OL : le Fraude Book du mois de septembre 2018

OL

DEMANDEZ LE PROGRAMME. Le mois est déjà bien entamé et l’ambiance autour de l’OL déjà bien délétère. Zénon Zadkine a donc choisi de vous présenter les clashs à venir, histoire que vous ne soyez pas surpris. Avec en bonus des prévisions osées pour lesquelles il vise le 0%.

La meilleure analyse tactique du moment >>>
Comment les grands coachs se battent en boîte de nuit

 

Caen – OL

5e journée de Ligue 1, samedi 15 septembre 2018 (17h00)

Le clash. « Je n’ai aucun ressentiment contre l’OL. » Claudio Beauvue se livre avec tact dans un reportage diffusé par Canal+ avant le match. « C’était un accident de parcours comme il en arrive parfois dans la vie. Je n’ai aucune raison d’en vouloir à Aulas, à l’entraîneur ou aux blaireaux dans les tribunes. » L’international guadeloupéen va pourtant mettre le feu aux poudres en allant faire l’hélicobite (rotation rapide du pénis grâce à un mouvement de bassin) devant le parcage après son but qui réduit le score à 1-5.

Manchester City – OL

1re journée du groupe F de Ligue des Champions, mercredi 19 septembre 2018 (21h00)

Le clash. Les esprits s’échauffent dans les couloirs à la fin du match. « Maxwel Cornet is not a ‘raumdeuter’ ! Aouar should have played that role ! » Pep Guardiola, sans doute frustré par la défaite de son équipe (0-2, 67% de possession de balle pour l’OL), fulmine. Bruno Genesio lui répond pourtant de façon calme et pédagogue. « I wanted Aouar to be a ‘regista’. This way, we can ‘gegenpress’ quite high, with an amazing deep-lying football player who vacuums all the balls and delivers perfect passes. I guess you can call that the GénèsePressing. » Un clin d’œil final à son homologue et la situation est désamorcée. S’ensuivront 25 minutes de débats tactiques enflammées en anglais, français et catalan entre deux des entraîneurs les plus passionnés et passionnants du moment. Filmée par les caméras de l’UEFA, la scène sera ensuite commercialisée sous forme de DVD et deviendra l’un des hits de Noël 2018. Marcelo Bielsa avouera qu’il passe la vidéo à chacune de ses nouvelles équipes pour leur apprendre les bases de son football.

OL – OM

6e journée de Ligue 1, dimanche 23 septembre 2018 (21h00)

Le clash. Auteur du but de la victoire après avoir pris le dessus sur Adil Rami lors d’un duel aérien, Jérémy Morel refuse d’en faire une affaire personnelle. « Chacun sait ce qu’il s’est passé. Mais le football c’est le football, il ne faut pas le confondre avec la vie privée. » Pamela Anderson, présente dans les loges du Parc OL, refuse elle aussi d’évoquer le défenseur central marseillais. Et préfère se concentrer sur l’avenir. « Ça ne me dérange pas d’être en couple avec quelqu’un de plus vieux que moi, comme Jérémy. Il a une vraie science du placement qui compense ses limites physiques, si vous voyez ce que je veux dire. »

Dijon – OL

7e journée de Ligue 1, mercredi 26 septembre 2018 (19h00)

Le clash. Invité de beIN Sports le dimanche précédent, Olivier Dall’Oglio a séduit la France en expliquant intelligemment sa philosophie de jeu devant un plateau de Subbuteo. Toute la France ? Non, car un petit village peuplé d’irréductibles résiste encore. Le compte Twitter de l’OL, agacé par la hype, poste ainsi trois emojis avec des coeurs dans les yeux pour illustrer une vidéo de l’entraînement de l’équipe à la veille du match contre Dijon. On y voit les joueurs offensifs contrôler dos au but, slalomer entre trois piquets et décaler le latéral qui centre pour l’avant-centre au son de « Ouais, comme ça ! Bim, centre ! C’est ça les gars, ça va rentrer au bout d’un moment ! »

OL – Nantes

8e journée de Ligue 1, samedi 29 septembre 2018 (20h00)

Le clash. 38e minute de jeu, toujours 0-0, 13 tirs à 4 en faveur de Nantes (6 cadrés à 1), 61% de possession de balle pour les Canaris. Un twitto supporter de l’OL de 16 ans résidant à Epinal et ayant 21 followers se plaint. « mdr à chié, ont se fais bz par nantes, genesio bléro #OLFCNA » L’emballement est immédiat. L’UNECATEF annonce « qu’elle portera plainte contre FlorianFekir36, au nom de tous les entraîneurs insultés, agressés, lynchés. De tels appels à la haine rappellent les heures les plus sombres de notre histoire (nazisme, élection de François Mitterrand, arrivées d’entraîneurs étrangers en Ligue 1). » L’intelligentsia lyonnaise, de Clovis Cornillac à Barth Ruzza, y va de son petit message de soutien sur le hashtag #JeSuisBlaireau. L’OL publie lui un communiqué à la fin du match, en se félicitant de la victoire 1-0 sur un csc d’Enock Kwateng et en rappelant « que le taux de dribbles réussis dans les 30 derniers mètres par le club est l’un des meilleurs d’Europe, ce qui prouve comme l’a montré Eric Carrière dans une palette à J+1 que le jeu déployé plaît aux tacticiens ainsi qu’aux milliers de supporters qui viennent de plus en plus nombreux au Groupama Stadium, n’en déplaise à FlorianFekir36. »

Zénon Zadkine

(Photo OL)

One Comment

  1. Raymond Quedalle

    11 septembre 2018 at 9:40

    C’est toujours savoureux mais ce fraude book est particulièrement génial!

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>