Imbula, une pépite qui vaut déjà un lingot

TRANSFERTS. Le Guingampais Gianelli Imbula est une révélation de cette saison de L2. Le jeune milieu de terrain, qu’on dit suivi par les plus grands clubs, y compris par l’OL, est annoncé par ceux qui le connaissent comme un phénomène. Pourquoi ? Découverte.

transferts ol

Gaucher et polyvalent, Gianelli Imbula (ici devant le Sedanais formé à Lyon Yoann Court) a tout pour plaire à l’OL. Sauf son prix… (Photo Panoramic – Guillaume Ramon)

 

À moins d’être un féroce suiveur des joutes de la Ligue 2, le cas Gianelli Imbula est une énigme. Qui est ce jeune gars de 20 ans annoncé par tous comme un phénomène ?

Le douloureux épisode du PSG

Né le 12 septembre 1992 à Vilvoorde, en Belgique, Gilbert Imbula Wanga, de son vrai nom, grandit à Argenteuil, en région parisienne. C’est non loin, à Colombes, qu’il prend sa première licence au Racing Club de France. Le PSG repère le gamin et l’intègre à son centre de préformation. Mais l’aventure tourne court et au bout d’une saison, c’est le retour à la case départ. « On a récupéré un gamin déstabilisé, qui avait mal vécu cette période pour des raisons extra-sportives, se rappelle son entraîneur au RCF, Robert Hadmar. Il l’a perçu comme un échec. » L’ado évolue alors au poste de milieu offensif. « Il avait déjà du ballon mais il avait besoin de prendre de l’assurance et d’être encadré. » Son départ pour Guingamp, qui l’a repéré lors d’une détection, « a été une bonne chose, il a trouvé un club familial qui lui fait confiance ».

Guingamp, le tremplin

En Bretagne, Gianelli suit l’apprentissage classique en centre de formation, jusqu’à ce que tout s’accélère lorsqu’il est repéré par l’entraîneur de l’équipe première, qui était alors Victor Zvunka. « J’ai tout de suite vu qu’on avait affaire à un talent qui sortait de l’ordinaire », se rappelle l’actuel coach de Nîmes. En octobre 2009, Imbula dispute son premier match avec la A à son poste de prédilection, milieu défensif, devenant à 17 ans et un mois le plus jeune joueur de l’histoire à évoluer en L2. Dans la foulée, il signe un premier contrat pro et devient un titulaire régulier dès la saison suivante, en National. « Grâce à cette relégation, lui comme d’autres jeunes ont pu bénéficier de plus de temps de jeu et il a su saisir cette chance », estime Coco Michel, entraîneur de la réserve. À seulement 20 ans, il vient en effet déjà de passer le cap des 100 matchs chez les pros. « Avec Gourvennec comme entraîneur et un gars d’expérience comme Lionel Mathis à ses côtés, il est dans les conditions idéales pour continuer à progresser. »

 

Dans les pas de Malouda…

Fan d’Abou Diaby, Imbula possède des qualités similaires de milieu « box to box », capable de gratter des ballons et de perforer le premier rideau défensif adverse grâce à son exceptionnel talent de conservation de balle. « C’est simple, tu ne peux pas lui prendre le ballon », observe Gourvennec, qui l’a également testé cette saison au poste de latéral gauche. « Sa polyvalence est intéressante mais c’est au milieu de terrain qu’il s’exprime le mieux », analyse de son côté Zvunka, qui lui trouve des similitudes avec un autre joueur révélé à l’EAG : Florent Malouda. Ce dernier avait ensuite explosé lors de son transfert à Lyon.

Dragué par l’Angleterre

Imbula pourrait-il emprunter le même parcours ? Possible, les dirigeants rhodaniens suivent depuis longtemps le phénomène, qui est sous contrat avec l’EAG jusque 2015 et dont la valeur est déjà estimée à près de 10 millions d’euros. Problème : la concurrence est grande. Zvunka croit savoir que « des clubs du sud » se montrent très pressants à l’idée de signer le prodige, citant Marseille et Monaco. Mais l’avenir à plus ou moins long terme d’Imbula pourrait se dessiner en Angleterre, où son profil a de quoi séduire. Arsenal et Chelsea sont d’autant plus motivés que le jeune joueur d’origine congolaise vient enfin d’obtenir la nationalité française. De quoi faciliter les démarches administratives…

Régis Delanoë

2 Comments

  1. Safou

    10 juin 2013 at 12:39

    Juste une petite rectification pour le coach Robert H du Racing,le retour de GIANNELLI à Colombes n’était pas pour des raisons qu’il a cité…mais bon tout le monde veut maintenant dire son mot…

  2. Safou

    10 juin 2013 at 12:42

    Juste une rectification sur le commentaire du coach Robert H du RCP 92,le retour de Giannelli à Colombes n’était pas pour les raisons qu’il a cité,mais bon…souvenir souvenir coach

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>