Sylvinho : « C’est pour ça que j’ai choisi Jason Denayer comme capitaine »

Sylvinho

LIGUE DES CHAMPIONS. Malgré les trois contre-performances d’affilée (défaite à Montpellier et nuls contre Bordeaux et à Amiens), l’OL aborde son entrée en lice en Ligue des Champions en affichant un certain calme. À l’image du capitaine Jason Denayer, présent en conférence de presse ce lundi et qui devrait bien être titulaire ce mardi après avoir manqué le dernier match pour une blessure au pied avec la sélection belge. « J’ai eu des petits soucis en équipe nationale, je suis revenu en club et j’ai fait beaucoup de soins et des entraînements individuels, et je me sens bien pour le match. »

Interrogé sur son nouveau rôle de capitaine, le défenseur central de 24 ans qui portera le brassard pour la première fois sur la scène européenne a ainsi assuré qu’il abordait cette rencontre comme n’importe quel autre. « Je ne mets pas de pression parce que c’est un match de Ligue des Champions. Je reste pareil et j’essaye de faire mon travail du mieux possible. » Un discours apprécié par son entraîneur Sylvinho quelques minutes plus tard : « C’est la raison pour laquelle j’ai choisi Jason comme capitaine. Il a un gros potentiel et il est très calme. »

« Il faut réussir à emporter avec nous les supporters »

« C’est une pression normale, celle de faire un bon match », continue ainsi le Brésilien. Pas question donc de céder à la panique après trois prestations qui ont pourtant refroidi quelques promesses du début de saison, et alors que se profile un match déjà capital en Ligue des Champions. « Les quatre équipes peuvent se qualifier », a ainsi répété l’entraîneur de l’OL avant de disputer à la maison contre le Zénith Saint-Pétersbourg le premier match d’un groupe dans lequel sont aussi présents le Benfica et Leipzig.

Peu loquace sur le volet tactique, en se contentant par exemple de dire qu’il fallait réussir à jouer pendant 90 minutes au moment d’évoquer le nul à Amiens, Sylvinho espère par contre que le Parc OL sera moins calme que Denayer. « Il faut réussir à emporter avec nous les supporters. Si tu joues bien et que le match est animé, tu as plus de chances de le remporter. » Les fans de l’OL, qui n’ont vu leur équipe gagner qu’un seul match de Ligue des Champions sur sept dans le nouveau stade, n’attendent que ça.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>