OM-OL : descendre le Rhône pour remonter sur le trône

OL

AVANT-MATCH. Le rebond à Brest, après l’accident contre Montpellier, n’a pas bien rassuré les sympathisants de l’OL. On ne sait plus trop à quoi s’attendre avec l’OL, mais tant qu’il s’agit de lutte pour le titre, surtout un soir de match au Vélodrome, on l’attend avec impatience, et c’est toujours ça de pris.

Le Fraude Book
de la 27e journée

Enjeu. Parmi les échappés en tête de la Ligue 1, c’est au tour de l’OL de jouer en dernier, et donc en connaissant des résultats de ses concurrents. Participer à ce petit jeu du « qui joue quand ? » est déjà un petit plaisir qu’on avait oublié au stade de la 27e journée. Il faudra donc profiter des points perdus par X, et ne pas perdre de terrain sur Y (a minima Paris, puisqu’on publie cet article dimanche matin). Le coefficient d’intérêt de la partie est augmenté par l’identité de l’adversaire, même si Marseille est une équipe et un club totalement à la ramasse sportivement depuis de longues semaines.

On trouve aussi des enjeux plus centrés sur l’OL, dont on attend davantage de maîtrise sur ses matchs. Car, sans retomber au niveau de jeu le plus déprimant qu’on ait connu ces dernières saisons et tout en gardant une certaine cadence, l’équipe de Rudi Garcia affiche depuis 2021 tout un tas de symptômes qui inquiètent dans la perspective d’un sprint final vers l’Hexagoal. A plus court terme, on aimerait aussi voir l’OL le plus haut possible au soir de la 28e journée, celle à laquelle on pourra faire tout un tas de blagues sur le championnat tronqué de l’an passé en chambrant les Rennais et les Marseillais. Ça passe par un coup ce soir au Vélodrome.

Le groupe de l’OL : Lopes, Pollersbeck – Bard, Benlamri, Cornet, De Sciglio, Denayer, Diomandé, Dubois, Marcelo – Aouar, Guimaraes, Caqueret, Paqueta, Mendes – Cherki, Kadewere, Memphis, Slimani, Toko Ekambi.

Compo. Toutes les lignes sont soumises à l’incertitude.

Derrière, le retour de blessure de Marcelo et la fragilité récurrente des latéraux rebattent les cartes. Caqueret et Guimaraes sont des alternatives solides pour les trois titulaires du milieu, dont l’état de forme et/ou le rendement est fluctuant. Difficile de ne pas imaginer également Cherki et Slimani bousculer la hiérarchie pour les places autour de Memphis devant. Garcia, à qui ces dynamiques n’ont pas pu échapper, va donc certainement ne rien changer et aligner le onze habituel.

La composition probable de l’OL : Lopes – Dubois, Marcelo, Denayer, Cornet – Paqueta, Mendes, Aouar – Kadewere, Memphis, Toko Ekambi.

Le prono de la rédac. Pas de bol pour le rédacteur en chef du Libéro Lyon qui, dans une chronique sulfureuse de son dernier podcast, affirmait attendre les matchs contre l’OM avec plus d’impatience que ceux contre Sainté. Celui-ci s’avère proche de la purge. A vingt minutes de la fin, toutefois, Khaoui ouvre le score d’une frappe écrasée du droit qui trompe Lopes (1-0, 69e), « masqué au départ du ballon » (expression super-éculée du foot, mais y a-t-il une alternative crédible ?). Suite à une batterie de changements offensifs immédiats de Garcia, l’OL égalise six minutes plus tard par Aouar (1-1, 75e), laissant espérer une fin de match débridée qui n’arrivera pas.

Eloi Pailloux

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>