Rudi Garcia avait raison, la saison de l’OL a commencé à la fin du mercato

OL

AVANT-MATCH. La formule avait tout de l’excuse après un cinquième match sans victoire en six journées. « On commencera notre saison mardi matin », prédisait Rudi Garcia après le nul contre l’OM le 4 octobre. uatre victoires et un nul plus tard, l’OL a en effet démarré comptablement sa saison. Et le club lyonnais semble même avoir encore une marge de progression.

> OL-Reims, ce dimanche à 13h00 (en direct sur Téléfoot)

Enjeu. A l’époque, Garcia faisait évidemment référence à la fin d’un mercato rallongé pour cause de covid. Son groupe n’a pas substantiellement changé, mais l’OL a notamment pu compter sur un Memphis Depay qui a vite digéré son non-départ au Barça.

Le Néerlandais n’est évidemment pas pour rien dans une bonne série qui s’est globalement divisé en deux parties, avec le nul à Lille au milieu : les victoires en profitant de son positionnement en faux 9 et de joueurs vifs qui prennent l’espace depuis les ailes face à des défenses naïves (Strasbourg et Monaco) et celles où la profondeur de banc de l’OL a fait la différence après une première heure compliqué (Sainté et Angers).

De quoi se remettre à regarder vers le haut, d’autant plus que cette belle série sans archi-dominer laisse augurer d’une marge de progression qui pourrait encore plus nourrir les ambitions si l’OL se mettait à bien tourner collectivement. Et un coup d’œil au calendrier pousse aussi à être gourmand : l’OL affrontera le PSG dans deux semaines pour un choc, et le reste des adversaires d’ici la trêve hivernale est plus abordable (Reims, Metz, Brest, Nice, Nantes). Surtout maintenant que la saison a vraiment commencé.

Compo.Entre envie de mobiliser tout le monde et tendance à laisser la même équipe après des victoires, il n’est pas facile de trouver à quels postes Rudi Garcia pourrait modifier son onze de base. Mattia De Sciglio sur un côté ? Bruno Guimaraes aligné dès le coup d’envoi ?  Moussa d’emblée pour lancer enfin l’effet ketchup ? On tente un truc sans grande conviction, mais en se rassurant en se disant qu’on devrait au moins en avoir huit de bon.

La compo probable de l’OL : Lopes – Dubois, Marcelo, Denayer, De Sciglio – Caqueret, Guimaraes, Paqueta – Kadewere, Memphis, Toko Ekambi.

Le prono de la rédac. On a évoqué les deux derniers matchs gagnés dans la dernière demi-heure, alors logiquement on a envie de miser sur… un match vite plié par l’OL. Maxwel Cornet ouvre le score d’entrée de jeu en surgissant au deuxième poteau sur un centre à ras de terre (4e), Lucas Paqueta marque son premier but avec l’OL pour vite faire le break (21e) et l’OL gère bien grâce à son expérience de ces horaires impliquant des collations décalées. Le score finit même par être très lourd grâce à Memphis Depay (61e), qui profite de la célébration pour faire la pub de son album, et Moussa Dembélé (77e), parce que ce pari finira bien par passer un jour.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

One Comment

  1. Ménès2Society

    29 novembre 2020 at 5:49

    Pas titulaire, Maxwell marque à la 4ème minute. Faut arrêter de le critiquer.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>