Peter Bosz à l’OL : on vous spoile les jeux de mots

Bosz

PROSPECTIVE. Peter Bosz à l’OL, c’est fait ! C’est en tout cas ce que nous promettent les gens qui ont des infos, ou les sites qui n’en ont jamais mais qui les reprennent. Comment jouent les équipes de l’ancien coach de l’Ajax ou du Borussia Dortmund ? Quel est son style de management ? Acceptera-t-il l’invitation à la Villa Florentine ou préférera-t-il manger dans son camping-car avec des courses ramenées des Pays-Bas, comme toutes ces pinces de compatriotes ? Autant de questions auxquelles cet article ne répondra pas, puisqu’il est plutôt destiné à lister les jeux de mots que nous réserve le passage de Bosz à l’OL.

Les sponsorisés : « C’est bien, c’est beau, c’est Bosz » et « Bosz, du travail de pro »

La référence pop-culture : « Like a Bosz »

Pour un article de présentation de son style de jeu réjouissant pour les supporters après des années sans pressing cohérent sur la durée : « Bosz, Bosz, Bosz, I’m looking for a good time »

Pour un article datas : « Le Bosz des maths »

Pour un article tactique : « Le Bosz des matchs »

En cas de forte présence de jeunes dans le onze : « Baby Bosz »

En cas de leçon tactique infligée par Gérald Baticle : « Baby Bosz »

Quand l’OL aura pris 9 points sur les 3 premières journées : « Le Bosz magique »

Quand l’OL sera à 13 points après 11 journées : « Comment tuer son Bosz »

Le point sur les options tactiques pour mettre fin à une mauvaise série : « Bad Bosz, what you gonna do ? »

Après l’élimination en Coupe de France : « Encore une que Bosz n’aura pas »

Après la démonstration à Basaksehir/Besiktas/Galatasaray/Fenerbahce/Kasimpasa qui relance la saison : « Bosz fort »

Après le doublé Ligue 1 / Ligue des Champions : « Bosz à impériale »

Après le deuxième doublé Ligue 1 / Ligue des Champions : « Bosz repetita »

Après son départ : « Bosz de fin »

(Photo Bayer 04)

5 Comments

  1. Gurney

    28 mai 2021 at 6:35

    Il manque « bosz c est pas un peintre »

  2. Sodaa

    28 mai 2021 at 7:43

    C’est un peu court. On pourrait avoir

    La gangsta : Pay the cost to be da Bosz
    La poetique : Bosz endormi
    L’islamogauchiste : Hamdullah la bosz
    La scientifique : Boszon de Giggs
    La nulle : Claudio Boszvu
    La Kane ou la sucrée : HarriBosz
    La LGBT friendly : lesbosz
    La musicale : Böszendorfer
    La féerique : Carabosz

  3. Baptiste

    28 mai 2021 at 8:47

    Je suis déçu, même pas de référence à Bosz l’éclair après avoir éparpillé le champion en titre à l’extérieur. ^_^

  4. pancho

    3 juin 2021 at 12:14

    Et pas de « Touchez mon Bosz, monseigneur » après une victoire à la dernière minute ?
    Et que dire des Boszons lyonnais alors ?

  5. LeRouge

    16 juin 2021 at 4:21

    Après une victoire sur un coup de chatte : « touchez ma bosz mon seigneur »

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>