OL – Toulouse (4-0) : wesh poteaux !

OL

LES NOTES. Il a d’abord fallu compter sur l’aide des montants pour éviter l’ouverture du score des Toulousains (un poteau d’Andy Delort à la 8e, une barre transversale de Corentin Jean à la 21e). Et puis l’Olympique Lyonnais a déroulé, grâce à des minasses en barre rentrante de Christophe Jallet (35e) et Maxwel Cornet (47e), avant un doublé de Memphis Depay (53e et 82e). Retour sur le deuxième match à quatre buts de l’OL cette semaine à domicile.

 

Dimanche 12 mars 2017, 29e journée de Ligue

Olympique Lyonnais – Toulouse FC 4-0

Buts : Jallet (35e), Cornet (47e) et Memphis (53e, 82e)

Avertissements : Darder (4e) pour l’OL, Yago (32e) Trejo (88e) pour Toulouse

OL : Lopes – Jallet, Yanga Mbiwa, Mammana, Morel – Ferri, Gonalons (cap), Darder – Cornet, Fekir (Valbuena, 71e), Memphis (Ghezzal, 86e). Entr. : Bruno Genesio.

TFC : Lafont – Yago (cap.) (Toivonen, 52e), Diop, Jullien, Moubandjé – Somalia, Blin (Doumbia, 47e) – Jean, Trejo, Sylla – Delort (Durmaz, 72e). Entr. : Pascal Dupraz.

Lopes 6 – Jallet 8, Mammana 4, Yanga-Mbiwa 4, Morel 4 – Ferri 6, Gonalons 5, Darder 4 – Cornet 3, Fekir 4, Memphis 7

 

Quelqu’un a-t-il échangé Christophe Jallet et Maicon ? Non seulement le Divin Chauve réussit l’exploit de faire des discours renversants de dix minutes et de s’échauffer pendant dix minutes lors d’une pause d’un quart d’heure (selon Jérémy Morel, visiblement tellement bouleversé par l’allocution de Jaja qu’il en a perdu toute notion du temps), mais il carbure aussi sur le terrain depuis deux matchs. De retour à son meilleur niveau, Christophe Jallet a aujourd’hui bien débloqué la situation d’une frappe puissante à un moment où cet OL retouché ne dominait pas vraiment son sujet et avait eu besoin de l’aide des montants pour conserver sa clean-sheet.

À côté de lui, ses collègues de la défense ont globalement été fidèles à eux-mêmes. Anthony Lopes a fait le taf quand il le fallait (il dévie légèrement la frappe sur le poteau de Delort, et on peut même considérer que sa sortie rapide a forcé Jean à tirer sur la transversale). Emanuel Mammana a montré son sens de l’anticipation et ses qualités techniques, mais a aussi connu quelques moments de flottement. Mapou Yanga-Mbiwa a confirmé qu’il était plus facile de jouer avec Samuel Umtiti que sans (il suffit de regarder les stats du Barça pour le savoir, ceci dit). Jérémy Morel n’a pas fait grand chose, et on se dit que Maciej Rybus aurait sans doute pu le faire souffler (même si le Polonais a souvent semblé vouloir nous prouver le contraire lorsqu’il a joué).

 

On rassure ceux qui ont été énervés par le Darderisme (terme soit dit en passant jamais employé sur les réseaux sociaux et qui désigne donc des gens qui aiment un joueur de foot et en disent du bien, quelle horreur), le manque de temps de jeu a semblé couper les jambes de Sergi Darder. L’Espagnol n’a été que l’ombre de lui-même, au point qu’on aurait pu le confondre avec un Jordan Ferri bien plus juste techniquement. C’est dire.

On notera aussi que Maxime Gonalons a montré un gros impact dans les duels. S’il n’a pas toujours su protéger sa défense, Captain Max a malgré tout semblé plus en forme que lors de ses dernières sorties. 

 

Devant, Nabil Fekir a joué son rôle de false 9 en se baladant entre les lignes. Sans doute trop ou pas assez bien, vu qu’on ne l’a que très peu vu. Il a malgré tout ouvert des espaces dans l’axe pour Maxwel Cornet, qui a tout raté sauf un improbable enchaînement passements de jambes – patator du droit sous la barre.

Enfin, Memphis Depay était clairement là pour être le facteur X de l’équipe, celui qui doit faire la différence tout seul. Très souvent recherché par ses coéquipiers (pour ne pas dire toujours), il a beaucoup tenté. Ce qui inclut forcément du déchet, mais lui a tout de même permis de mettre un doublé dont un lob du milieu de terrain qui devrait lui valoir une nomination aux trophées UNFP.

Hugo Hélin

(Capture d’écran beIN Sports)

4 Comments

  1. Dubost

    13 mars 2017 at 11:47

    Mapou en progrès, il aurait mérité la moyenne :o

  2. Philou passe

    13 mars 2017 at 2:43

    Cornet est droitier, en fait. Ça explique plein de choses.

    • Etienne

      13 mars 2017 at 3:34

      Meilleur commentaire du jour !

  3. Etienne

    13 mars 2017 at 3:37

    On a bien vu le même match ! C’est assez fou de se sentir chanceux dans un match gagné 4 à 0 mais bon l’équipe reprend confiance et la rotation d’effectif a enfin donné un résultat. Je me suis fait la même réflexion concernant Morel : pourquoi ne pas l’avoir fait sortir pour souffler un peu ? Bref c’est un match qui ne laisse pas de regrets, c’est fou mais visiblement ça arrive !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>