OL – Nantes : buts de luxe

OXYGÈNE. Pas toujours convaincant et encore long à l’allumage, l’OL a tout de même obtenu face à Nantes ce dont il avait le plus besoin : une victoire (3-1). Acquise notamment grâce aux trois joueurs les mieux payés alignés ce dimanche par Rémi Garde.

Olympique Lyonnais

Bafé Gomis et Jimmy Briand s’étreignent à part. (Photo Panoramic – Frédéric Chambert)

Dimanche 22 septembre 2013, 6e journée de Ligue 1

Olympique Lyonnais – FC Nantes 3-1

Pour Lyon : Gomis (26e), Grenier (55e), Briand (72e)

Pour Nantes : Veretout (24e)

OL : A. Lopes – Dabo (Fofana, 54e), B. Koné, Umtiti, Bédimo – Malbranque, Gonalons (cap.) – Lacazette, Grenier (Mvuemba, 81e), Briand (Ferri, 75e) – Gomis. Entr. : Rémi Garde.

Rank’n’OL : Gomis et Briand, Lyon en fait une attaque

 

Après six journées de championnat, l’OL est à deux points de Saint-Étienne et un de l’OM, avec la meilleure attaque du championnat (avant PSG-Monaco). Et si le plus dur est à venir, on s’en contentera à Lyon. Parce que si ces chiffres ne disent pas tout du niveau actuel de l’équipe, ils vont au moins lui faire du bien. Car ça aurait pu être pire.

L’OL s’en sort bien

Pire, ça l’a même été l’espace de deux minutes, après l’ouverture du score de Jordan Veretout sur un centre d’Issa Cissokho, parti comme une balle dans le dos d’Henri Bédimo, suite d’une perte de balle d’Alexandre Lacazette (24e). Et ce n’était que justice, puisque les visiteurs auraient dû ouvrir le score dès la 5e par Filip Djordjevic : Anthony Lopes relâchait la balle, mais le Serbe était signalé hors-jeu, à tort.

Jimmy ? Bafé ? Qu’est-ce que vous faites là ?

L’OL était mangé dans tous les compartiments et l’égalisation tenait du miracle à bien des égards : parce que les Lyonnais ne s’étaient quasiment jamais approchés des buts de Rémy Riou jusqu’alors ; mais surtout que le passeur, Jimmy Briand, et le buteur n’étaient plus censés se trouver là (26e).

Salaires d’aller mieux

Lyon s’en sortait bien. Car si Veretout avait une nouvelle opportunité deux minutes après, les Nantais allaient décliner physiquement, offrant au milieu lyonnais un peu d’air, lui qui a vite fait de se laisser asphyxier depuis un mois. Clément Grenier, pas forcément à son aise par ailleurs, restait précieux sur coups de pied arrêtés. Après avoir servi Lacazette, qui obligeait d’une tête renversée Riou à aller chercher le ballon dans sa lucarne (48e), le meneur de jeu expédiait le coup-franc suivant directement dans le but de Riou, de 25 mètres depuis la droite (55e).

Et comme le plus gros salaire sur le terrain et le troisième (dans les mêmes eaux que Maxime Gonalons) avait scoré, c’est logiquement – si l’on peut dire – Briand qui inscrivait le dernier but d’une aile de pigeon au premier poteau sur un corner a priori mal tiré par Grenier. On se gardera bien d’en tirer une morale. Toujours est-il que les choses ne se passent jamais comme prévu à l’OL. Mais pas toujours pour le pire.

Au stade de Gerland, Pierre Prugneau

One Comment

  1. -Twist-

    23 septembre 2013 at 1:19

    Joli titre. Plutot un joli match. Ce Bédimo, je l’aime de plus en plus.
    Frustrant quand même de passer encore à côté d’une mi-temps, mais va falloir s’y habituer (même si en fait, c’est le cas depuis qqs années déjà).
    Cette saison va être pleine de yoyo. On est dans le yoyo du haut, profitons en avant de redescendre.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>