Avant Reims-OL : un 10 pour mener le jeu

Memphis

AVANT-MATCH. Il ne reste plus que 10 journées de Ligue 1 et le suspense est à son paroxysme, avec quatre équipes qui peuvent encore raisonnablement rêver de titre. L’OL joue en premier cette semaine, avec la possibilité de mettre la pression sur les autres.

> Reims-OL, ce vendredi à 21h00 (en direct sur Canal+ Sport)

Enjeu. Un chiffre rond, c’est évidemment l’occasion de regarder un peu ce que le calendrier réserve. Dur toutefois de trouver un favori en jetant un œil aux 10 derniers matchs des quatre gros de cette saison de Ligue 1. Lille, actuellement en tête, a le calendrier a priori le plus compliqué, avec un classement moyen des adversaires de 8,3 à l’orée de cette 29e journée (contre 9,8 pour l’OL et Monaco, et 10 pour le PSG), 4 matchs à domicile (contre 5 pour les trois autres) et 3 confrontations directes (toutes à l’extérieur). Le PSG est lui le seul à pouvoir perdre des plumes en coupe d’Europe, puisque les autres Français sont tous éliminés. L’OL a 3 confrontations directes, contre 2 pour le PSG et Monaco (toutes à domicile pour le club de la Principauté). Et d’autres équipes ont bien sûr le droit de jouer les arbitres, ce qui permet aux supporters lyonnais de vibrer devant d’autres matchs que ceux de l’OL. Et encore plus quand celui-ci joue en premier et a la bonne idée de gagner dès le vendredi.

Le calendrier de Lille (62 points) : Monaco (E) – Nîmes (D) – PSG (E) – Metz (E) – Montpellier (D) – OL (E) – Nice (D) – Lens (E) – Saint-Etienne (D) – Angers (E)

Le calendrier du PSG (60 points) : Nantes (D) – OL (E) – Lille (D) – Strasbourg (E) – Saint-Etienne (D) – Metz (E) – Lens (D) – Rennes (E) – Reims (D) – Brest (E)

Le calendrier de l’OL (59 points) : Reims (E) – PSG (D) – Lens (E) – Angers (D) – Nantes (E) – Lille (D) – Monaco (E) – Lorient (D) – Nîmes (E) – Nice (D)

Le calendrier de Monaco (55 points) : Lille (D) – Saint-Etienne (E) – Metz (D) – Dijon (D) – Bordeaux (E) – Angers (E) – OL (D) – Reims (E) – Rennes (D) – Lens (E)

Le groupe de l’OL : Lopes, Pollersbeck – Cornet, Bard, Diomandé, Denayer, Benlamri, Marcelo, Dubois, De Sciglio – Guimaraes, Mendes, Caqueret, Aouar, Paqueta – Memphis, Slimani, Toko Ekambi, Kadewere, Cherki.

Compo. La seule petite incertitude concernait la présence de Tino Kadewere dans le groupe.

Le Zimbabwéen y est bien, même si sa titularisation après l’alerte musculaire qui lui a fait rater la réception de Sochaux est du coup l’unique incertitude pour composer un onze désormais bien connu. A moins que Rudi Garcia ne change de formule pour redonner de l’allant à l’OL à l’entame de ce sprint final ? On pose la question pour avoir évoqué l’idée si c’est le cas, mais on n’y croit pas trop.

La composition probable de l’OL : Lopes – Dubois, Marcelo, Denayer, Cornet – Paqueta, Guimaraes, Aouar – Kadewere, Memphis, Toko Ekambi.


Le prono de la rédac. Reims est invaincu lors de ses 8 derniers matchs à domicile en Ligue 1 (3 victoires, 5 nuls), l’OL lors de ses 12 derniers déplacements en championnat (8 victoires, 4 nuls). On est donc tentés de jouer le nul qui perpétue ces deux séries, d’autant qu’on imagine bien un Reims sans trop d’ambitions et même trop faible pour être dangereux en contres, et un OL en manque d’idées collectives face à un bloc bas. Mais on va tout de même miser sur un 0-1 avec une action décisive d’un entrant en fin de match. Pourquoi pas Rayan Cherki par exemple (84e).

Revivez le dernier match
du monde d’avant

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>