Sannois Saint-Gratien – la Duchère (1-1) : la Duch’ était pourtant sur la voie Reale

Le Libéro Lyon

NATIONAL 1. Malgré l’ouverture du score rapide d’Enzo Reale et l’expulsion de l’ailier francilien Louckmane Ouedraogo avant la pause, la Duchère a concédé sur la pelouse de l’Entente Sannois Saint-Gratien un deuxième nul idiot et frustrant en huit jours. Les Lyonnais restent dans le groupe de tête mais, sans ce « complexe de supériorité », ils auraient quatre points d’avance sur le deuxième.

 

Lyon Duchère AS : N’Djalkonog – Ndiaye, Charvet, S. Sbaï (Sefil, 67e) – Moizini, Reale, Ayari, Ranneaud (Rabeï, 67e), H.Sbaï (cap) – Bekhechi (Mendes, 85e), Bennekrouf. Entr. : Karim Mokeddem.

 

Le score final est le même que la semaine dernière, le buteur duchérois aussi, mais la déception sera encore plus grande qu’il y a sept jours dans les rangs lyonnais. Contre Consolat à domicile, la supériorité numérique n’avait pas suffi à avoir la main mise sur le match et la Duch’ avait même concédé l’ouverture du score, avant l’égalisation par Enzo Reale au bout du temps additionnel.

À Saint-Gratien, Enzo Reale a vite frappé pour son deuxième match avec la Duchère (0-1, 15e minute). Et quand l’adversaire s’est retrouvé réduit à dix, on s’est dit que la leçon avait sans doute été retenue. Mais la Duch’ n’a de nouveau pas su mettre le pied sur le ballon et est tombé dans le piège de l’ESSG, qui a toujours tenté d’aller vite vers l’avant pour refaire son retard.

Les Lyonnais n’ont pas réussi à forcer leur adversaire à courir derrière la balle. Cela leur a permis de se procurer quelques occasions, notamment une barre de Jérémy Bekhechi (64e) ou une frappe de Reda Rabeï sortie par les jambes du gardien suite à un débordement magnifique de Kamel Bennekrouf sur le côté gauche  et une remise intelligente de Bekhechi (75e). Mais cela les a aussi mis sous la menace d’une égalisation de Sannois Saint-Gratien qui est finalement arrivée sur un corner à dix minutes de la fin par l’intermédiaire de Kevin Farade (1-1, 80e).

classement national J7

Avant Red Star – Laval ce samedi à 14h45.

Ces deux résultats mitigés n’empêchent pas la Duchère de rester au contact des équipes de tête. Il faudra désormais confirmer vendredi prochain à domicile contre Avranches, avant-dernier du classement qui vient juste de gagner sa première rencontre de la saison à Marseille-Consolat. En espérant que les Manchois restent à onze jusqu’au bout.

Réaction

Karim Mokeddem, entraîneur de la Duchère : « Notre début de saison est mitigé. On est certes en haut du classement, mais on a conscience que c’est insuffisant. En terme comptable, vu les scénarios des deux derniers matchs où on était en supériorité numérique, mais également et surtout à mes yeux en terme de contenu. Le contenu c’est ce qui permet de t’inscrire dans la durée et de construire ton avenir. La saison passée, nous avons été cohérents à partir de novembre et bons à partir de janvier. Force est de constater que nous avons du mal à faire fructifier cette saison d’apprentissage. Les garçons sont travailleurs et à l’écoute, mais il nous manque encore ce brin de discipline tactique, notamment sur nos deuxièmes périodes.

Le groupe est jeune à ce niveau. Un joueur confirmé au niveau, c’est entre 80 à 100 matchs dans la division. Dans notre effectif, hormis [Farid] Talhaoui et [Salim] Moizini, aucun autre joueur n’a connu de saisons régulières au-dessus du CFA. Donc il faut être patient. Certains sortent de saisons blanches, d’autres découvrent le niveau, on doit encore travailler plus à l’entraînement. Ce n’est pas pour se cacher ou se trouver des excuses. Les garçons en ont conscience, on a un vrai groupe reconstruit à 50%. À Saint-Gratien,sur les 15 joueurs les deux tiers n’étaient pas avec nous ou ne jouaient pas l’année dernière.

Il y a de vrais attentes autour de l’équipe, on nous voit comme un cador du championnat. Est-ce qu’on en a le potentiel footballistiquement ? Oui. Je suis très clair. J’ai confiance dans mon groupe. Ce championnat est très usant et très serré.

C’est nouveau pour l’équipe et pour le club d’être si suivis. Je remercie tous les gens qui nous suivent. Ils nous accordent du temps, qu’ils enlèvent à leur famille donc merci beaucoup et c’est sincère. Je les invite d’ailleurs à venir au stade Balmont nous encourager et à monter ce qu’il nous manque le plus : un Kop. On est la seule équipe du National qui n’a pas de supporters avec grosse caisse, tambours, drapeaux. À l’extérieur on joue devant 1000 ou 1500 personnes. Merci à nos supporters virtuels d’envahir le stade Balmont ! Soyez exigeants avec nous. Nous le serons d’autant plus entre nous pour vous satisfaire et nous pousser vers de meilleurs résultats. »

Hugo Hélin

(Photo Lyon Duchère AS)

One Comment

  1. Nicolas Bruyas

    16 septembre 2017 at 10:19

    « Ils auraient quatre points d’avance sur le deuxième » (et pas aurait)..

    Sinon, merci pour le suivi des clubs lyonnais et le ton parfois décalé de nombreux papiers.

    Un gone expatrié

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>