OL-Lens : quatre absents, c’est grave ?

OL

COMPO. Entre la suspension de Marcelo, la blessure de Dembélé et deux cas de Covid-19 (Guimaraes et Toko Ekambi), l’OL va devoir affronter Lens avec un groupe légèrement affaibli. De quoi créer de l’inquiétude pour le premier match de l’année 2021 ? A priori, les solutions de repli semblent valables. En défense, Marcelo peut être suppléé sans trop de dégât par Diomandé ou Benlamri. Au milieu, Jean Lucas n’est pas encore parti et peut donc prendre la place de Guimaraes sur le banc.

Avec deux absences, c’est finalement l’attaque qui semble soulever le plus de questions – mais vu sa forme récente, Dembélé manquera a priori beaucoup moins que KTE. Cherki, dont le temps de jeu reste modeste pour le moment, devrait gagner une ou deux places dans la hiérarchie. Cornet pourrait remonter d’un cran sans que la défense ne soit prise de court avec deux alternatives au poste de latéral gauche, De Sciglio et Bard. Soumaré, enfin, devrait s’installer un peu plus dans le rôle de joker. Marcelo étant de retour dès le prochain match, à Rennes, et les deux covidés devant être aptes (au pire) pour le match suivant contre Metz, le péril semble donc limité. Sauf nouvelles absences, l’effectif permet d’aborder la reprise sans trembler, quantitativement parlant. Et qualitativement ? Sur le dernier trimestre 2020 (pour faire simple, après la fin du mercato), l’OL a pu donner l’impression de s’appuyer sur un onze type, et que chaque remaniement coûtait à l’équipe un peu de sa bonne dynamique.

CompoOL

Concrètement, ce onze n’a été aligné que trois fois sur les onze matchs de la période considérée (à Strasbourg, à Paris, et contre Nantes). Dans le détail, on se rend compte que sur les huit compo « alternatives », quatre ne comptent qu’un changement, et une seule deux changements. Ce sont surtout les trois matchs joués avec trois à quatre changements qui alimentent l’impression que l’OL peine à faire tourner. Contre Saint-Etienne (2-1), Garcia doit faire face à l’absence de Marcelo (suspendu), et fait tourner Mendes, Kadewere et Paqueta. Il titularise Diomandé, Caqueret, Guimaraes et Dembélé. A Angers (0-1), Cornet et Toko-Ekambi sont suspendus et Aouar encore juste après une blessure à la cuisse, ce qui profite à Bard, Caqueret et Cherki. Contre Brest (2-2), Mendes est suspendu et remplacé par Guimaraes, tandis que Garcia fait tourner deux autres joueurs, titularisant De Sciglio (pour Cornet) et Dembélé (pour Depay).

Au final, le nul contre Brest sanctionne avant tout une fin de match quasiment insolite (changements ultra défensifs, sortie ratée de Lopes, pénalty retiré, arrêts de jeu sabrés…). La performance contre les Brestois n’est pas la plus aboutie, mais elle est loin d’être aussi laborieuse que contre Sainté et Angers où la victoire sera venue du banc… et des habituels titulaires. Lors de ces deux matchs, l’OL était alors tout juste à la relance et la vraie « dynamique » dans le jeu s’est plutôt mise en place ensuite. En clair, malgré des résultats déjà bons, l’OL a montré beaucoup moins en octobre que sur novembre et décembre, quelles que soient les compositions. Le doute pour cette reprise concerne donc peut-être davantage l’impact de la trêve sur l’élan lyonnais que l’absence de deux titulaires et deux remplaçants…

On vous souhaite la santé, et surtout d’avoir le droit de rejouer enfin au foot !

Publiée par Le Libéro Lyon sur Vendredi 1 janvier 2021

Eloi Pailloux

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>