OL – Rennes : au fait, il y a aussi un match

Dembélé

AVANT-MATCH. Entre l’hommage à Bernard Lacombe et l’accueil réservé à son équipe par un stade amputé d’une partie du virage sud, les regards seront plutôt tournés ailleurs que sur le terrain au Parc OL ce dimanche. La réception de Rennes est pourtant loin d’être dénuée d’enjeu.

> OL-Rennes, ce dimanche à 17h00 (en direct sur beIN 1)

Enjeu. Les Bretons pointent en effet deux longueurs devant l’OL, qui pourrait donc les doubler et grimper à la cinquième place de Ligue 1. Et donc être dans les clous de l’objectif annoncé par Juninho il y a quelques semaines, celui d’un top 6 à la trêve (l’OL pourrait même toujours mathématiquement rêver d’entrer en 2020 sur le podium). Sauf que le Rennes de Julien Stéphan est venu gagner ses deux matchs au Parc OL et voudra continuer à se tailler une réputation de bête noire, même sans Ramy Bensebaini, et sauf que l’ambiance sera forcément particulière et imprévisible.

Le groupe de l’OL : Lopes, Tatarusanu – Rafael, Tete, Marcelo, Denayer, Andersen, Bard – Tousart, Mendes, Caqueret, Aouar, Reine-Adélaïde – Terrier, Traoré, Cornet, Dembélé, Memphis.

Compo. Dans ce genre d’enchaînement de matchs, le jeu est toujours de trouver la dose de turn-over.

Et ce n’est pas facile à deviner cette fois-ci : Rennes est un adversaire coriace et même si Leipzig était la priorité de la semaine écoulée, la suivante comportera un match de Coupe de la Ligue, compétition qui sert toujours à faire tourner. On imagine donc pour ce dimanche une équipe proche de l’équipe-type, celle en 4-4-2 avec JRA et Aouar sur les côtés et Memphis devant avec Dembélé. Même si Bard ou Caqueret peuvent aussi espérer débuter selon les états de forme des uns et des autres.

La composition probable : Lopes – Tete, Andersen, Denayer, Rafael – Reine-Adélaïde, Tousart, Mendes, Aouar – Dembélé, Memphis.

Le prono de la rédac. Pour le match, va pour un 1-1 avec une ouverture du score sur laquelle Raphinha fait du sale sur Rafael ou Bard (selon qui débutera) et centre en retrait pour Niang (23e) avant que Memphis n’égalise en début de deuxième période (57e) sans que l’OL n’arrive ensuite à emballer la rencontre (malgré deux montants trouvés en fin de match par Reine-Adélaïde et Andersen sur corner). Pour l’ambiance, on a du mal à l’imaginer totalement délétère après le communiqué du KVN qui a a aplani quelques angles, mais plutôt déconnectée du match et en mode service minimal côté virage et plate et ponctuée de quelques sifflets épars côté latérales. Mais on a quand même moins de doutes sur le fait que Raphinha dribblera son latéral vu les derniers matchs de Rennes sur lesquels on est tombés.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>