OL : mercato à l’italienne

OL

CELLULE DE RECRUTEMENT. On reproche souvent aux clubs de L1, et donc à l’OL, de ne pas se tourner assez vers l’étranger au moment de recruter. Le Libéro a donc pris les devants pour fournir clé en main à l’Olympique Lyonnais ses propositions de recrues. Direction l’Italie pour cette première fournée. Certains noms sont déjà connus, d’autres moins. Mais tous pourraient coller aux besoins de l’OL pour le prochain mercato. Accrochez vos ceintures, embarquement immédiat pour Naples, Palerme, Udine, Gênes, Pescara, Empoli, Sassuolo et Turin.

 

Note : les « Valeurs Transfermarkt » sont toutes issues du site Transfermarkt. On préfère quand même le préciser.

 

Manolo Gabbiadini (Napoli, italien)

La perle de la liste, et sans doute le plus cher. Il peut jouer à gauche, à droite, derrière l’attaquant et en pointe. Rapide et technique, il a surtout une classe phénoménale. Adulé par une frange d’irréductibles sur Twitter, il pourrait partir vu la concurrence d’Higuain et le retour de Zapata. Peu utilisé pendant six mois, il a rejoué dernièrement suite à la suspension du meilleur buteur de Serie A et a su répondre présent. Envoyé au Genoa et au Milan cet hiver, Magic Manolo est dans les cordes salariales de l’OL, si qualification pour la Ligue des Champions il y a. Polyvalent, il est le complément parfait de Lacazette et Fekir, tant pour jouer sur l’aile que dans l’axe. Difficile de le penser intéressé par une venue à Décines, mais une qualification en LDC serait un plus sur les concurrents.

Valeur Transfermarkt : 17M€
Difficulté du transfert : 7,5/10
L’offre du Libero Lyon : Grenier+10M€
La comparaison à Nanard : « Il m’a tout de suite fait penser à Diego Armando Maradona. »

 

Franco Vazquez (Palermo, italien)

L’âme sœur de Dybala. La paire martyrisait bien des défenses l’année dernière, mais le bon Paolo a pris le premier vol qui se présentait pour Turin, où il enchaîne désormais les buts. Franco est lui resté en Sicile à la surprise générale. Sans son partenaire, il a moins flambé, mais il reste un joueur très fin. Ultra technique, il brille surtout par son excellente qualité de passe. Un bon vieux numéro 10 des familles, en somme. Palermo pourrait descendre, ce qui provoquera son départ à 100%. Le seul doute ? La destination. Le gros problème se nomme Maurizio Zamparini. Le président qui change d’entraîneur comme de chemise est un excellent négociateur (Pastore, Cavani, Dybala) et la confrontation avec Aulas serait absolument épique. Vazquez pourrait être tenté par une aventure en Ligue 1 avec la LDC, mais sa cote en Serie A est plutôt haute. Si Palermo descend, il va falloir faire la queue avec du très gros.

Valeur Transfermarkt : 13M€
Difficulté du transfert : 7/10
L’offre du Libero Lyon : 12M€+3M€ en bonus (sans doute plus en cas de maintien de Palermo)
La comparaison à Nanard : « Lui aussi me fait penser à un Argentin. Un bonhomme qu’on connaît bien à Lyon, c’est Chelito Delgado. »

Nicolás López (Udinese, uruguayen)

Une des proies les plus abordables sur cette liste. Nico López, un buteur de poche, a un peu disparu des radars. Il avait explosé aux Mondiaux U21, puis avait enchaîné des prêts a Vérone, Granada et maintenant au Club Nacional, dans son pays natal. En difficulté en Italie, l’attaquant le plus moche depuis Tevez retrouve des couleurs en Amérique avec 6 buts en 7 matchs. Selon notre ami spécialiste Lucarne Opposée, il porte l’attaque du Nacional et domine le championnat. L’Internacional, équipe brésilienne, est sur le coup. Né en 1993, Nico López peut encore exploser, et la Ligue 1 lui serait parfaitement adaptée. Il ne devrait pas rentrer en Italie. Beaucoup moins cher que Ben Yedder, plus jeune, aussi talentueux sinon plus, López pourrait être une belle solution de repli. Et une affaire en or si Mister Genesio le couve comme un Rachid.

Valeur Transfermarkt : 3,5M€
Difficulté du transfert : 3/10
L’offre du Libero Lyon : 4M€+ bonus
La comparaison à Nanard : « Il a le même nom de famille que Lisandro, mais au niveau du profil c’est un mix entre notre Licha et Saviola. »

Bruno Fernandes (Udinese, portugais)

Le portugais de 21 ans est magnifique. Milieu de terrain se projetant vers l’avant, Bruno est rapide, avec un pied d’une douceur divine. Autant vous dire qu’un milieu en triangle Darder-Fernandes- Nabil serait absolument intraitable. Forte tête, il amènerait un esprit combatif qui a semblé manquer certaines fois à l’OL. Certains analystes poussent même la comparaison avec Rui Costa. La lutte pour le signer sera rude mais l’Udinese devrait le lâcher assez rapidement, comme souvent. D’autant plus que le club du Frioul est en difficulté sportive. Il sera assez cher, mais nous vous assurons qu’il en vaut la peine. Techniquement, c’est très fort.

Valeur Transfermarkt : 6,5M€
Difficulté du transfert 6.5/10
L’offre du Libero Lyon : 15M€
La comparaison à Nanard : « Steven Gerrard en plus technique. »

Joaquín Correa (Sampdoria, argentin)

Lui aussi âgé de 21 ans, El Tucu a été acheté en décembre 2014 8.5M par la Samp. L’offre de 10M€ ne serait sans doute pas suffisante, mais pourrait être un bon point de départ pour négocier. Ambidextre, Correa est un électron libre au caractère bien trempé, qui se promène sur le front de l’attaque derrière les attaquants. Il effectue une excellente saison 2015-2016 dans un style assez proche de Javier Pastore. Nous en sommes tombés amoureux lors de la défaite 4-2 de la Sampdoria contre Naples, où il avait malgré le score dominé son sujet. Peu de clubs le suivront dès cet été, une occasion en or se présente donc. Ça pourrait ne pas durer.

Valeur Transfermarkt : 6,5M€
Difficulté du transfert : 6/10
L’offre du Libero Lyon : 10M€
La comparaison à Nanard : « C’est le mélange parfait entre Fleury (Di Nallo), Serge (Chiesa) et moi ! Il est fait pour l’OL ! »

Gianluca Caprari (Pescara, italien)

Ah, Gianluca. L’ancien Romanista était magnifique dans le Pescara de Zeman avec Insigne, Verratti et Immobile. Âgé de 22 ans, l’ailier stagne en Serie B mais la Juventus est déjà sur le coup pour s’adjuger ses services et ceux de son compère Lapadula. Si les rumeurs sont vraies, difficile pour l’OL de se mêler à la course. Si elles sont fausses, elles prouvent le talent du gamin et le fait que beaucoup d’équipes transalpines ont un œil sur lui. Ultra rapide, il serait parfaitement à sa place sur le côté d’un 4-3-3. On aimerait voir l’OL s’y intéresser, mais on est plutôt pessimistes. Le transfert en soi serait assez facile, il faut juste y penser.

Valeur Transfermarkt : 1,5M€
Difficulté du transfert : 4/10
L’offre du Libero Lyon : 5M€
La comparaison à Nanard : « Il a une vivacité qui me rappelle beaucoup quelqu’un avec qui j’ai joué en équipe de France, c’est Bruno Bellone. »

Šime Vrsaljko (Sassuolo, croate)

L’homme au nom de famille imprononçable est un latéral droit comme on les aime : rapide, bon défenseur, mais surtout excellent centreur. Que dire d’autre ? Il est malheureusement excellent et serait donc déjà suivi par Arsenal et le Real Madrid. Sassuolo serait là aussi vendeur pour une belle somme, mais la concurrence sera rude. S’il venait à signer, il s’imposerait facilement comme le meilleur latéral de Ligue 1. Et il n’a que 24 ans. Il faut agir vite. C’est du solide.

Valeur Transfermarkt : 9M€
Difficulté du transfert : 6/10
L’offre du Libero Lyon : 10M€ + un jeune en prêt
La comparaison de Nanard : « Ca ne va pas trop plaire à certains parce que c’est un ancien Vert, mais il me fait beaucoup penser à Willy Sagnol. »

Riccardo Saponara (Empoli, italien)

L’homme le plus cher de la liste. Un joueur absolument magnifique, abandonné par ces amateurs du Milan AC. Lui aussi serait sur les tablettes de la Juventus. Vous voulez un joueur qui vous organise votre milieu de terrain ? Qui peut éliminer l’adversaire sans vraiment toucher le ballon ? Le genre de joueur qui vous change un match tout seul ? Riccardo le fuoriclasse est votre homme. Il a récemment parlé de ses envies d’ailleurs, de quitter l’Italie. Liverpool était sur le coup, mais plus de rumeurs dernièrement. Le genre de joueur qui ferait passer l’OL dans une nouvelle dimension. A 25 ans, Saponara est prêt à dominer le monde. Empoli serait vendeur assez rapidement. Il faudrait juste que l’offre soit à la mesure de son talent…

Valeur Transfermarkt : 15M€
Difficulté du transfert : 7/10
L’offre du Libero Lyon : 15M€ plus bonus
La comparaison à Nanard : « Un Éric Carrière d’1m85. »

Roberto Soriano (Sampdoria, italien)

Il devait signer au Milan. Puis au Napoli. Finalement, la Sampdoria a réussi à garder son métronome formé… au Bayern. Néo-international, l’Italien né en Allemagne veut changer d’air. Il est la définition du milieu box-to-box et il est donc suivi assidûment en Angleterre, notamment par Manchester City l’année passée. Cette saison, la Sampdoria est en difficulté et lui aussi. La liste des prétendants s’est donc réduite aux clubs italiens, comme le Napoli. Puissant, il peut épauler Gonalons ou même le remplacer en cas départ. Plutôt défensif, il récupère beaucoup de ballons mais sait aussi organiser son milieu de terrain en phase offensive. Il est aussi infatigable.

Valeur Transfermarkt : 12.5M€
Difficulté du transfert : 6,5/10
L’offre du Libero Lyon : 12M€ + Koné
La comparaison à Nanard : « Je l’ai regardé dans les petits jeux à l’entraînement ce matin et il m’a fait penser à quelqu’un que je connais bien, et c’est Alain Giresse. Il est peut-être encore plus à l’aise dans les petits espaces, même si Alain était un sacré client. »

Nikola Maksimović (Torino, serbe)

Le géant serbe (1m93) devait signer au Napoli l’été dernier avant de se fracturer le métatarse. Il faut aussi dire que le Torino demandait une somme monstrueuse (40M€). Agile pour sa taille, le seul défenseur central de la liste sortait alors d’une saison 2014-15 absolument monstrueuse. L’année dernière, tout le monde le voulait, y compris Manchester United. Cette saison, il a peu joué à cause de sa blessure. Son prix s’est donc considérablement réduit, tout comme la liste des prétendants. Une bonne opportunité en cas de départ du Fossoyeur de Ménival.

Valeur Transfermarkt : 7M€
Difficulté du transfert : 6,75/10
L’offre du Libero Lyon : l’argent récolté pour Umtiti moins 10M€
La comparaison à Nanard : « On est tous très tristes d’avoir perdu Samuel, mais la paire Mapou-Nikola peut devenir la nouvelle référence à ce poste. Dans les profils, c’est Puyol-Piqué. »

The Sandokan G


One Comment

  1. ArmaGueïda

    27 avril 2016 at 1:17

    Bien séduit par les profils de Gabbiadini, Saponara et Maksimović.
    Ca nous ferait du neuf à chaque ligne et pas des buses visiblement…
    Merci pour ce joli tour d’horizon des bonnes affaires de la série A.
    En espérant qu’à défaut du guide, une bonne âme du staff technique de l’OL ait la bonne idée de trainer de temps à autres sur le Libéro.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>