OL : quelle défense pour la fin de saison?

COMPO. La surprenante défense alignée par Rémi Garde depuis trois matchs prend systématiquement un but mais ne perd pas. Suffisant pour rester en place jusqu’à la fin de la saison ? Pas sûr. Les options sont nombreuses, ce qui n’est pas vraiment bon signe à quatre journées de la fin du championnat.

 

  Option 1  

 

Fofana, Koné, Umtiti et Dabo

Celle-là, personne ne l’avait vue venir. Et pourtant, elle semble tenir la corde puisque Rémi Garde l’a reconduite contre Saint-Étienne alors qu’il avait tous ses défenseurs centraux à disposition.

À droite, Gueïda Fofana profite à fond de la situation de plus en plus floue d’Anthony Réveillère. L’absence de l’international français avait coûté cher à l’OL (1 point en quatre matchs contre Marseille, Bastia, Sochaux et Reims), mais son retour difficile contre Toulouse a été vite et fermement sanctionné : sortie à la mi-temps et humiliation publique du coach à la sortie du match (« J’ai jugé que sa performance était insuffisante »). Depuis, on ne parle plus de la prolongation de contrat de Réveillère, ce qui confirme que la situation dépasse le seul cadre sportif. Il semble donc que Fofana ait à poursuivre son intérim, même s’il a été moins performant à Montpellier et dans le Derby qu’après sa rentrée contre Toulouse, surtout défensivement.

À gauche, s’il est moins régulier qu’en première partie de saison et qu’il a beaucoup souffert à la Mosson, Mouhamadou Dabo continue à être ce joueur ni bon, ni mauvais, bien au contraire. S’il a prouvé qu’on pouvait toujours compter sur lui, à la différence de la plupart de ses camarades de la défense, Dabo semble pourtant désigné comme le premier à sauter en cas de changement. Surtout qu’il a démontré à plusieurs reprises son incapacité à être aussi performant à droite… sur son bon pied.

 

Bakary Koné et Jimmy Briand à Tola Vologe

Bako Koné, ici au duel avec Jimmy Briand à Tola Vologe, est redevenu titulaire à l’OL à la surprise générale. Mais pour combien de temps encore ? (Photo Le Libéro Lyon – Gaspard Moreau)

 

Bako Koné aura été l’un des joueurs les plus médiocres du championnat de France au cours de l’année 2012, affichant même une incroyable régularité dans ses « performances », saupoudrées de « chef-d’œuvres », comme à Nice en Coupe de la Ligue (défaite 3-1). Son annus horribilis est terminée. Et s’il n’est pas non plus devenu un Ballon d’Or en puissance, force est de constater qu’il a été davantage rassurant en avril.

Finalement, il n’y avait guère qu’Umtiti qui apparaissait comme une certitude dans cette improbable défense. Mais l’international U20 traverse un printemps difficile et n’a pas su profiter de la mise à l’écart de Lovren, ni de la suspension de Bisevac pour s’installer comme le patron de la défense centrale. Mais vu le potentiel du garçon, on n’imagine mal Rémi Garde le sortir d’un onze qu’il n’a plus quitté depuis début novembre. Un retour à gauche, en revanche…

 

  Option 2  


Fofana, Koné, Bisevac, Umtiti

Dabo, trop léger à gauche ? Umtiti n’a pas su prendre le leadership dans l’axe ? Pas envie de sanctionner Bisevac ? La solution est toute trouvée. À cela près que Bisevac n’est pas un axial gauche. Mais entre ça et ne pas jouer, le choix de Serbe sera vite fait. Réveillère peut également reprendre sa place à droite dans une composition presque naturelle si l’on prend en compte les états de forme actuels et les forces à présence. Mais qui induirait trois modifications dans la défense d’un équipe invaincue depuis trois matchs.

 

  Option 3  

 

Réveillère, Bisevac, Lovren Umtiti

C’est la défense de l’équipe type. La reconstituer nécessiterait de tout chambouler mais Rémi Garde pourrait faire le choix de compter sur ses tauliers au moment d’aller arracher une qualification pour la Ligue des Champions. Il faudrait pour cela que Réveillère revienne en forme et/ou en grâce. Dans le cas contraire, Fofana pourrait toujours poursuivre son intérim.

Les plus cyniques pourront également relever que cette composition permettrait d’exposer Lovren aux recruteurs étrangers tout en laissant Koné sur une bonne impression…

 

  Option 4  

 

Bisevac, Koné, Lovren, Umtiti

Quatre stoppeurs et du muscle pour un minimum de prise de risque derrière puisque tous les artistes sont désormais associés au milieu. La théorie est un peu rudimentaire mais pas totalement dénuée de sens. Bisevac n’a jamais été considéré comme un latéral depuis son arrivée l’été dernier, mais il sortait alors d’un semestre sur le côté sous la direction d’Ancelotti. Et si la paire Koné-Lovren n’a jamais fait d’étincelles, elle bénéficierait d’une garde rapprochée qui pourrait la sécuriser. Cela ressemblerait à un sacré coup de la part de Rémi Garde. Mais pas moins que la défense à cinq qu’il avait alignée en décembre au Parc pour surprendre le PSG. Un PSG qu’il faudra à nouveau surprendre le 12 mai.

Pierre Prugneau

3 Comments

  1. DolceVita

    1 mai 2013 at 6:03

    J’opterai pour la 2ème (Fofana, Koné, Bisevac, Umtiti). A 4 journées de la fin il ne faut pas tout chambouler, il faut s’appuyer sur les forces en présence pour au moins conserver la 3ème place.
    Lovren a trop enchaîné de boulette pour récupérer une place. Fofana assure correctement à droite. Seul bémol j’ai trouvé Big Sam’ trop fragile dans l’axe contre SaintT, trop d’erreurs de concentration alors je le décalerai à gauche pour profiter du leadership de Bisevac.

    • Pierre Prugneau

      1 mai 2013 at 7:07

      Je suis assez d’accord, même si rien ne vaut un Réveillère au top. Et j’aime beaucoup le surnom Big Sam.

  2. -Twist-

    2 mai 2013 at 12:17

    J’avoue ne pas trop à quel saint me vouer :
    – Le longtemps Papy Koné revient en forme.
    – Lovren est au fond du trou
    – Umtiti déçoit depuis qqs temps déjà
    – Dabo fait le boulot honnêtement mais ne sert pas à grand chose (mais n’est plus expulsé, c’est déjà ca).
    – Bisevac, je sais pas trop quoi en penser. Il peut avoir un coté dilettante assez horripilant…

    Mais pour moi, la vraie question c’est Réveillère : il devient quoi pépère ? Parce que je veux bien qu’il y ait des soucis physique, qu’il remonte difficilement la pente, mais quand bien même non ? On a zéro information sur son cas alors qu’il a été un des tauliers de l’année.

    Je n’ai d’ailleurs pas saisi la sortie de Garde à son encontre, alors que le père Rémi ne s’est permis à aucun moment de l’année de juger publiquement un de ses joueurs (Dejan, si tu nous regardes).

    Bref, un article sur la situation de Réveillère en ce moment, je prends. :)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>