OL : tout pour voir rapidement un effet Rudi Garcia

Garcia

CALENDRIER. La fin de la trêve internationale est toujours l’occasion de se pencher sur le calendrier à venir pour l’OL. Et après avoir vécu quinze jours loin d’être calmes, le club lyonnais va maintenant tenter de se redresser avec son nouvel entraîneur Rudi Garcia. Qui pourra compter sur un enchaînement plutôt favorable pour ses débuts.

Du mal-classé pour remonter

Quand on a perdu des points contre Amiens ou Brest, il est évidemment difficile de considérer un match comme gagné d’avance. On s’arme donc de toutes les précautions oratoires nécessaires, à base de respect de l’adversaire et de rencontres qui se jouent sur le terrain, mais l’OL a normalement de quoi quitter la deuxième partie de tableau et sa 14e place actuelle assez rapidement. Parce que le 10e n’est qu’à trois points, déjà.

Mais surtout car le hasard du calendrier offre à l’OL trois matchs d’affilée contre des équipes encore plus mal classées que lui pour l’instant, et qui sont même les trois dernières de Ligue 1 avant la 10e journée. Les Lyonnais recevront en effet Dijon (19e) ce samedi avant d’accueillir Metz (20e) le suivant, puis de se déplacer à Toulouse (18e) dans deux semaines. Sur le papier, il y a donc largement de quoi prendre 7 points, pour ne pas dire 9. Sans manquer de respect à personne, évidemment.

À lire aussi > L’OL de Sylvinho
au révélateur statistique

Du prestigieux pour briller

Mais avec 6 matchs en 23 jours (seuls les 16e de finale de Coupe de la Ligue, prévus les 29 et 30 octobre et auxquels l’OL n’est pas convié en tant qu’européen, permettront aux Gones d’attendre une semaine entre deux rencontres), l’OL ne pourra pas affronter que des équipes qui visent le maintien. Encore moins en Ligue des Champions, où la double confrontation contre le Benfica (champion du Portugal en titre) pourrait déjà lui permettre de s’assurer un printemps européen. L’OL a en effet quatre points d’avance sur les Lisboètes, et une victoire et un nul contre eux serait donc l’assurance de finir à l’une des trois premières places du groupe et d’être (au pire) reversé en Ligue Europa.

Une autre bonne façon pour Garcia de réussir ses débuts et de faire taire (un peu) les supporters qui ne lui ont pas pardonné son comportement en conférence de presse avec l’OM. Le dernier match avant une trêve internationale où Olivier Giroud fera fermer des bouches contre la Moldavie et l’Albanie sera d’ailleurs un déplacement au Vélodrome, une autre excellente occasion pour Rudi d’accélérer son processus d’adoption en faisant valoir un « effet Garcia ». À condition évidemment de ne pas mettre fin à une série de 5 matchs sans défaite de l’OL au Vélodrome, et d’avoir fait le taf avant.

Le calendrier jusqu’à la prochaine trêve internationale

OL – Dijon, samedi 19 octobre à 17h30

Benfica – OL, mercredi 23 octobre à 21h00

OL – Metz, samedi 26 octobre à 20h00

Toulouse – OL, samedi 2 novembre à 20h00

OL – Benfica, mardi 5 novembre à 21h00

OM – OL, dimanche 10 novembre à 21h00

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>