OL-Lille : quitte (la course au titre) ou double (le LOSC)

Memphis

AVANT-MATCH. A cinq journées de la fin de la Ligue 1, l’OL a le droit à un choc face à Lille, leader avant le debut de la journée et qu’il peut dépasser en cas de victoire.

> OL-LOSC, ce dimanche à 21h00 (en direct sur Canal+)

Enjeu. C’est bien connu, dans le football tout est possible. Et en Ligue 1 cette saison, encore plus. Lille, leader à l’entame de cette 33e journée, peut ainsi la conclure à la quatrième place si Monaco (à Angers à 17h05) et l’OL imitent le PSG, vainqueur samedi à Metz (1-3).

Une ligue très ouverte qui fait donc de chaque match un choc à ne pas rater, et encore plus quand deux des quatre premiers s’affrontent. Car si Lille a beaucoup à perdre, l’OL encore plus. Avec cinq points de retard sur le PSG, le titre serait quasiment perdu en cas de défaite, et la Ligue des Champions pourrait ne pas être loin de l’être après le déplacement à Monaco dans une semaine. Des matchs à six points et quelques millions d’euros, comme le veulent les clichés de journalistes sportifs et d’Aulas. 

Compo. Deux interrogations subsistent à J-1.

D’abord, celle du système. La défense à trois était-elle un one shot pour la réception de Monaco en Coupe de France ou a-t-elle suffisamment convaincu, en permettant de mettre plus de densité plus haut et donc d’y être plus présent dès la perte de balle ? On mise plutôt, après de grosses hésitations, sur le retour du 4-2-3-1 des derniers matchs.

Ensuite, celle de la présence de Paqueta. S’il ne pouvait pas être aligné, on peut imaginer que Memphis prendrait sa place en soutien de Slimani. Il faudrait alors trouver un joueur à mettre sur le côté gauche, Aouar (qui peut aussi remplacer Paqueta poste pour poste) ou Cornet.

La composition probable de l’OL : Lopes – Dubois, Marcelo, Denayer, Cornet – Caqueret, Guimaraes – Toko Ekambi, Paqueta (inch’Aulas), Memphis – Slimani. 

Le prono de la rédac. Le match est moins ouvert que ce que l’affiche promet. Lille est bien en place, l’OL n’ose pas se livrer, même si Maignan (19e sur une frappe lointaine de Memphis) et Lopes (33e après une passe en profondeur pour David) ont un peu de travail et permettent à Canal+ d’avoir quelques ralentis à montrer à la pause.

Tout s’accélère après celle-ci. Le LOSC frappe rapidement (Yilmaz après une erreur d’alignement sur le côté gauche de la défense lyonnaise, 53e) et l’OL lâche les chevaux, en offrant un quart d’heure de haute volée jusqu’à l’égalisation d’Aouar de sa frappe enroulée spéciale (69e), quelques minutes après un poteau de Caqueret (66e). C’est un peu plus décousu ensuite, et même si les deux équipes ont des occasions le match se conclut sur un match nul qui n’arrange personne. Et surtout pas l’OL.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>