OL-Nantes : on peut faire un débat parallèle sur la définition de « champion d’automne » ?

Cornet

AVANT-MATCH. En cas de victoire ce mercredi soir, l’OL peut être champion d’automne. Ou pas.

> OL-Nantes, ce mercredi à 21h00 (en intégralité sur Téléfoot Stadium 2, en multiplex sur Téléfoot)

Enjeu. L’OL peut passer le 1er janvier en tête de la Ligue 1, mais est-ce que cela suffit pour être champion d’automne ? La question de la saison n’est pas vraiment déterminante : on est certes officiellement en hiver, mais les quelques jours passés depuis le solstice ne sont pas le problème. L’interrogation vient plutôt du fait qu’en cette année de Covid, la trêve hivernale arrive après la 17e journée. Le débat est donc digne de celui concernant la position de Maxwel Cornet dans les groupes de l’OL : le titre de champion d’automne est-il attribué à la trêve ou une fois la moitié des matchs joués ?

On penche instinctivement plutôt pour la deuxième solution, même si là aussi l’importance de la réponse est assez limitée. Car même si l’OL n’a plus été champion d’automne depuis la saison 2008/09, ce titre est uniquement honorifique et ne présagerait en rien du classement à l’issue d’une saison pour l’instant très serrée. Mais justement, autant prendre tout ce qu’il y a à prendre et régler les questions sémantiques plus tard, surtout que l’OM a de toute façon des matchs en retard et complique encore les choses.

Le groupe de l’OL : Lopes, Pollersbeck – Bard, Benlamri, Diomandé, Denayer, Marcelo, Dubois, De Sciglio – Caqueret, Mendes, Aouar, Guimaraes, Paqueta – Memphis, Cornet, Toko Ekambi, Kadewere, Cherki, Soumaré.

Compo. Y a vraiment besoin de longuement développer cette section ?

Moussa Dembélé (qui s’est cassé le bras à l’entraînement pour conclure de la pire des façons une année déjà difficile) et Jean Lucas (rentré au Brésil) sont les seuls absents, et ne semblaient de toute façon pas vraiment en mesure de contester un onze titulaire que tout le monde connaît désormais. Faut-il s’attendre à des surprises ? Peut-être une ou deux, dans le secteur bien fourni du milieu, pour faire souffler Léo Dubois ou pour titulariser Rayan Cherki dans un match abordable par exemple. Mais c’est vraiment histoire de discuter.

La composition probable de l’OL : Lopes – Dubois, Marcelo, Denayer, Cornet – Paqueta, Mendes, Aouar – Kadewere, Memphis, Toko Ekambi.


Le prono de la rédac. Dans la foulée de son égalisation bordée de nouilles contre Angers, Nantes marque sur sa première incursion, un long ballon sur lequel les deux centraux se font des politesses et laissent Marcus Coco partir en profondeur (0-1, 6e). Mais Karl Toko Ekambi égalise dans la foulée (1-1, 14e) et Memphis Depay met l’OL devant presque aussi immédiatement (2-1, 22e).

Lucas Paqueta (3-1, 42e), Marcelo sur corner (4-1, 66e) et Rayan Cherki (5-1, 90e+2) participent eux aussi à la fête. Et comme Lille, à égalité de points, n’a qu’un but d’avance avant ce match (+18 contre +17 de différence de buts, meilleure attaque pour l’OL) et se déplace à Montpellier, le débat sur la définition de champion d’automne risque d’être relancé à Lyon (note au CM de l’OL : dans tous les cas, ne surtout pas faire de montage pour le fêter)…

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>