand Traoré, paraît-il très bon à l’entraînement cette semaine selon son entraîneur, pourrait être titularisé pour reposer Jeff Reine-Adélaïde avant Benfica (puisque l’ancien Angevin n’est semble-t-il pour l’instant pas considéré comme pouvant enchaîner autant). Léo Dubois, récemment revenu de blessure, pourrait lui aussi souffler et laisser sa place à Kenny Tete.

La composition probable : Lopes – Tete, Andersen, Denayer, Koné – Traoré, Tousart, Mendes, Aouar – Dembélé, Memphis.

Le prono de la rédac. L’OL se fait rentrer dedans par le Téfécé, et Anthony Lopes réalise enfin ses premiers miracles répétés de la saison (7e, 19e et 28e notamment). Mais Memphis n’est pas du genre à se laisser intimider, et ouvre le score sur coup franc avant la pause (0-1, 43e) avant de doubler la mise après une transition bien menée par Houssem Aouar et un relais de Dembélé (0-2, 53e). C’est tout pour ce samedi, puisque Toulouse est touché moralement, que l’OL gère et que la fin de match est donc jouée sur un petit rythme. Merci aux habitués de nous avoir accueilli dans le multiplex deux samedis d’affilée, même si on espère ne pas revenir avant longtemps.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>