Soutien aux supporters agressés depuis samedi soir

OL

HUMEUR. Alors que l’on ne sait rien sur les protagonistes, le monde du football condamne unanimement les supporters de l’OL depuis samedi soir et la rixe ayant impliqué l’entraîneur du club lyonnais.

La vidéo dure une quinzaine de secondes. On y voit un homme retenu par un ami ou un proche. Il hurle « Je vais lui niquer sa mère » en se défaisant de cette emprise, avant de courir loin de l’objectif, poursuivi par deux proches ou amis qui tentent de le raisonner.

Rien avant, rien après. Et comme aucun protagoniste n’a livré sa vérité de façon publique, il faut pour l’instant se contenter de ces 15 secondes de vidéo de mauvaise qualité (puisqu’il s’agit de vidéo d’une vidéo d’une vidéo) qui ne permettent pas d’avoir le fin mot de l’histoire, par ailleurs guère plus intéressante que les milliers d’embrouilles de boîtes de nuit ayant lieu chaque week-end.

Un flou qui n’a pas empêché le monde du football de s’emballer comme un seul homme, quitte à rajouter quelques éléments qui sortent d’on ne sait où et dont personne n’est sûr. « Genesio agressé » donne ainsi plus de 15.000 résultats sur Google Actus, « Genesio insulté » près de 35.000. Les autres protagonistes de l’échauffourée, invisibles sur la vidéo, ont eux été rapidement identifiés et condamnés sans procès : il s’agirait bien évidemment de supporters.

Une unanimité parfaitement incarnée par le communiqué lunaire de l’UNFP, le syndicat des joueurs pros, qui regrette la bonne époque où les supporters se contentaient d’insulter l’arbitre. Le communiqué de l’UNECATEF, syndicat des entraîneurs, évoque de son côté « un restaurant » alors que la vidéo se passe clairement en plein air.

C’est le grand drame d’une affaire anecdotique où les rôles ont rapidement été attribués et où montrer de la prudence par rapport à cette version même pas officielle vous fait prendre le risque d’être accusé d’incitation au lynchage. Ce qui permet à chacun de tout mélanger, comme Bernard Lacombe profitant d’une interview au Progrès pour défendre le bilan sportif de Genesio. Si vous n’êtes pas convaincus par l’entraîneur, c’est que vous êtes du côté de ceux qui auraient insulté sa fille.

Un épilogue qui n’est pas vraiment une surprise, tant les supporters font figure de coupable parfait dans un football français où des arrêtés préfectoraux pour les interdire de déplacements en se basant sur des prétextes fallacieux sont publiés chaque semaine sans que cela n’émeuve personne. Un mépris qui explique pourquoi la version de l’UNFP ou de l’UNECATEF a pu se répandre aussi facilement. Pour les supporters, le VAR ne corrige pas les erreurs manifestes.

À lire aussi >>>
L’union sacrée-salée

Hugo Hélin

(Photo Jean-Marc)

5 Comments

  1. tiago_mendes

    6 septembre 2018 at 10:25

    Superbe article merci Hugo de donner un peu d’objectivité à tout cela…

    Cette vidéo ne permets aucunement de dire qui a fait quoi, de dire si ce sont des supporter, et encore moins s’il s’agit de foot

  2. cavegol

    6 septembre 2018 at 12:30

    On est d’accord

  3. Garnier

    6 septembre 2018 at 1:46

    Ce que je viens de le lire est effarant ces mecs n’ont pas de cerveau
    on aurait pu appeler cet article comment se tirer une balle dans le pied quand on est supporter ???? si votre but est la fin du club vous êtes dans la bonne voie ….

  4. EcOL

    6 septembre 2018 at 5:37

    Bon il ne faut pas exagérer non plus. On sait ce que vous reprochez à Génésio et que vous n’avez pas envie de le soutenir mais là on parle juste d’un homme qu’on voit réagir à des (plus que probables) provocations, parce qu’il est à bout. Pour ce qui est des incohérences du monde du football ou de cette incroyable capacité à tout mélanger, je vous rejoins mais ce n’est pas aujourd’hui qu’on le découvre.

    Tâchons d’avoir un peu de respect et de dire qu’on peut reprocher à Génésio (ou JMA ?) ses compétences sans venir l’embêter lors d’une sortie privée en ville plutôt que de légitimer ces comportements irrespectueux, non ?

  5. aouaretamanger

    11 septembre 2018 at 11:11

    Personne ne légitime le fait de venir « embêter » le coach et de se comporter comme un gros lourdeau.
    L’article stigmatise le fait que d’une part,
    beaucoup de’anciens lyonnais et journalistes aient profité de ce fait divers pour stigmtaiser les supporters, qui n’y sont pour absolument rien dans cet altercation. (Et on parle pas du fait de surfer le buzz pour défendre quelqu’un soit -disant agréssé mais du fait qu’ils s’en sont servi aussi pour justifer son CV).

    Et d’autres part que le club n’ai pas démenti ces attaques envers les supporters perdurés (cf article de unfp non démenti).
    Au lieu de remettre cette embrouille dans la case d’où elle n’aura jamais du sortir. Celle d’un fait divers concernant l’embrouille de deux personnes en sortie de boîte ç une heure tardive de la nuit …

    Au passage, lopes au hasard, se serait comporté comme génésio, ils se seraient fait lyncher par la presse (à tord ou à raison, ca c’est une autre hustoire)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>