OL U17 : bilan d’une saison parfaite

JEUNES. Pour débuter le bilan des équipes du centre de formation de l’Olympique Lyonnais, honneur aux U17, auteurs d’une saison remarquable par rapport aux ambitions du début de saison.

Olympique Lyonnais

Debout : Stanislas Lebongo, Christopher-Martins Pereira, Alexandre Roselli, Thomas Richard, Alan Dzabana et Waly Diouf. Accroupis : Houssem Aouar, Timothée Cognat, Jordy Gaspar, Adil Benjeddi et Yoann Martelat. (Photo Twitter Thomas Richard)

Le Derby comme déclic

Malgré un difficile début de championnat, entamé par une victoire trompeuse contre l’AS Montferrand (3-0), une défaite cinglante et méritée à Sochaux (3-0) puis un nul à la Plaine des jeux face à Auxerre, les U17 de l’OL ont réalisé ensuite une saison régulière quasi parfaite, ne concédant qu’un seul nul, avant la trêve, contre Sochaux (0-0). Le déclic ? Le Derby, bien sûr. Le 13 octobre, les joueurs d’Armand Garrido l’emportent sur le Terrain n°10 face à Saint-Étienne (1-0) au terme d’un match difficile, disputé sous une pluie battante. C’est Houssem Aouar, tout juste 15 ans, qui libère les siens et lance la machine vers le titre. L’OL l’emportera à nouveau au retour (1-2), malgré un important contingent de Green Angels venus ce jour-là pour encourager les jeunes de l’ASSE. Les Verts, pas si loin de l’OL au cours des deux matchs, ne termineront finalement qu’à la quatrième place de la poule.

Les chiffres de la saison régulière

26 victoires, 2 nuls et 1 défaite.

63 buts marqués et 8 encaissés (+55), meilleure défense tous groupes confondus.

97 points, record de la saison tous groupes confondus.

19 matchs sans encaisser de buts pour 3 matchs sans marquer.

Meilleurs buteurs : Thomas Richards (20 buts), Alan Dzabana (11 buts), Houssem Aouar (8 buts).

Olympique Lyonnais

Lire : les U17 à suivre

 

Un OL impitoyable en phase finale

Quand les Lyonnais prennent la route pour Angers, où ils doivent disputer le quart de finale face au SCO le 21 mai, cela fait dix ans que l’OL n’a pas remporté le championnat de France U17. C’était avec les Benzema, Ben Arfa, Rémy et autre Mounier. Une seconde mi-temps de grosse qualité leur permet d’écarter Angers (3-1). En demi-finale contre Nancy, ils l’emportent sur un score identique, après avoir connu quelques sueurs foides, quand les Nancéiens sont revenus à 2-1 au retour des vestiaires et jusqu’à ce qu’Alan Dzabana n’inscrive le troisième but à vingt minutes de la fin. Et jamais deux sans trois : c’est une nouvelle fois sur le score de 3 à 1 que les Lyonnais battent le PSG en finale, en ayant cette fois beaucoup moins tremblé, les Parisiens n’inscrivant leur but que dans les arrêts de jeu. Une victoire tactique pour Armand Garrido face une équipe qui contrôlait le ballon et que ses joueurs ont pressé haut pour marquer en contre.

Vidéo : les buts de la finale

 

Les chiffres des playoffs

3 victoires, 9 buts marqués et 3 buts encaissés (trois fois 3-1).

Buteurs : Thomas Richard (4 buts), Houssem Aouar et Alan Dzabana (2 buts), Timothé Cognat (1 but).

Bilan de la saison : une énorme force morale

Au début de l’année, on pouvait émettre de sérieux doutes sur cette équipe où aucun joueur ne sortait du lot et qui se trouvait dans un groupe difficile, avec Auxerre, Saint-Étienne ou encore Sochaux. Si les premiers matchs n’ont fait que confirmer cette impression, le groupe a vite montré des valeurs morales et de sacrifice extraordinaires. Le coach Amand Garrido n’a d’ailleurs cessé de répéter en fin de saison que ce n’était pas le meilleur effectif qu’il ait eu ces dernières années mais que c’était celui qui avait eu la meilleure mentalité. Et si des individualités se sont révélées au fil des rencontres, c’est bien la combativité de cette équipe qui lui a permis d’ajouter une ligne au palmarès du centre de formation de l’Olympique Lyonnais.

 

Les joueurs : une colonne vertébrale au top

Stanislas Lebongo a fait le travail dans les cages et on reparlera de lui dans le futur.

La défense a été le point fort de l’équipe au cours de cette sublime saison. L’axe composé de Waly Diouf et Alexandre Roselli, très complémentaires, a été impeccable.

Au milieu, ils sont trois à avoir alterné aux deux postes de récupérateurs. Elisha Owusu, Yoann Martelat (qui vient se signer un contrat stagiaire) et Christopher Martins-Pereira ont parfaitement assuré dans leur rôle, tant dans le harcèlement de l’adversaire que dans la relance.

Comme en témoignent les 2,5 buts de moyenne inscrits par match, l’attaque a été à la hauteur toute la saison. Mais on soulignera aussi l’investissement défensif de de Thomas Richard, Alan Dzabana et Houssem Aouar, symbole de l’état d’esprit insufflé par Armand Garrido sur l’ensemble de l’équipe. Une équipe qui, rappelons-le, n’a encaissé que 11 buts en 29 matchs (moins de 0,4 but par rencontre) !

La déception Oueslati

Difficile de trouver un flop dans cette équipe. Mais Habib Oueslati – dont le frère joue Kader, 23 ans, appartient à l’Aletico et est international tunisien – n’a pas été à la hauteur des espoirs placés en lui. Considéré comme le meilleur joueur du sud de la France, ce milieu offensif, que l’OL est allé chercher au Sporting Toulon il y a deux ans, a eu beaucoup de mal à être décisif et à faire la différence. Sa petite taille semble pour l’instant un handicap que sa technique ne compense pas. Le passage en U19 peut lui être fatal, d’autant plus qu’il sera en concurrence avec Damien Andrey, qui a peu joué en U17 mais qui a montré de belle chose en fin de saison avec les U19. Mais il ne faut pas enterrer Oueslati, qui a suffisamment de talent pour se remettre d’une saison compliquée, comme d’autres en ont connues avant lui au cours de leur formation.

Aour et Richard, les révélations

Houssem Aouar n’aura que 16 ans le 30 juin, ce qui ne l’a pas empêché d’être préféré aux « deuxième année » Oueslati et Andrey. Ce milieu offensif a étonné par sa vision de jeu et sa faculté à être décisif dans les matchs ultra-importants, comme lors du Derby à la Plaine des jeux, où il marque le seul but d’une tête sur un corner, ou encore en finale face au PSG (un but, une passe dé’). Techniquement très fort, Aouar est également bosseur, ce qui ne gâche rien. Il sera le leader offensif des U17 l’an prochain, même si on devrait régulièrement le voir avec les U19.

Thomas Richard, buteur à 24 reprises, a été le grand artisan du superbe parcours lyonnais. En difficulté lors des premiers matchs, le n°9 de l’OL a su se remettre en cause et revenir très fort. Intouchable lors de la deuxième partie de saison, il a marqué dans le Derby retour chaud bouillant avant d’inscrire quatre buts en trois matchs lors des play-offs. Richard va vite et est d’ores et déjà très adroit devant les cages, même s’il doit améliorer son pied gauche. Il sera très attendu à la pointe de l’attaque des U19. Ce sera une autre paire de manches mais il peut largement franchir le palier.

Olympique Lyonnais

Thomas Richard a inscrit 24 buts cette saison. « J’ai atteint mon objectif personnel. » (Photo Twitter Thomas Richard)

Thomas Richard : « On a été très solides collectivement »

Quelques jours après ce titre, avec un peu de recul, quel regard portes-tu sur la saison de l’équipe ?

On a eu un début de saison difficile avec une défaite 3 à 0 à Sochaux puis un nul à Auxerre. Mais ensuite, on a su relever la tête et travailler encore plus à l’entraînement pour atteindre l’objectif des play-offs que l’équipe s’était fixé. Et à partir de la 4e journée, on a fait un sans-faute.

Votre collectif a été impressionnant tout au long de l’année…

Oui c’est sûr, on a été très solides collectivement, c’est ce qui a fait notre force pendant toute la saison. Défensivement, on a été très bons car on a encaissé peu de buts. Et on a su marquer quand il fallait.

Tu termines la saison avec 24 buts dont 4 en play-offs, es-tu content de ta saison ?

Oui, j’ai atteint mon objectif personnel, qui était de marquer entre 20 et 25 buts cette année, donc je suis satisfait de ma saison en général.

Olivier Mas (avec YY)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>