OL : concernant la durée de son absence, il va falloir toucher Dubois

Dubois

COMPO. L’OL sera privé de son capitaine Léo Dubois dimanche contre Strasbourg, sans que l’on sache exactement la durée de son absence. Et si le niveau du latéral droit fait parfois débat, sans être catastrophique mais sans toujours être celui requis pour un titulaire indiscutable d’un club de ce standing, le club lyonnais a intérêt à ce que Dubois ne rate pas trop de matchs dans cette période chargée.

Dubois a bien évidemment un remplaçant attitré : Malo Gusto, qui a déjà disputé deux matchs cette saison, tous deux à domicile (titulaire contre Brest pour permettre à son capitaine de glisser à gauche en l’absence de Maxwel Cornet et Henrique, entré en fin de match contre Clermont). Le latéral né en 2003 devrait donc fouler la pelouse du Parc OL pour la troisième fois de la saison ce dimanche.

Sans pression excessive de la part de son entraîneur Peter Bosz, qui a longuement rappelé son jeune âge en conférence de presse. « Il a 18 ans, très jeune. Beaucoup de talent, mais beaucoup à apprendre aussi. […] C’est normal avec les joueurs de 18 ans : ils jouent une fois très bien, une fois un petit peu moins et c’est normal. […] Ce n’est pas un problème pour moi, le plus important c’est le talent et il l’a. Et c’est à nous les entraîneurs de le faire jouer à un très bon niveau. »

Mais à l’heure où les matchs vont se multiplier jusqu’à la prochaine trêve internationale (7 en 22 jours de Strasbourg ce dimanche jusqu’au Derby à Geoffroy-Guichard du 3 octobre), cette jeunesse peut interroger et questionner sur la capacité de Gusto à enchaîner en cas d’absence prolongée de Dubois. Même si Bosz a relativement peu d’autres options.

Sofyan Cola fait bonne impression en réserve, mais sur très peu de matchs (il est arrivé depuis le début de saison… en prêt de Bourg où il avait joué 3 matchs de National). Le piston de 19 ans semble avoir l’avantage sur Irvyn Lomami, plus jeune d’un an et moins développé physiquement (mais qui a tout de même assuré en défense centrale cette saison pour ses premiers matchs contre des adultes), en cas de recours à l’option jeunes.

En équipe première, dur d’imaginer qui pourrait suppléer Dubois et Gusto. Les options les plus crédibles semblent être Sinaly Diomandé, qui a déjà été ponctuellement décalé sur la droite, voire Henrique, latéral au profil défensif qui souffrirait sans doute moins du fait d’être gaucher.

Et même en imaginant une défense à trois axiaux, l’OL n’a pas vraiment de piston crédible qui se détache, entre gauchers sans doute trop prompts à se recentrer (Lucas Paqueta ou Xherdan Shaqiri), milieu trop important pour qu’on ait envie de l’excentrer (Maxence Caqueret) et idée qui ressemble trop à du Rudi Garcia pour faire envie (Karl Toko Ekambi). De quoi suivre l’état du mollet de Dubois aussi attentivement que celui de la cuisse de Zizou en 2002.

A lire aussi >>> OL : fort minable outil

HH (avec KG)

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>