OL-PSG : le public en principal absent

OL

AVANT-MATCH. C’est le genre de matchs auxquels on pense en se levant, et même en se rasant. OL-PSG se jouera, comme les autres, à huis clos.

> OL-PSG, ce dimanche à 21h00 (en direct sur Canal+)

Enjeu. Pas besoin de parler trop longtemps des enjeux sportifs, il suffit de regarder le classement pour les apercevoir. De quoi regretter encore plus le contexte sanitaire et ce huis clos pour une confrontation directe aussi importante à un tel moment de la saison, ce que n’a encore jamais connu un Parc OL qui n’a pourtant pas eu besoin de ça pour déjà s’embraser. Car il y a toujours quelque chose de spécial dans ces soirées de chocs décinois, un quelque chose qui ne fait pas oublier Gerland mais écrit sa propre histoire.

Et un quelque chose qu’il est impossible de quantifier : simple accompagnement du spectacle ou vrai rôle actif dans les performances de l’OL, qui a battu 3 fois le PSG en 5 affrontements au Formidable Outil ? Dur à dire, le lyrisme ayant ses limites. Personne dans le public n’aurait pu imaginer le coup du sombrero de Sergi Darder sur Thiago Silva ou l’étrange trajectoire du tir désarticulé au buzzer de Memphis Depay. Mais il n’est pas impossible d’imaginer que le PSG, qui ne déteste rien de plus que d’être bousculé, puisse aussi être perturbé par une atmosphère trop hostile. L’OL devra faire sans dans un match où sa capacité à presser et prendre son destin en main, ce qu’il a trop souvent rechigné à faire ces derniers temps, sera pourtant l’une des clés.

Le groupe de l’OL : Lopes, Pollersbeck – Bard, Cornet, Benlamri, Denayer, Diomandé, Marcelo, De Sciglio, Dubois, Gusto – Guimaraes, Caqueret, Paqueta, Mendes – Cherki, Kadewere, Memphis, Slimani, Toko Ekambi.

Compo. Maxence Caqueret devrait être titulaire, sans avoir vraiment eu besoin de notre lobbying.

Houssem Aouar est en effet absent du groupe à cause d’une alerte musculaire, et c’est (sauf surprise type Bruno Guimaraes en relayeur par peur du PSG) son cadet de deux ans qui devrait prendre sa place dans le onze. Le reste est désormais du classique, même si on peut là aussi imaginer Mattia De Sciglio plutôt que Maxwel Cornet pour une option faussement sécurisante.

La composition probable de l’OL : Lopes – Dubois, Marcelo, Denayer, Cornet – Paqueta, Mendes, Caqueret – Kadewere, Memphis, Toko Ekambi.

Le prono de la rédac. L’OL démarre fort, mais n’est pas récompensé à cause d’un grand Navas et d’un poteau de Thiago Mendes (13e). Le match est moins palpitant quand la pression lyonnaise se relâche, et il faut attendre le début de deuxième période pour voir l’ouverture du score de Karl Toko Ekambi après un superbe décalage de Memphis Depay (1-0, 52e). Mais l’OL recule de plus en plus et est finalement puni par l’entrée de Neymar (1-1, 87e). Le grand gagnant du choc du dimanche est donc le LOSC.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>