OL-OM : le choc le moins attendu de la saison

Marcelo

AVANT-MATCH. C’est une affiche qui est devenue au cours des dernières années le vrai choc de Ligue 1, le PSG étant dans un autre monde et aucune autre équipe ne se taquinant aussi régulièrement au classement ou en-dehors des terrains depuis 20 ans. Mais cet OL-OM n’est pas aussi excitant que d’habitude.

> OL-OM, ce dimanche à 21h00 (en direct sur Téléfoot)

Enjeu. On a presque été rassuré quand, au détour d’un appel pour notre article sur les sentiments ressentis par les Marseillais en voyant Rudi Garcia à Lyon, l’un de nos interlocuteurs nous a avoué que comme nous il s’était aperçu le week-end dernier qu’il y avait un OL-OM cette semaine. Impensable en temps normal, quand ce choc fait partie de ceux qu’on attend depuis un mois, mais finalement plutôt logique. Car le contexte sanitaire est moins propice à l’excitation, mais surtout car les deux clubs sont plus dépressifs qu’euphoriques.

L’OM est 16e de Ligue 1 aux expected points et semble enfin payer sa sur-performance depuis l’arrivée d’André Villas-Boas. L’OL est lui plutôt mal payé depuis le début de la saison, ce que n’a pas manqué de signaler Garcia qui rate rarement une bonne excuse, mais le jeu peine à enthousiasmer en reposant notamment beaucoup sur des centres balancés en nombre en espérant que l’un passe. Autant dire que la trêve internationale sera longue pour les perdants de ce match entre les 10e et les 11e de Ligue 1 au réveil.

Comment encore
rire avec cet OL ?

Compo. Lorsque ça ne tourne pas fort, c’est forcément compliqué de deviner la composition d’un entraîneur qui tâtonne lorsque ça ne marche pas.

Au rayon des trucs qui ne devraient pas bouger, le milieu à trois qui s’est imposé depuis le Final 8 devrait bien être là. Reste à savoir si la défense sera à trois ou à quatre. Garcia est passé de la première à la deuxième à la pause à Lorient, ce qui laisse supposer que c’est la dernière qui lui a donné le plus satisfaction, même si on l’imagine bien ressortir aussi son système Ligue des Champions dans le premier choc de Ligue 1. Bref, on ne sait pas trop, et c’est encore pire au moment d’imaginer comment articuler l’attaque.

La composition probable de l’OL : Lopes – Dubois, Marcelo, Denayer, Bard – Caqueret, Guimaraes, Aouar – Toko-Ekambi, Dembélé, Memphis.

Le prono de la rédac. Ça sent tellement le 0-0 qu’on a presque envie de miser sur un match un peu fou-fou. L’OL ouvre le score grâce à une frappe à l’extérieur de la surface de Bruno Guimaraes (oui, on tente vraiment les cotes un peu folles) à la 13e, mais se fait rattraper sur un corner repris par Duje Caleta-Car à la 28e et même doubler après un face-à-face remporté par Dario Benedetto à la 42e. La deuxième période repart sur les mêmes bases, avec une égalisation de Moussa Dembélé sur un centre de Maxwel Cornet (grosses cotes, toujours) à la 51e avant le but de la victoire inscrit par l’entrant Lucas Paqueta à la 69e et un show Anthony Lopes pour conserver le score.

N2 : les satisfactions du
début de saison de l’OL

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>