OL – OM (6-0) : les Marseillaises ne sont pas les seules à avoir eu un coup de chaud

OL

FÉMININES. Après son succès contre le North Carolina Courage en finale de l’International Champions Cup, compétition amicale mais symbolique (1-0), l’OL féminin a débuté sa saison de Division 1 par un large succès contre l’OM (6-0). Devant 1976 spectateurs qui n’ont pas forcément vécu ce carton dans des conditions idéales.

OL : Bouhaddi – Bronze, Mbock, Buchanan, Greenwood – Parris, Marozsan, Henry (Kumagai, 46e), Cascarino – Le Sommer (cap.) (Laurent, 74e), Hegerberg. Entraîneur : Jean-Luc Vasseur.

Imaginez que vous ayez décidé au dernier moment d’aller voir ce duel entre Olympiques féminins. Prudent, vous avez même jeté un œil au site de l’OL deux heures avant le début du match pour savoir si le Formidable Mini-Outil n’était pas plein, voire même pourquoi pas pour réserver en ligne un ticket. Mais aucune mention particulière ne figurait dans l’article d’avant-match, et si la billetterie ne permettait pas d’acheter votre sésame en avance vous décidiez malgré tout de vous rendre sur place. Là, vous compreniez le pourquoi du bug de la billetterie : tous les tickets pour la tribune principale étaient en effet déjà vendus et ne restaient plus que des « places debout ».

Et annoncer « Ce sont des places debout par contre » n’était sans doute pas la façon la plus précise de les décrire. Il aurait en effet plutôt fallu indiquer « Ce sont des places debout, derrière le but et un grillage et tous les spectateurs arrivés avant vous, sur une dalle en béton, sans aucune ombre alors qu’il est 15h30 en août et que la température dépasse les trente degrés » pour être totalement honnêtes. Des conditions indignes de la meilleure équipe du monde, mais des conditions pour lesquelles les supporters auront tout de même déboursé 5€ par personne plus 2€50 par bouteille de 50 centilitres de Cristaline (et s’hydrater était plus que jamais nécessaire).

Il aura d’ailleurs été rigolo d’entendre les stadiers, bien briefés pour interdire aux supporters désirant mieux voir le match de monter trop haut sur la butte située derrière le but, justifier leurs réprimandes d’un « Si vous tombez, le club sera responsable ! » Il faudra prévenir le père de famille ayant fait un malaise en début de seconde période (on a quitté les lieux à l’heure de jeu par crainte de l’insolation, il n’a peut-être pas été le seul) que l’OL se souciait de sa santé. A priori, il n’était pas au courant. Et pas sûr que l’expérience spectateur lui donne envie de revenir.

Hugo Hélin

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>